De nombreux Canadiens affrontent des obstacles tout au long de leur recherche d'emploi et de leur carrière. Indeed Canada a récemment lancé sa deuxième étude de marché d'envergure sur les obstacles à l'emploi intitulée « Éliminer les obstacles : pour un avenir du travail meilleur et plus équitable ». Dans cet article, nous examinerons les obstacles courants auxquels font face les travailleurs canadiens, incluant l'origine ethnique et la nationalité, la neurodiversité, le handicap physique et l'âge, et nous ferons part de la manière dont Indeed aborde ces obstacles au sein de ses activités commerciales.

En quoi consistent les obstacles à l'emploi d'aujourd'hui?

Lors de notre récente étude, nous avons demandé à plus de 3 000 travailleurs canadiens de nous parler de leurs obstacles en matière de recherche d'emploi et de conciliation entre vie professionnelle et personnelle, et comment ces obstacles affectent leur travail et leur bien-être. Les obstacles sont des défis au sein des systèmes qui mènent à une répartition inéquitable des occasions et des résultats. La conclusion de notre étude est claire : les obstacles à l'emploi touchent les personnes à toutes les étapes de carrière et ont une incidence non seulement sur leurs occasions sur le lieu de travail, mais aussi sur leur bonheur, leur productivité, leur loyauté et leur bien-être.

Les obstacles ralentissent également la possibilité pour les chercheurs d'emploi de trouver facilement et rapidement un emploi.

Indeed estime qu'il est essentiel d'étudier les obstacles à l'emploi et de mener par l'exemple. Un de ses engagements en matière de critères environnementaux, sociétaux et de gouvernance pour 2030 est d'aider 30 millions de personnes faisant face à des obstacles à trouver un emploi. Et le meilleur endroit pour commencer est d'aborder ses propres obstacles.

1er obstacle à l'emploi : l'origine ethnique et la nationalité

Malgré tous les efforts déployés, il est clair que la discrimination fondée sur l'origine ethnique persiste sur le lieu de travail. Parmi les répondants, 46 % des personnes autochtones, noires et de couleur indiquent qu'elles sont victimes de discrimination fondée sur l'origine ethnique au travail ou lors de leur recherche d'emploi.

L'inclusion et l'appartenance sont des valeurs fondamentales d'entreprise d'Indeed, et nous nous engageons dans un processus continu de faire de la diversité, de l'équité, de l'inclusion et de l'appartenance (DEIA+) une partie intégrante de notre culture d'entreprise. Dans le cadre de ce travail, nous avons lancé de nombreuses initiatives afin d'éliminer les obstacles pour les minorités ethniques. Par exemple, afin de combattre les biais dans notre processus de recrutement, nous avons mis en place la règle d'entrevue inclusive : pour chaque poste pour lequel nous rencontrons des candidats en entrevue, une personne choisie doit s'identifier à une minorité ethnique sous-représentée, et une autre personne doit s'identifier comme une femme ou un genre sous-représenté (non binaire ou personne qui ne se conforme pas aux normes de genre). D'abord mise en place pour les postes de directeurs et supérieurs aux États-Unis, nous avons étendu la portée de la règle d'entrevue inclusive en février 2023, l'intégrant dans notre processus mondial d'évaluation des candidats.

Indeed contribue également à l'initiative de diversité chez les fournisseurs. Lancée en 2021, cette initiative utilise notre pouvoir d'achat d'entreprise pour soutenir des entreprises détenues et exploitées à au moins 51 % par des personnes de groupes traditionnellement sous-représentés, comme les minorités ethniques, les femmes, les personnes de la communauté LGBTQIA+ et les personnes en situation de handicap.

2e obstacle à l'emploi : l'âge

Selon notre étude, 14 % des travailleurs canadiens pensent que leur âge est un obstacle au travail. L'âgisme est une forme de discrimination envers les travailleurs en se basant sur l'âge, notamment refuser une promotion ou une formation à des travailleurs plus âgés, et utiliser des hypothèses biaisées comme être « trop vieux » pour apprendre de nouvelles compétences ou comprendre la technologie changeante.

L'âge est souvent un composant ignoré de la diversité au travail, bien qu'il soit essentiel à notre stratégie DEIA+. Pour lutter contre l'âgisme au travail, nous suivons les statistiques liées à l'âge des employés pour prendre le pouls de la composition actuelle de notre main-d'œuvre et repérer les préoccupations en matière d'âgisme avant que les biais privent notre organisation d'employés précieux. Nous maintenons actuellement une répartition générationnelle pour l'ensemble de notre main-d'œuvre mondiale, comme suit :

  • 79,5 % de nos employés font partie de la génération Y (nés entre 1981 et 1996);
  • 14,1 % font partie de la génération X (nés entre 1965 et 1980);
  • 5,62 % font partie de la génération Z (nés entre 1997 et 2012);
  • 0,8 % font partie de la génération des baby-boomers (nés entre 1945 et 1964).

D'autres initiatives de lutte contre l'âgisme sont dirigées par des employés. Parmi nos 11 groupes mondiaux de ressources d'inclusion se trouve un groupe florissant, All Generations Empowered*, qui met en relation des employés de toutes les générations et qui explore les occasions et les défis d'une main-d'œuvre multigénérationnelle.

3e obstacle à l'emploi : la neurodiversité et les handicaps physiques

Selon une étude d'Indeed, 47 % des Canadiens reconnaissent que les facteurs de neurodiversité représentent un obstacle pour les personnes sur le lieu de travail. La neurodivergence désigne la manière dont le cerveau d'une personne peut traiter de l'information ou des stimulus externes différemment de ce qui est considéré comme « typique ». Des personnes peuvent être « neurodivergentes », alors que la « neurodiversité » désigne les différences globales dans le fonctionnement du cerveau dans l'ensemble des groupes. Des conditions neurodivergentes incluent le trouble du spectre autistique (TSA), le trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH), la dyslexie et le trouble obsessionnel compulsif (TOC).

Alors que la neurodiversité est courante, certains employeurs n'offrent pas d'accomodements pour la neurodiversité ou ne comprennent pas comment rendre leur lieu de travail accueillant pour les employés neurodivergents. De même, des personnes en situation de handicap physique, c'est-à-dire toute condition entraînant des troubles de la mobilité, de la dextérité, de l'endurance ou du fonctionnement, comme la paralysie, des troubles de la vision ou de l'audition ou des maladies dégénératives, comme la sclérose en plaques, rapportent toujours des difficultés à obtenir des accomodements sur leur lieu de travail.

Face à ce problème, Indeed fait de l'accessibilité une priorité pour les employés internes, de même que pour les clients et les chercheurs d'emploi qu'elle sert.

Notre engagement envers l'accessibilité inclut les éléments suivants :

  • L'accès à des salles à stimulation sensorielle réduite pour les employés, les conférenciers et les participants neurodivers lors des événements organisés par Indeed;
  • L'accessibilité physique à nos bureaux et aux lieux des événements;
  • L'assistance pour des technologies adaptées, comme les lecteurs d'écran, le sous-titrage automatique et les transcriptions automatiques;
  • La conformité totale aux règles pour l'accessibilité des contenus Web et aux normes d'accessibilité numérique de l'entreprise.

L'élimination des obstacles crée de meilleurs lieux de travail

Nous croyons que l'avenir du travail doit se concentrer sur le bonheur et le bien-être des employés et qu'il doit être équitable et inclusif. Pour les employeurs qui éliminent déjà les obstacles, nous vous recommandons de prendre des mesures pour mettre en valeur votre travail afin de créer un lieu de travail plus équitable. Les chercheurs d'emploi souhaitent interagir avec des employeurs qui priorisent le bien-être des employés. En réexaminant votre proposition de valeur pour l'employé et en utilisant des outils comme les Annonces Marque employeur, vous pourrez mieux interagir avec les chercheurs d'emploi actuels et passifs.

Veuillez consulter notre rapport complet d'analyse de l'étude pour en savoir plus sur les obstacles à l'emploi courants touchant les travailleurs canadiens aujourd'hui.

* Articles en anglais