Le secteur des finances, soit l’un des plus payants au Canada, est actuellement en plein essor quant aux possibilités d’emploi. Cependant, même si les employeurs investissent davantage dans le recrutement, les salaires, les mesures incitatives et les avantages sociaux, ceux-ci éprouvent de la difficulté à pourvoir les postes vacants. C’est d’ailleurs l’un des principaux facteurs de l’accroissement de l’écart de revenu.

L'écart de revenu est partout

Bien que le revenu moyen dans le secteur des finances varie de moyen à supérieur, une recherche mondiale commandée par Indeed révèle qu’il y a plus d’hommes employés dans la tranche de revenu supérieur, soit 80 000 $ CA, que les femmes.1 Le secteur financier n’est toutefois pas le seul qui accuse un retard au Canada. En effet, l’inégalité des revenus sévit dans la plupart des secteurs. Selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), les hommes canadiens gagnaient en moyenne 16,1 % de plus que les femmes en 2021. Les propres rapports du Gouvernement canadien révèlent que les femmes gagnent environ 0,89 $ * pour chaque dollar que gagnent les hommes.

Laisser accroître l’écart salarial coûte cher

Les entreprises n’ont pas les moyens de perdre des personnes qualifiées et talentueuses à cause de l’inégalité des revenus. Au sein du secteur financier canadien les femmes constituent la majeure partie de la main-d’œuvre. Notamment, dans les six plus grandes banques du Canada, les femmes représentent 58 % de l’effectif total.* Le risque de perdre ces personnes talentueuses et compétentes en raison de l’écart salarial hommes-femmes entraînera des répercussions sur les activités de l’entreprise. Celles qui manquent de personnel ont tendance à exiger davantage de leurs employés pour couvrir le travail des postes vacants et des recrues inexpérimentées. Cette situation occasionne des erreurs et des épuisements professionnels, ce qui mène à un taux de roulement plus élevé.

Par conséquent, les employeurs dans le secteur des finances doivent prendre des mesures pour s’assurer que tous les employés sont rémunérés de façon juste et équitable. En comblant l’écart salarial hommes-femmes, les entreprises pourront briser le cycle des inégalités tout en tirant profit de cette action. Des études ont montré que les entreprises qui offrent une parité salariale entre les hommes et les femmes sont plus rentables, ont un moral élevé au sein de leurs employés et attirent de meilleurs talents. Une analyse a révélé que 73 % des entreprises qui appliquent des mesures d’égalité* entre les hommes et les femmes ont accru leur rentabilité et leur productivité en 2021.

Le défi de l’iniquité salariale

Bien que le Canada soit souvent reconnu comme l’un des pays les plus diversifiés sur le plan culturel au monde, il est possible de s'améliorer en ce qui concerne l’iniquité salariale. Le Canada se classe au 8e rang parmi les 38 pays membres de l’OCDE pour ce qui est de l’écart salarial hommes-femmes. Cette situation est non seulement préoccupante, mais elle exacerbe également la pénurie continue de talents dans l’industrie.

L’inégalité des gains a occasionné un manque d’enthousiasme chez les femmes qui entrent dans le secteur financier, menant certaines de ne pas faire carrière dans ce domaine En effet, de nombreuses femmes croient que le secteur des finances n’est pas une option de carrière intéressante en raison de sa nature perçue comme « dominée par les hommes ». Puis, comme 90 % des employés en finances, surtout les jeunes, envisagent de changer d’emploi, il est temps que les entreprises considèrent l’inégalité des revenus d’une toute nouvelle manière.2

Combler l’écart salarial en préconisant  l’ouverture et la transparence

Pour combler l’écart salarial hommes-femmes dans le domaine financier, les entreprises doivent prendre des mesures pour instaurer un milieu de travail égalitaire et accueillant pour tous les employés. Les entreprises doivent s’assurer de recruter et de promouvoir activement des femmes à des postes de haute direction et de leur offrir des possibilités et des ressources égales à celles des hommes afin qu’elles puissent réussir. De plus, les entreprises devraient mettre en place un système de mentorat entre les cadres supérieurs (hommes et femmes) et les jeunes femmes afin de favoriser un sentiment d’appartenance et de soutien au sein de leurs équipes.

Le fait d’assurer la transparence quant aux salaires représente une autre bonne façon de régler ce problème. D’ailleurs, une bonne manière de promouvoir la transparence des entreprises en matière de salaires est d’exploiter le potentiel d’une stratégie d’image de marque employeur*. Les entreprises devraient également s’assurer de rémunérer leurs employés en fonction de leur niveau d’expérience et de leur rendement, tout en offrant des possibilités de formation axées sur l’élimination des inégalités des revenus en milieu de travail. Puis, les entreprises devraient s’efforcer de promouvoir un plus grand nombre de femmes en tant que modèles pour d’autres collègues de sexe féminin susceptibles d’être aux prises avec de la discrimination sexiste en milieu de travail.

De plus, la mise en œuvre de politiques comme des horaires de travail flexibles ou le travail à distance peut favoriser une meilleure conciliation travail-famille pour les mères occupées qui veulent entrer dans le domaine des finances, mais qui n’ont peut-être pas assez de temps en raison des configurations de travail traditionnelles. Ces politiques permettront à un plus grand nombre de femmes de se joindre à ce secteur sans devoir sacrifier d’autres aspects de leur vie. Elles pourront ainsi surmonter plus facilement les obstacles tout au long de leur carrière et viser la réussite dans le domaine de leur choix!

L'atteinte de ces objectifs passe par l’action

Dans l’ensemble, combler l’écart salarial entre les hommes et les femmes dans le domaine des finances est un processus complexe qui exige le dévouement des employeurs et des employés. Les entreprises doivent s’engager à instaurer des environnements de travail équitables dans lesquels toutes et tous  peuvent se sentir en sécurité, soutenus et respectés, et avoir accès à des chances égales. Les entreprises doivent également s’assurer que les salaires sont concurrentiels à tous les niveaux d’emploi.En appliquant ces mesures, les employeurs pourront créer un milieu de travail plus équitable dans lequel chaque personne peut réussir, peu importe son genre ou ses antécédents, ce qui profitera tant aux travailleurs qu’aux entreprises.


  1.  Indeed, « Understanding job seeking behaviour in UK, US, Canada, France & Germany », septembre 2022.
  2. « Understanding job seeking behaviour in UK, US, Canada & France » étude de Curious Industries commandée par Indeed, juin 2022.