Dans un marché du travail qui évolue rapidement, les compétences en gestion d'équipe prennent de nouvelles dimensions. Elles sont primordiales, non seulement pour atteindre les objectifs, mais pour créer des équipes fortes et soudées. La capacité de mobiliser le personnel, de gérer efficacement les projets, de répartir la charge de travail équitablement et de formuler clairement une vision distingue les bons leaders des simples gestionnaires en titre.

Dans cet article, nous abordons cinq techniques de gestion à développer au sein de votre organisation pour faire face aux multiples défis d'un marché en pleine évolution et assurer la croissance de votre entreprise.

Les aptitudes en gestion essentielles au travail

La gamme des compétences en gestion d'équipe est large et diversifiée. Ces dernières se définissent en gros comme la capacité de mobiliser, de diriger et de contrôler un ensemble de ressources humaines et matérielles pour atteindre des objectifs clairement définis qui contribuent au succès de l'entreprise. Les cadres aguerris les auront acquises et maîtrisées. Toutefois, elles ne sont pas uniquement l'apanage des gestionnaires en titre. En effet, dès qu'un poste implique la coordination de projets, la capacité d'influencer d'autres employés et le contrôle de ressources, son titulaire doit mettre en œuvre des habiletés de gestion d'équipe.

La plupart des sites d'éducation en gestion privilégient les aptitudes suivantes sous une forme ou une autre. Voici donc cinq compétences clés pour réussir à mener une équipe :

  1. La communication et le leadership
  2. Les compétences relationnelles
  3. La planification et la stratégie
  4. La résolution de problèmes et la prise de décision
  5. La vision

Cinq exemples de compétences en gestion d'équipe

Dans les entreprises qui favorisent l'autonomisation des employés, les compétences en gestion entrent en jeu à tous les niveaux. Par exemple, le travailleur qui se voit confier un projet devra sans doute demander l'aide d'autres services ou collègues, et leur transmettre les renseignements qui les concernent. Dès lors, la communication, et la capacité à partager une vision et à mobiliser les autres constituent des atouts.

Le seul fait de percevoir que l'on travaille en équipe pour effectuer une tâche suralimente le rendement*. Les participants sont restés concentrés sur leur tâche 64 % plus longtemps que leurs collègues qui œuvraient en solitaire. Ils ont aussi rapporté un degré d'engagement plus élevé, une diminution de la fatigue et un taux de réussite amélioré. De plus, l'impact a perduré durant plusieurs semaines.

1. La communication et le leadership

La communication efficace, transparente et claire est primordiale pour bien mener une équipe et solidifier la cohésion. Les bons communicateurs véhiculent correctement un message adapté à l'auditoire, au contexte ou à la cible, augmentant leurs chances d'être entendus et de persuader les autres du bien-fondé de leurs idées.

Lors d'une réunion d'équipe, tous les membres devraient se sentir à l'aise d'intervenir pour remettre en question une initiative qui ne leur semble pas appropriée. Savoir écouter activement, puis communiquer sa pensée avec diplomatie et tact tout en évitant de juger ou de froisser l'autre peut faire la différence entre un conflit amer et une discussion productive qui mène à une solution réalisable. 

2. Les compétences relationnelles

Les compétences relationnelles sont les qualités d'un individu qui déterminent sa capacité à interagir avec les autres. Elles contribuent à favoriser un climat de travail productif, collaboratif et sain. Parmi ces aptitudes essentielles, on retrouve :

  • la communication;
  • la créativité;
  • l'influence et la persuasion;
  • la transparence et l'authenticité;
  • la collaboration;
  • la souplesse et la polyvalence;
  • l'intelligence émotionnelle.

3. La planification et la stratégie

Une fois l'objectif clairement établi, le gestionnaire ou le chef d'équipe doit décortiquer le projet global en jalons précis, déterminer les ressources, prévoir les contraintes, fixer un plan d'action, répartir les tâches et fixer des échéanciers. La feuille de route directrice ainsi créée sert à coordonner les efforts, les intervenants, les biens et les fonds qui seront nécessaires à chaque étape.

L'une des compétences les plus difficiles consiste à maîtriser l'attribution des tâches et la délégation aux individus qui sont les plus aptes à donner le rendement attendu. Les erreurs peuvent être coûteuses et faire dérailler le déroulement des activités.

4. La résolution de problèmes et la prise de décision

Une étude réalisée par Gartner en 2021 a révélé que « 65 % des décisions prises sont plus complexes (impliquant davantage de parties prenantes ou de choix) qu'il y a deux ans* ».

La meilleure façon de miner la bonne marche et le moral d'une équipe est de laisser mijoter les conflits ou les questions non réglées. L'indécision engendre l'inaction qui fait naître le doute et l'apathie. L'une des principales aptitudes de gestion est la capacité de prendre des décisions rapidement tout en pesant les enjeux, les risques et les conséquences. L'hésitation et le statu quo peuvent peser lourd.

On reconnaît les leaders et les chefs à leur manière d'affronter les problèmes sans hésiter et de régler les sujets difficiles sans perdre de temps. Ils sont aussi capables de défendre leurs décisions avec conviction et d'assumer la responsabilité des répercussions, quitte à devoir admettre et rectifier une erreur en fin de compte.

5. La vision

Pour rallier les membres d'une équipe et atteindre des objectifs, tous les participants doivent déployer leurs efforts dans la même direction. Le bon gestionnaire sait définir, communiquer et défendre efficacement une vision pour l'équipe et l'entreprise. C'est à partir de cette trame de fond que seront établies les étapes, les stratégies, les tâches, les actions et les mesures nécessaires pour avancer et pour mobiliser les différentes ressources concernées.

Dans un article publié sur la réussite des équipes de travail*, l'Université d'Iowa confirme l'importance d'une vision et d'objectifs communs pour mobiliser les membres*.

La vision se compare à la destination programmée dans un système de géolocalisation. Elle s'assure que tous connaissent le but et ce qui s'y trouve, afin d'emprunter le meilleur trajet pour y parvenir.

Améliorer les compétences en gestion d'équipe

Un nombre croissant d'emplois et la décentralisation des lieux de travail exigent aujourd'hui un certain degré d'aptitude à la gestion à tous les niveaux. Les entreprises sont appelées à renouveler leur stratégie de gestion des talents pour s'adapter à un nouveau contexte et à développer leur personnel en ce sens. Les dirigeants d'entreprise avertis comprennent l'importance d'encourager le développement des compétences en gestion d'équipe chez leurs collaborateurs.

Les organisations tournées vers le futur n'hésitent pas à bâtir des formations internes pour aider leurs employés à améliorer la gestion des équipes et pour créer une culture de leadership.

Donner l'exemple et servir de modèle

Les leaders dont le style de gestion inspire et motive les autres incitent tacitement leurs collaborateurs à les imiter. En peaufinant vos propres techniques pour gérer les effectifs, vous servez d'exemple à suivre pour vos partenaires.

Encourager la rétroaction et être à l'écoute

Même si ce n'est pas toujours agréable, inviter les commentaires des collègues et des membres de l'équipe peut vous aider à cerner les forces et les lacunes de l'organisation, et à comprendre ce qui fonctionne et ce qui peut être amélioré. En faisant preuve d'humilité et d'ouverture, en étant à l'écoute et en acceptant avec grâce les remarques, vous pouvez tirer de cet exercice des leçons précieuses pour rectifier le tir.

Que ce soit pour planifier le déroulement des tâches, pour innover ou pour cultiver une culture de bien-être au travail, les techniques de gestion d'équipe sont désormais utiles à tous les échelons. Non seulement les équipes soudées et efficaces contribuent positivement à l'atteinte des objectifs et au succès de l'entreprise, elles permettent de créer un climat de travail où les employés se sentent plus utiles et plus heureux.

*Article en anglais