Optimiser la gestion du travail en tirant profit des compétences transversales est possible. En France, on désigne cette approche « management transversal ». Au Canada, on parle plutôt de gestion transversale, de gestion matricielle ou de gestion par processus. L'approche consiste à réunir différents profils d'expertise en vue d'atteindre un objectif commun, sans égards aux liens hiérarchiques et aux organigrammes conventionnels. Comment en tirer avantage dans votre organisation?

Nous abordons plus bas la définition des compétences transversales, les qualités d'un gestionnaire d'équipe transversale ainsi que les avantages et les inconvénients de cette méthode de travail.

Que sont les compétences transversales?

Aussi appelées compétences transférables ou générales, les compétences transversales correspondent à des savoir-agir fondés sur la mobilisation et l'utilisation efficaces d'un ensemble de ressources, selon le Programme de formation de l'école québécoise du ministère de l'Éducation et du ministère de l'Enseignement supérieur du Québec (document en format PDF).

Ces aptitudes incontournables relèvent des compétences générales (soft skills en anglais), ces qualités humaines et relationnelles liées au savoir-être d'un individu.

Les compétences transférables s'appliquent à différents types de postes et de rôles. Elles sont d'autant plus essentielles dans un contexte d'affaires en évolution constante qui change rapidement.

Les enquêtes menées par Indeed confirment que les employeurs valorisent de plus en plus les compétences générales chez leurs employés. En effet, les individus qui maîtrisent ces aptitudes sont outillés pour occuper différents postes et se déplacer plus librement au sein de l'entreprise au gré de la croissance et des besoins. Ces personnes ne sont pas limitées à un parcours professionnel linéaire. Elles peuvent s'adapter plus facilement à des changements de rôle. Elles possèdent un profil dit « agile ».

Les 12 principales compétences transférables

L'éventail des compétences générales est large et englobe des qualités comme le leadership, la gestion du temps, l'éthique professionnelle, l'attitude, les capacités d'apprentissage et la pensée critique.

L'Ordre des conseillers en ressources humaines (CRHA) établit une liste de douze compétences transférables que les professionnels sont appelés à maîtriser pour s'adapter à un ensemble de situations complexes, comme celles rencontrées en mode de travail transversal. Elles sont les suivantes :

  1. l'éthique;
  2. l'agilité;
  3. l'accompagnement;
  4. le sens des affaires;
  5. la vision globale;
  6. l'influence;
  7. la gestion de projets;
  8. l'analyse et la synthèse;
  9. la communication;
  10. l'intelligence relationnelle;
  11. la littéracie numérique;
  12. l'apprentissage continu.

Certaines de ces qualités sont souvent acquises au fil du parcours professionnel, mais comme vous pouvez le constater, ce sont aussi des qualités personnelles.

Les avantages d'organiser le travail en fonction des compétences transversales

Voici les principaux avantages de structurer vos projets selon l'approche transversale.

Outrepasser les silos organisationnels et favoriser l'innovation

L'expertise et les connaissances de chaque employé sont fréquemment confinées en silos organisationnels qui les rendent difficilement accessibles aux autres services. En rassemblant une équipe transversale, vous créez un pont et tirez profit de l'intelligence collective, de la diversité des compétences et du savoir-faire de votre personnel. Cette méthode ouvre la voie au partage des connaissances, à l'innovation, à la pensée créatrice et, finalement, à un meilleur rendement.

Promotion de la collaboration et de l'esprit de coopération

L'approche transversale favorise un fort esprit d'équipe et de collaboration. Elle peut catalyser une transformation de la culture et de l'identité de l'entreprise en créant une mentalité orientée vers une vision commune et un mode de fonctionnement coopératif, indépendamment des structures hiérarchiques et opérationnelles.

Prise de décisions plus éclairées pour résoudre des problèmes complexes

Une équipe multidisciplinaire concentrée sur une mission clairement définie peut mettre à profit ses nombreux talents pour mieux cerner certaines problématiques complexes et trouver des solutions inédites. Elle est souvent en mesure de fonder ses décisions sur une analyse plus éclairée et plus complète de la situation, au lieu d'être confinée à une vue limitée de la question, comme c'est souvent le cas au sein d'un département.

Priorisation du client

La gestion transversale est fondée sur une vision partagée et des objectifs communs. La satisfaction et les besoins du client sont généralement au centre des préoccupations, qui risquent moins d'être obscurcies par des questions de procédure sectorielle ou de rapports hiérarchiques.

Les inconvénients de la gestion transversale

Malgré ses nombreux avantages, la gestion transversale présente tout de même certains inconvénients dont vous devez tenir compte. Vous pouvez contrer ces inconvénients en faisant le nécessaire pour soutenir pleinement vos équipes.

Les enjeux de pouvoir et une hiérarchie dédoublée

Les membres d'une équipe transversale sont soumis à une autorité dédoublée. Ils relèvent toujours de leur supérieur hiérarchique officiel, mais aussi du chef d'équipe désigné pour le projet. Ils doivent donc s'adapter aux demandes de ces deux parties, qui peuvent être contradictoires et donner lieu à des conflits. Le gestionnaire transversal peut faire les frais d'une guerre ou d'abus de pouvoir, ce qui peut être évité ou apaisé s'il obtient le soutien indéfectible et inconditionnel de la direction. Ce dernier point est crucial pour donner libre cours à l'innovation et promouvoir la réussite de l'équipe.

L'acquisition des ressources et des moyens

L'une des principales problématiques de l'approche transversale est la difficulté d'obtenir les ressources et les moyens pour mettre en œuvre les initiatives. Dans la plupart des cas, les services impliqués octroient les budgets. Or les équipes transversales ont rarement accès à un budget qui leur est propre et dont elles peuvent disposer à leur guise, ce qui faciliterait leur démarche.

Les principaux atouts du gestionnaire d'équipe transversale

Le gestionnaire d'équipe transversale doit être choisi avec soin et posséder certaines qualités importantes, comme celles qui suivent.

Le leadership

Ce mode de gestion fait appel à des qualités de leadership confirmées. En effet, ces individus ne peuvent pas compter sur leur statut hiérarchique pour se faire entendre et respecter. Ils doivent plutôt rallier leurs collaborateurs, en sachant leur inspirer confiance, en faisant figure d'exemples à suivre et en démontrant leur crédibilité.

La vision

Pour mener à bien ses mandats, le gestionnaire transversal aura besoin de cerner le contexte et les contraintes du projet en plus d'adopter une vision forte. Celle-ci guide les efforts de l'équipe, il importe d'en comprendre les motivations et les attentes. Le leader transversal sait mettre sur pied une stratégie adaptée. Il possède idéalement de solides appuis à l'interne pour accéder facilement à l'information dont il aura besoin.

La communication

Le travail en mode transversal repose sur une excellente communication, au sein de l'équipe et avec les autres intervenants. Les aptitudes interpersonnelles et la capacité de s'exprimer clairement vont permettre d'aplanir les difficultés, de motiver l'équipe, de recevoir la rétroaction des coéquipiers et d'apaiser les conflits potentiels.

La négociation

Le gestionnaire transversal ne possède pas d'autorité fondée sur la hiérarchie. Il lui faut posséder des compétences en négociation pour traiter avec les différents services de l'entreprise qui sont touchés ou qui détiennent les données nécessaires à la bonne marche du projet.

Développer les compétences transversales au sein de l'entreprise

Le Canada est face à des enjeux importants en ce qui a trait au manque de main-d'œuvre et à la volatilité du marché du travail. Une récente enquête parrainée par la RBC illustre le fait que le Canada est en voie de manquer de travailleurs spécialisés dans plusieurs secteurs d'activité.

Selon une enquête menée auprès des employeurs sur les compétences du personnel en 2021 par Statistique Canada, plus de la moitié des entreprises (56,1 %) ont déclaré avoir des employés qui ne possédaient pas toutes les compétences nécessaires pour effectuer le travail au niveau requis.

Les compétences générales deviendront alors des atouts clés pour intégrer une main-d'œuvre en manque de compétences techniques. Par conséquent, un nombre croissant d'organisations mise sur la formation et le perfectionnement de leurs effectifs. Pour optimiser le rendement et minimiser le roulement, les entreprises tournées vers l'avenir élaborent des programmes pour développer les aptitudes et les compétences essentielles de l'organisation.

La gestion en mode transversal permet de mettre à profit un vaste bassin de compétences et de connaissances issu des différents secteurs de l'entreprise en vue de réaliser un but commun. Cette approche de plus en plus populaire, lorsqu'elle est bien encadrée, optimise le rendement et favorise l'innovation.