La technologie d'intelligence artificielle (IA) étant sur le point de transformer de manière radicale les entreprises, l'amélioration des compétences des employés et les programmes de formation payés par l'entreprise sont des priorités pour de nombreux employeurs canadiens.

Qu'il s'agisse d'une formation formelle ou d'une formation sur les compétences essentielles au poste, la formation représente un défi pour de multiples groupes démographiques au sein de la main-d'œuvre canadienne. Alors que 8 % de tous les travailleurs interrogés dans une récente étude d'Indeed ont mentionné la formation comme un obstacle au travail, 21 % des répondants de la génération Z et 20 % des nouveaux arrivants au pays mentionnent que la formation est un obstacle à la carrière. Pourtant, ce défi pédagogique est également une occasion pour les employeurs.

Les programmes ciblés de formation en milieu de travail peuvent aider à perfectionner les compétences dont les employeurs ont besoin pour tirer parti de la révolution de l'IA tout en aidant les employés à développer les compétences qui peuvent donner à leur carrière de nouvelles orientations passionnantes.

Le développement des compétences futures grâce à des programmes de formation payés

L'IA révolutionne le monde. Au cours d'un récent sondage commandé par Indeed, 8 % des responsables des ressources humaines et du recrutement des talents au Canada, un chiffre impressionnant, ont indiqué que leurs équipes n'utilisent pas encore les outils d'IA. Avec l'arrivée de l'IA, les entreprises doivent avoir les talents dont ils ont besoin pour se surpasser dans un environnement de travail changeant.

Cependant, l'intégration de l'IA dans les processus d'affaires crée et aggrave deux fossés de compétences importants. Le premier fossé sépare d'un côté le besoin d'avoir des travailleurs compétents dans le secteur des technologies capables de concevoir, de mettre en œuvre et d'optimiser des systèmes d'IA afin de travailler dans un environnement commercial unique et d'un autre côté la disponibilité de ces travailleurs. Les titres de postes concernés peuvent être « ingénieur ou ingénieure en apprentissage automatique », « ingénieur ou ingénieure en intelligence artificielle », « chercheur ou chercheuse en intelligence artificielle » et « expert ou experte en sciences des données ». La demande concernant les personnes possédant des compétences axées sur l'IA est élevée et continue d'augmenter, ce qui rend de plus en plus difficile le recrutement de ces talents essentiels à l'entreprise.

L'IA modifie notre manière de travailler, de même que les compétences nécessaires pour effectuer efficacement les tâches liées aux postes, ce qui mène au second fossé. Les entreprises intègrent l'IA générative et des technologies d'automatisation dans divers processus commerciaux, incluant l'administration des affaires, la gestion de la chaîne d'approvisionnement, le service à la clientèle, les ressources humaines et le recrutement. L'IA offre la promesse d'augmenter la main-d'œuvre en automatisant les tâches répétitives, en libérant les travailleurs pour leur permettre de se concentrer sur des responsabilités plus importantes tout en stimulant la productivité. Cependant, afin de donner vie à cette vision, les employés doivent posséder les compétences pour utiliser efficacement ces outils de haute technologie, incluant la pensée critique et analytique, la créativité et la flexibilité.

Selon le Rapport sur l'avenir de l'emploi 2023 du Forum économique mondial, 6 travailleurs sur 10 auront besoin d'une formation ou d'un recyclage avant 2027 afin de suivre l'évolution de la demande de compétences. Plus près de nous, un sondage a montré que 42 % des dirigeants canadiens estiment que la main-d'œuvre au Canada aura besoin d'améliorer ses compétences alors que les entreprises adoptent l'IA générative, et au moins une organisation sur trois a déjà mis en place ce processus afin que leurs employés puissent travailler avec l'IA et des logiciels d'automatisation. À partir de maintenant, les employeurs doivent songer à mettre en place des programmes de formation payés par l'entreprise pour aider à développer les compétences dont leurs employés auront besoin au cours des prochaines années.

La réduction du fossé des compétences axées sur l'IA grâce à des programmes de formation en milieu de travail

Votre entreprise possède-t-elle des compétences suffisamment solides pour faire face à la transformation de l'IA? Il peut s'avérer plus efficace pour un employeur de former les employés actuels ou d'améliorer leurs compétences afin de répondre aux besoins futurs que simplement se fier au recrutement, même pour les compétences spécialisées axées sur l'IA. Cependant, seulement un dirigeant d'entreprise sur quatre peut déterminer les compétences dont il aura besoin dans le futur*, ce qui signifie que les ressources humaines ont l'occasion de proposer une vision de la manière dont l'entreprise peut améliorer ses compétences pour faire face à l'avenir du travail.

Vous devriez envisager d'adopter les trois mesures suivantes.

  1. La compréhension de vos besoins grâce à une analyse du fossé : Bien qu'il existe de nombreuses manières d'effectuer le suivi des compétences au sein d'une entreprise, comme un répertoire des compétences, il est crucial à l'ère de l'IA d'avoir un processus pour déterminer les fossés de compétences dans une entreprise et pour y répondre. Analysez les compétences actuelles de votre main-d'œuvre, évaluez les postes les plus susceptibles d'être touchés par l'IA générative et par les outils d'automatisation, et déterminez les compétences nécessaires.
  2. La préparation d'un plan d'action : En utilisant les résultats de votre analyse du fossé, vous pouvez créer un plan d'action basé sur vos effectifs prévus, sur les plans de restructuration et sur les compétences dont auront besoin vos groupes au cours des prochains mois et des prochaines années. Certains employés peuvent ne pas avoir les compétences qui correspondent aux postes qui sont en train d'être redéfinis, mais même des compétences connexes peuvent être un excellent point de départ pour améliorer les compétences des employés et offrir une formation en milieu de travail. Dans le même temps, l'obtention de l'adhésion et du soutien des cadres intermédiaires, qui peuvent fournir du soutien tout au long du processus d'amélioration des compétences, peut également s'avérer essentielle.
  3. Le soutien des employés tout au long de leur parcours : Les travailleurs ont des sentiments mitigés concernant l'IA, et nombreux sont ceux qui s'inquiètent, à juste titre, des conséquences potentielles sur leur emploi et gagne-pain. Il est important de reconnaître leurs préoccupations et de leur montrer comment une formation axée sur les compétences peut les aider dans leur poste actuel et paver la voie à un avancement professionnel dans l'avenir. Une approche consiste à utiliser un plan d'objectif de carrière parrainé par l'entreprise pour aider les employés à cibler les compétences actuelles et nécessaires et à relier les occasions pour améliorer leurs compétences à leurs objectifs de carrière à long terme. Si le budget le permet, l'offre d'occasions de formations payées avec le déplacement vers des centres-villes comme Toronto ou Vancouver peut également aider à susciter l'enthousiasme.

La formation pour les besoins futurs

Les ressources humaines peuvent être critiques avec l'avènement de la transformation des entreprises opérée par l'IA. Grâce à une stratégie d'amélioration des compétences et à un programme de formation en milieu de travail axé sur les compétences, vous pouvez adapter l'entreprise aux talents afin de demeurer concurrentiel et d'aider les employés à exceller dans leur travail futur.

* Article en anglais