Durant la pandémie de COVID-19, le recrutement s'est accompagné de complexités particulières. Quels problèmes rencontrent les employeurs au Canada aujourd'hui? Vous aurez peut-être besoin d'articuler votre nouvelle stratégie de recrutement autour des nouvelles tendances technologiques et attitudes des candidats pour surmonter les défis de recrutement courants. Regardons de plus près ce qui vous attend et les solutions principales à votre disposition.

Les tendances actuelles du recrutement

Le travail flexible a beaucoup fait parler lors de la pandémie, et maintenant que les candidats en ont découvert les avantages, il s'agit d'un critère très recherché.

Le travail flexible fait encore partie des priorités des candidats

Les candidats sont encore réticents à un retour complet au bureau. D'après une étude de Cisco Canada , 81 % des Canadiens affirment que des politiques de travail flexibles influenceraient leur décision de rester ou non à leur poste actuel.

D'où vient ce sentiment? La population vieillissante du Canada et les engagements de la main-d'œuvre en dehors du travail forcent les employeurs à accepter le fait que les candidats recherchent encore le travail flexible, considéré comme un avantage. Comme indiqué dans notre article Diversité et inclusion : améliorer les pratiques pour recruter et retenir les meilleurs talents , l'idée est de ne pas se contenter de recruter des employés issus de milieux sous-représentés, mais d'améliorer plutôt l'inclusivité de l'expérience des employés. Pour y parvenir, le recrutement flexible est une solution.

L'envie d'un poste flexible chez les chercheurs d'emploi n'est pas nécessairement un point négatif. En réalité, ce type d'horaire de travail présente des avantages. Dans un récent sondage de Regus *, 72 % des travailleurs affirment avoir connu une augmentation immédiate de leur productivité grâce au travail flexible. Pourquoi? Pour 64 % d'entre eux, cette configuration accélère leur prise de décision, tandis que 74 % considèrent que cela favorise la créativité. 

Ainsi, en faisant la promotion de vos avantages en matière de flexibilité, vous pouvez convaincre des candidats dans un marché concurrentiel.

Les candidats utilisent aujourd'hui l'intelligence artificielle

D'après Business Insider*, les candidats utilisent de plus en plus des outils comme ChatGPT pour rédiger leur CV et leur lettre de motivation. Un autre article de PR Newswire* révèle que 25 % des candidats de la génération Z font déjà appel à l'intelligence artificielle pour écrire leur CV.

Cependant, certaines entreprises voient cette technologie d'un mauvais œil. Au Royaume-Uni, l' institution de banque en ligne Monzo * discrédite tous les candidats qui utilisent ChatGPT pour postuler à ses offres d'emploi. La position favorable ou défavorable des employeurs face à l'utilisation de ce logiciel ou de tout autre système d' intelligence artificielle lors du recrutement * dépend certainement de ce qui sera requis du candidat s'il obtient le poste.

Les employeurs ont intérêt à faire attention aux inexactitudes (ou « hallucinations » de l'intelligence artificielle*) des textes générés par ce type d'outils, qui ne correspondent pas toujours aux compétences de communication (voire de pensée critique) d'un candidat. Même si les chercheurs travaillent dur pour résoudre ce manque de précision *, ce problème se pose déjà dans de nombreux secteurs. En outre, l'augmentation du nombre de candidats qui rédigent leur lettre de motivation avec l'intelligence artificielle peut générer une tonne de candidatures inadaptées à examiner, ce qui fait perdre du temps et de l'argent aux employeurs.

Les candidats changent de carrière

Nous savons déjà que certaines entreprises reçoivent trop de candidatures. À l'inverse, votre offre d'emploi n'en reçoit peut-être pas assez. Cette différence dépend en partie du secteur dans lequel vous recrutez. Notre article sur les tendances du recrutement révèle que 20 % des chercheurs d'emploi canadiens essaient de trouver un nouvel emploi permettant de changer ou de développer leur carrière. Parmi les secteurs qui ont connu une explosion du recrutement début 2023, on retrouve les transports, l'entreposage, la construction et d'autres services de soutien, la finance, l'assurance, l'immobilier ainsi que la location et la location-achat. Un changement interviendra probablement en 2024.

Dans cette étude sur les tendances du recrutement, les catégories d'emploi ayant enregistré une baisse du nombre de publications d'offres d'emploi comprennent les secteurs technologiques, les ventes et le marketing.

S'ils veulent recruter et fidéliser des employés dans ces catégories en déclin, les employeurs doivent mettre l'accent sur la formation et le soutien qu'ils apportent. Avec un sentiment d'utilité et des occasions d'avancement professionnel, les employés peuvent donner plus de sens à leur poste.

De plus, d'après une étude d'OfficeTeam *, seul un peu plus d'un quart des gestionnaires principaux considère offrir une bonne reconnaissance des employés. Il est donc temps pour les employeurs de repenser leur approche de fidélisation afin que les employés restent sur le long terme. Une autre étude* a démontré que les travailleurs ayant reçu des remerciements * au cours du mois précédent étaient deux fois moins susceptibles de chercher un nouvel emploi et plus de deux fois plus susceptibles de faire preuve d'un engagement beaucoup plus fort que leurs collègues, dont le travail n'avait pas été complimenté.

Une étude d' O.C. Tanner * met en évidence « quatre facteurs d'épanouissement » des employés : l'équilibre, la communauté, les relations et l'appartenance ainsi que le développement et le sentiment d'utilité. Ces résultats font écho à ceux de notre étude sur les tendances du recrutement. De manière générale, on admet que les employés et les candidats fondent leur candidature sur la recherche d'un sentiment d'appartenance et d'un parcours de carrière clair.

La création d'une présélection efficace

Pour résoudre certains des problèmes mentionnés ci-dessus, nous avons étudié comment optimiser un budget de recrutement avec le paiement au résultat . Nos recherches ont démontré que les employeurs se tournent de plus en plus vers des services capables de présélectionner d'excellents candidats pour constituer une liste réduite. L'idée est de leur offrir un choix moins large, mais plus pertinent, ce qui simplifie leur stratégie de recrutement et leur fait gagner du temps et de l'argent.

En outre, le retour à une stratégie de recrutement plus centrée sur le côté humain peut bénéficier aussi bien aux employeurs qu'aux employés. Comme l'indique notre article, les algorithmes de mise en correspondance améliorent la visibilité des annonces pertinentes auprès des bons candidats, ce qui constitue un avantage pour les deux parties.

En évitant les annonces non pertinentes, les candidats peuvent trouver plus facilement des postes adaptés à leurs compétences. Ils ont également plus de chances de trouver un emploi qui correspond à leur recherche, qu'ils aient envie d'un travail flexible ou d'autres avantages populaires. De même, les employeurs ont plus de chances d'attirer des talents plus pertinents et de trouver le candidat idéal.

Face à la situation actuelle du recrutement, l'écoute des candidats est la clé

L'année dernière, votre stratégie de recrutement a été confrontée à de nombreux défis, anciens comme nouveaux. Les plus récents comprennent des candidats utilisant l'intelligence artificielle pour rédiger leur lettre de motivation ou changeant de plus en plus d'emploi pour accéder à de meilleures occasions d'avancement professionnel. Si vous écoutez leurs préoccupations tout en leur proposant un processus de recrutement numérique plus simple, vous pourrez attirer et fidéliser des talents pendant de nombreuses années.

* Article en anglais