Quel est le rôle d'une sage-femme

Mis à jour le 20 avril 2023

La sage-femme est une professionnelle de la santé spécialisée dans l'accouchement. En plus d'offrir son aide lors de l'accouchement, elle intervient auprès de la femme enceinte durant la grossesse et jusqu'à six semaines après la naissance du bébé. Les sages-femmes doivent être inscrites à l'Ordre des sages-femmes du Québec (OSFQ) et elles travaillent au sein des maisons de naissance, où elles assurent des suivis en collaboration avec d'autres professionnels de santé.Quelles sont les tâches et les fonctions principales d'une sage-femme? Quelles sont les compétences attendues pour exercer ce métier? Quel est le salaire moyen d'une sage-femme au Québec? Quelle est la formation à suivre pour devenir sage-femme? Retrouvez toutes vos réponses dans cet article.
Offres d'emploi associées sur le site Indeed
Postes à temps partiel
Afficher plus d'offres sur Indeed

Qu'est-ce qu'une sage-femme?

Au sein de la profession, la sage-femme peut exercer différents métiers, en fonction de son niveau de compétences et de formation. Elle fait partie des métiers les plus en demande.

L'origine du mot sage-femme

Le terme « sage-femme » désigne une femme capable de faire accoucher d'autres femmes. Le terme est apparu au cours des siècles derniers quand le métier d'accoucheuse a commencé à être reconnu. Le terme maïeuticienne peut aussi être utilisé pour nommer une sage-femme.

Est-ce qu'une sage-femme est médecin?

La question se pose souvent, mais non, la sage-femme n'est pas considérée comme un médecin. Elle est tout de même une professionnelle de la santé, c'est-à-dire qu'elle a le droit de prodiguer des soins et elle peut prescrire des examens dans le cadre de son suivi auprès de la femme enceinte. Elle peut également effectuer un suivi post-accouchement si sa patiente le désire, mais elle n'intervient pas comme le ferait un gynécologue-obstétricien, par exemple.

Quelles sont les compétences attendues chez une sage-femme?

Sans surprise, le métier exige d'afficher des qualités, dites humaines, fortes, notamment en matière d'empathie, de respect et de compréhension de la personne. La sage-femme doit être à l'écoute, prévenante, et savoir faire preuve de tact afin de rassurer et mettre en confiance sa patiente. Elle doit aussi faire preuve de sang-froid pour s'assurer de la santé et de la sécurité de la mère et de son bébé.Amenée à travailler avec d'autres professionnels de la santé et à traiter avec l'entourage de la future maman, la sage-femme doit aussi savoir collaborer en équipe. De manière générale, elle aime aider et dédie sa vie à son métier de professionnelle de la santé en acceptant de sacrifier certains pans de sa vie personnelle en intervenant même la nuit, les fins de semaine ou les jours fériés.

La situation de la sage-femme

La sage-femme est la seule professionnelle de l'accouchement à offrir à la patiente le choix du lieu où elle souhaite donner naissance à son enfant (domicile, maison de naissance, centre hospitalier). Faire appel à l'accompagnement d'une sage-femme est gratuit au Québec, car leurs prestations sont couvertes par la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ) au même titre qu'une consultation avec un médecin. Malheureusement, son succès auprès des futures mamans est tel qu'il existe un manque de personnel professionnel pour répondre à la demande.

Quels sont les différents statuts de la sage-femme ?

Pour exercer, la sage-femme doit obligatoirement être inscrite à l'Ordre des sages-femmes du Québec (OSFQ). Selon sa formation ou son expérience, elle n'occupe toutefois pas le même poste. Voici les cinq titres que peut posséder une sage-femme au Québec :
  • La sage-femme professionnelle diplômée (CPM);
  • L'infirmière sage-femme diplômée (CNM);
  • La sage-femme diplômée (CM);
  • La sage-femme à accès direct (DEM);
  • La sage-femme non professionnelle.

Quelle est la différence entre une sage-femme et une doula?

Au contraire de la sage-femme, la doula n'est pas reconnue comme une professionnelle de la santé. Même si son rôle est jugé positif pour la femme enceinte (aide à la respiration, aide à l'apaisement, conseils, soutien moral et physique), elle ne peut être considérée comme une référence médicale. La doula suit d'ailleurs une formation de quelques jours seulement, la formation n'appartenant pas à un cadre universitaire, mais à un réseau d'accompagnantes à la naissance. Ses services ne sont pas remboursés par les assurances et elle intervient uniquement en complément aux professionnels de la santé compétents.

Quelles sont les perspectives d'emploi pour une sage-femme ?

Compte tenu de la forte demande d'accompagnement personnalisé pour les accouchements et de la bonne réputation dont jouit la profession, les sages-femmes sont très demandées de manière générale. Cette hausse de la demande étant difficile à satisfaire (deux femmes sur trois souhaitant bénéficier de l'accompagnement d'une sage-femme au Québec n'y ont pas accès), le gouvernement du Québec s'est engagé à développer un programme pour former de nouvelles professionnelles. En mars 2018, selon l'OSFQ, il existait 224 professionnelles actives, nombre en augmentation par rapport aux années précédentes.

Quel est le salaire d'une sage-femme ?

Selon les données d'Indeed, le salaire annuel moyen pour un emploi de sage-femme au Québec est de 82 000 $. Les salaires sont fournis à titre indicatif uniquement. Ils peuvent varier en fonction du poste réel, de l'entreprise, du niveau d'expérience requis et du lieu.Article connexe : Le parfait CV pour une sage-femme

Quel est le rôle d'une sage-femme?

Vous trouverez ici les renseignements relatifs au travail de la sage-femme au quotidien. De l'information à l'accouchement en passant par les soins réguliers, la sage-femme est l'une des intervenantes les plus importantes auprès de la femme enceinte au cours de sa grossesse.

Informer

Avant toute chose, la sage-femme possède un rôle d'informatrice très précieux pour les futurs parents. Elle répond à toutes les questions sur les différentes étapes que va rencontrer la femme enceinte. Elle lui donne des conseils et énonce des recommandations sur divers aspects de la grossesse, lui inculque des notions en nutrition, la prévient de l'apparition d'éventuels symptômes, etc.La sage-femme prépare la femme à l'accouchement en lui expliquant ce qu'il va se passer, quelles vont être les étapes et quels sont les processus normaux pour ceux qui devront être suivis en cas de difficultés. Elle participe également au plan de naissance qui est généralement élaboré vers la 36e semaine de grossesse. De plus, elle prépare à la parentalité à travers un programme prénatal, puis elle effectue un suivi postnatal, afin de s'assurer que les jeunes parents maîtrisent leur nouveau rôle.

Administrer des soins

Tout au long du suivi, la sage-femme peut être responsable des soins à apporter à la femme enceinte et, à travers elle, à son bébé. Elle peut par exemple aider à administrer les médicaments prescrits par le médecin et intervient physiquement pendant le travail prénatal, puis au cours de l'accouchement.

Accoucher

Tout au long de la phase d'accouchement, la sage-femme est aux côtés de la future maman et de son enfant. Elle vérifie les paramètres de santé régulièrement, rassure et accompagne moralement et physiquement. Elle fournit les indications, écoute les inquiétudes de la patiente, prend des décisions en ce qui concerne les suites à donner en cas de difficultés. Par ailleurs, elle procède elle-même à l'accouchement en retirant l'enfant et en administrant les premiers soins au nouveau-né.

Sensibiliser

La sage-femme peut aussi revêtir un rôle social, notamment lorsqu'elle œuvre en centre communautaire. Elle peut sensibiliser les jeunes femmes et les jeunes hommes à la contraception, puis les informer sur les risques liés aux grossesses précoces.Article connexe : Que fait une sage-femme?

Quelle formation pour devenir sage-femme ?

Après avoir obtenu un diplôme d'études collégiales (DEC) en sciences de la nature ou en sciences, lettres et arts, ou bien après n'importe quel autre DEC comprenant des cours en plus de biologie, il est possible de s'inscrire au baccalauréat spécialisé en pratique sage-femme.Seule l'Université du Québec de Trois-Rivières (UQTR) offre cette formation qui s'étale sur quatre ans et qui inclut l'ensemble théorique du métier ainsi que des stages pratiques en milieu clinique. Ces derniers ont lieu dans l'une des douze maisons de naissance existant au Québec et d'autres stages sont possibles en milieu communautaire. Selon l'OSFQ, la réussite à cette formation donne accès à la pratique sans condition supplémentaire.

La maîtrise pour se spécialiser

Le baccalauréat spécialisé en pratique sage-femme donnant l'accès direct à la profession et à l'inscription à l'ordre, il n'est pas obligatoire de poursuivre à la maîtrise. Cependant, certaines étudiantes continuent le cursus afin de se spécialiser dans un domaine de leur choix (santé communautaire, sexologie, nutrition, etc.) avant de démarrer leur carrière professionnelle de sage-femme. Ces spécialisations permettent d'opter pour des voies particulières pour la suite de leur carrière, en fonction de leurs aspirations.Article connexe : Comment devenir une sage-femme au Québec?

Les équivalences pour les sages-femmes formées à l'étranger

L'UQTR offre une formation pour faire reconnaître le diplôme obtenu en dehors du Canada des sages-femmes francophones. L'Université de la Colombie-Britannique propose le même programme pour les diplômées hors Canada qui sont anglophones (sous certaines conditions).À lire également : Veuillez noter qu'aucune des sociétés, institutions ou organisations mentionnées dans cet article n'est affiliée à Indeed.

Les salaires énoncés reflètent les informations sur la rémunération enregistrées sur Indeed au moment de la rédaction. Ces informations peuvent varier en fonction de l'organisation qui recrute ainsi que de l'expérience, de la formation et du lieu de résidence du candidat.
Cet article a été rédigé à partir des renseignements disponibles au moment de sa rédaction. Puisque ces renseignements peuvent changer à tout moment, Indeed ne garantit pas leur exactitude. Veuillez contacter vos ressources locales pour obtenir les informations les plus récentes sur ce sujet.
Partager :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Adresse courriel
Cet article vous a-t-il été utile?

Articles associés

Compétences techniques : acquisition et présentation

Découvrir d'autres articles