Le travail en criminologie au Québec : disciplines, métiers, salaires et compétences

Mis à jour le 19 septembre 2023

En entendant parler de criminologie, vous comprenez certainement qu'il est question de crimes, c'est-à-dire de graves infractions pénales sévèrement punies. Mais, en dehors des évocations liées aux films, savez-vous plus précisément ce que recouvre un travail en criminologie? Dans cet article, découvrez l'univers de la criminologie et les métiers qui y sont associés.Veuillez noter qu'aucune des sociétés, institutions ou organisations mentionnées dans cet article n'est affiliée à Indeed.Les salaires énoncés reflètent les informations sur la rémunération au moment de la rédaction. Ces informations peuvent varier en fonction de l'organisation qui recrute ainsi que de l'expérience, de la formation et du lieu de résidence du candidat.
Offres d'emploi associées sur le site Indeed
Postes à temps partiel
Afficher plus d'offres sur Indeed

La criminologie, un domaine interdisciplinaire

La criminologie est l'étude du phénomène criminel dans son ensemble, dans tous ses aspects (causes, manifestations, conséquences). Elle comporte plusieurs sujets et s'intéresse aux individus comme à la société dans laquelle ils évoluent.

Une science multidisciplinaire

C'est une science très large, puisqu'elle englobe les éléments suivants :
  • Prévention des crimes
  • Création des lois liées aux crimes
  • Analyse des causes et compréhension des crimes
  • Description des crimes
  • Violation des lois et punition des crimes
  • Réinsertion des criminels
  • Aide aux victimes
Elle s'appuie sur des théories et des concepts issus de divers domaines, dont la sociologie, la psychologie, l'anthropologie, la biologie et le droit.Les personnes qui travaillent dans ce domaine ont besoin de connaissances en psychologie pour comprendre les comportements des criminels, par exemple. Ils doivent également connaître le droit pour déterminer les conséquences.

Plusieurs types de crimes

La criminologie s'intéresse aux divers types de crimes :
  • Crimes économiques
  • Cybercriminalité
  • Criminalité organisée
  • Délinquance sexuelle
  • Crimes violents
  • Crimes liés à des problèmes de santé mentale
  • Crimes liés à la consommation de substances
Chaque catégorie a ses spécificités en matière de causes, de manifestations et de conséquences.

Plusieurs publics

La criminologie est une science qui cible les personnes criminelles, mais qui s'intéresse aussi aux victimes et à leur réalité. Il s'agit de repérer les personnes vulnérables et les contextes. L'objectif est de prévenir et réparer les situations pour elles aussi.

Différents types de métiers

Comme la criminologie est une science multidisciplinaire vaste, elle donne lieu à différents types de métiers, spécialisés dans ses divers aspects ou dans ses publics.En général, le travail en criminologie s'effectue dans des milieux comme les suivants :
  • Centres de détention
  • Centres de réhabilitation
  • Centres de santé et de services sociaux
  • Centres jeunesse
  • Maisons de transition
  • Organismes communautaires
  • Services gouvernementaux

Criminologue

La première profession, directement liée à la criminologie, est celle de criminologue.
  • Comme criminologue analyste, vous menez des recherches sur les phénomènes de délinquance dans la société et sur l'efficacité des politiques publiques et des interventions. Vous étudiez des documents et des données qualitatives et quantitatives.
  • Comme criminologue clinicien ou clinicienne, vous travaillez auprès de personnes ayant commis des crimes ou de leurs victimes. Selon votre poste et son milieu, vous pouvez élaborer des plans d'intervention ou de suivi ou rédiger des rapports cliniques et présentiels.
Pour porter le titre de criminologue, vous devez détenir un baccalauréat en criminologie (trois ans d'études universitaires) et être membre de l'Ordre professionnel des criminologues du Québec.Le salaire annuel moyen d'un criminologue au Québec est de 60 728 $ CA

Intervenant social ou intervenante sociale

En tant que travailleur social ou travailleuse sociale, vous vous occupez de prévention des crimes ou de réinsertion sociale des personnes emprisonnées pour des crimes. Vous êtes là également pour les victimes.Vous êtes au contact direct avec les populations à risque, soit celles qui souffrent de problèmes de santé mentale, de toxicomanie ou de délinquance. Vous apportez des conseils et du soutien aux individus et aux familles pour surmonter leurs difficultés. De plus, vous suivez les personnes qui sortent de prison pour les aider à se réinsérer dans la société.Pour porter le titre de travailleur social ou de travailleuse sociale, vous devez être membre de l'Ordre des travailleurs sociaux et thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec (OTSTCFQ). Vous devez détenir un baccalauréat (trois années d'université) ou une maîtrise (cinq années d'université) en travail social.Le salaire annuel moyen des travailleurs sociaux et des travailleuses sociales au Québec est de 79 412 $ CAÀ lire également : Quelle est la formation pour devenir travailleur social?

Agent correctionnel ou agente correctionnelle

Comme agent correctionnel ou agente correctionnelle, vous supervisez et observez les comportements de personnes détenues. Vous maintenez la discipline et soutenez le parcours des individus emprisonnés.En termes d'études, vous avez besoin d'un diplôme collégial ou d'un diplôme d'études postsecondaires de deux ans en techniques d'intervention spécialisées. Il existe différentes spécialisations dans la formation pour devenir agent correctionnel : criminologie, délinquance, services correctionnels, milieu carcéral et milieu juvénile.Le salaire annuel moyen des agents correctionnels au Québec s'élève à 72 890 $ CAÀ lire également : Agent correctionnel : salaire et fonctions

Avocat ou avocate en droit criminel

La profession d'avocat ou d'avocate est une autre profession qui peut vous faire travailler en criminologie. En effet, le droit criminel fait partie des nombreuses spécialités des avocats.Comme avocat ou avocate, vous avez pour responsabilité de défendre devant la justice les droits de personnes ayant commis des crimes. Vous vous documentez et rassemblez des preuves pour participer à des procès et plaider devant un juge ou un jury.Au Québec, après un baccalauréat en droit (trois ou quatre ans d'université) et parfois une maîtrise pour vous spécialiser, vous étudiez pendant quatre à six mois à l'École du Barreau. Pour terminer, vous effectuez un stage pratique de six mois en milieu de travail.Au Québec, le salaire annuel moyen des avocats et des avocates se situe autour de 83 580 $ CA

Psychoéducateur ou psychoéducatrice

Le psychoéducateur ou la psychoéducatrice joue un grand rôle en matière de prévention de la délinquance et d'accompagnement des victimes.Intervenant sur le terrain, vous accompagnez des personnes ayant des difficultés d'adaptation et de comportement. Vous évaluez leur problématique et leur proposez des solutions. Vous fournissez aux victimes des informations sur les ressources, les droits et les recours.Pour exercer en tant que psychoéducateur ou psychoéducatrice, vous devez être membre de l'Ordre des psychoéducateurs et psychoéducatrices du Québec. Vous devez obtenir un baccalauréat puis une maîtrise en psychoéducation (environ cinq années d'université).Le salaire annuel moyen d'un psychoéducateur ou d'une psychoéducatrice au Québec est de 78 287 $ CA

Compétences et qualités requises

La criminologie et les professions qui y sont reliées vous mettent au contact de publics et de problèmes particuliers que tout le monde n'est pas en mesure de gérer. Ce sont des emplois exigeants qui demandent de l'investissement, mais aussi un peu de recul.

Ouverture d'esprit et non-jugement

Dans un travail en criminologie, vous rencontrez toutes sortes de situations de conflits, de violences ou de comportements en marge de la société. Les personnes viennent de différents milieux. Vous devez faire preuve d'une grande ouverture d'esprit et éviter le jugement et les préjugés, afin de bien comprendre leurs problèmes et leurs actes.C'est ainsi que vous gagnerez la confiance des personnes et pourrez les aider à ne pas commettre de crimes ou à se réinsérer socialement. C'est ainsi que vous pourrez vous montrer juste.

Compétences interpersonnelles

Vous avez besoin de très bonnes compétences interpersonnelles pour établir des relations avec les personnes délinquantes.Les individus qui ont des problèmes de santé mentale ou de comportements ne sont pas toujours volontaires pour se faire aider.
  • Vous devez faire preuve d'une grande diplomatie et d'une forte capacité à entrer en relation pour mener à bien votre travail.
  • Vous devez avoir beaucoup d'écoute active afin de nouer des liens avec les gens et les amener à se sentir entendus, mais aussi pour mieux comprendre leurs difficultés.
  • Vous devez démontrer de l'empathie, pour aider les personnes à s'exprimer et pour parvenir à comprendre les situations.
  • Dans les moments de tension, votre sens de l'humour permettra à tous de prendre du recul.

Communication écrite et orale

Que vous soyez sur le terrain ou plutôt dans des bureaux, vous aurez besoin d'excellentes compétences en communication verbale.Il est important que vous vous exprimiez clairement à l'oral pour informer et accompagner les personnes sans malentendus : choisissez les mots justes, exprimez-vous tout en nuances et évitez le jargon ou les phrases trop complexes. Une bonne communication orale contribue par ailleurs au travail d'équipe, lorsque vous êtes membre d'une équipe multidisciplinaire en travail social ou en criminologie.La maîtrise de la langue écrite est nécessaire, parce que ce sont des métiers où vous rédigez toutes sortes de rapports : courriers, évaluations, mémoires, documents légaux, documents administratifs, etc.

Souci du détail et esprit d'analyse

Vous faites face à des situations complexes dans ces professions liées à la criminologie. Pour appréhender la complexité, trois compétences sont importantes :
  • le souci du détail et la rigueur, pour ne pas omettre d'éléments importants et pour appliquer correctement la réglementation;
  • la pensée critique, pour analyser les situations sous tous leurs aspects;
  • la résolution de problèmes, pour trouver et proposer des solutions adaptées aux problématiques.

Leadership

Il existe plusieurs styles de leadership, et vous devrez certainement posséder l'un ou l'autre pour avoir la bonne posture face à des personnes délinquantes ou emprisonnées. Une bonne confiance en vous, de la fermeté et une certaine adaptabilité vous permettront d'adopter les attitudes requises pour mener votre travail à bien.Vous l'avez compris, le travail en criminologie peut être assez diversifié et aborder les problématiques de délinquance et de crime sous plusieurs angles. Vous avez ainsi le choix. Avez-vous reconnu votre profil ou vos intérêts dans les métiers présentés et les compétences requises? En cas de doute, l'établissement de votre profil de personnalité RIASEC pourrait vous être d'une grande aide.Cet article a été rédigé à partir des renseignements disponibles au moment de sa rédaction. Puisque ces renseignements peuvent changer à tout moment, Indeed ne garantit pas leur exactitude. Veuillez contacter vos ressources locales pour obtenir les informations les plus récentes sur ce sujet.
Partager :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Adresse courriel
Cet article vous a-t-il été utile?

Découvrir d'autres articles