Qu'est-ce qu'un commerçant?

Mis à jour le 23 mars 2023

De façon littérale, un commerçant ou une commerçante désigne toute personne dont la profession consiste à faire des actes de commerce. Si vous souhaitez savoir qu'est-ce qu'un commerçant, les conditions à remplir ainsi que les qualités à posséder pour le devenir, lisez cet article.
Offres d'emploi associées sur le site Indeed
Postes à temps partiel
Afficher plus d'offres sur Indeed

Qu'est-ce qu'un commerçant ou une commerçante?

Comme mentionné plus haut, le commerçant est un professionnel dont l'activité se résume aux actes de commerce. Dans le cadre juridique, d'autres éléments viennent se greffer à cette définition pour la compléter. Ainsi, selon la loi, pour prétendre au statut de commerçant, vous devez :De ce point de vue, l'acte de commerce est la condition principale dans la détermination du statut juridique du commerçant. Ce qu'il faut retenir dans cette définition est que, pour être commerçant, il faut remplir trois conditions, notamment :
  • l'accomplissement d'actes de commerce, qui peuvent consister en l'achat de marchandises destinées à la revente;
  • l'indépendance dans l'accomplissement de ces actes de commerce, ce qui signifie que le commerçant doit effectuer ces actes de commerce en son nom propre et pour son compte personnel;
  • le caractère habituel de la pratique des actes de commerce, qui vise à en faire la profession principale de la personne qui les réalise.
Nul ne peut donc être considéré comme un commerçant s'il ne remplit pas ces trois obligations.

Qui peut devenir commerçant?

L'accès à la profession de commerçant est conditionné par un certain nombre d'exigences. En effet, pour exercer de façon légale une activité commerciale, vous devez avoir la capacité commerciale. Cette capacité commerciale s'acquiert si vous remplissez les conditions ci-après :
  • être âgé de 18 ans révolus;
  • être majeur émancipé;
  • ne pas avoir fait l'objet d'interdictions;
  • ne pas exercer une activité pouvant faire l'objet d'incompatibilité avec le métier de commerçant.
La capacité commerciale est donc le droit dont dispose un citoyen d'exercer la profession de commerçant. Par ailleurs, il existe une exception en ce qui concerne l'exigence relative à l'âge. Cette exception concerne le majeur sous tutelle ou sous curatelle : ce dernier n'a pas le droit d'exercer le métier de commerçant.

Les obligations légales du commerçant relatives à la gestion de son établissement de commerce

Personne physique ou morale, le commerçant est soumis à des règles particulières, qui visent la pérennité de son activité commerciale. Ces obligations concernent donc :
  • l'enregistrement chronologique des mouvements du patrimoine de l'entreprise (achat, vente, etc.);
  • l'établissement des factures dans certains cas de figure;
  • l'accomplissement d'un inventaire, à la date de clôture de l'exercice;
  • l'établissement des comptes annuels (bilan, compte de résultat et annexe) à la fin de chaque exercice (basés sur l'inventaire et les enregistrements comptables);
  • la création d'un compte bancaire dans un établissement de crédit ou dans un bureau de chèques postaux;
  • la conservation de toutes les pièces comptables (journal, facture client et fournisseur, grand-livre, bon de commande, bon de livraison, bon de réception, etc.) pendant au moins 10 ans après la clôture de l'exercice;
  • un dépôt des comptes annuels auprès du greffe du tribunal du commerce, si l'activité commerciale est gérée sous forme de société.
Ainsi, le commerçant doit s'acquitter de toutes ces obligations légales dans les délais indiqués.

L'aspect juridique de l'acte commercial

Défini comme un acte juridique, l'acte de commerce est régi par le droit commercial, en raison de sa nature, de sa forme, mais aussi en raison du statut des personnes qui le réalisent. Généralement, il s'agit d'opérations commerciales effectuées par une personne physique ou morale.Par ailleurs, notons que l'activité commerciale est différente de l'activité civile. Ainsi, il existe trois types d'actes de commerce :
  • Actes de commerce par nature
  • Actes de commerce par la forme
  • Actes de commerce par accessoire
Il faut aussi savoir qu'en cas de litiges lors d'un acte de commerce, ce sont les tribunaux de commerce qui sont chargés de le résoudre.

Les qualités d'un bon commerçant ou d'une bonne commerçante

Le domaine du commerce est présent dans une grande variété de secteurs d'activités. Cependant, quel que soit le secteur dans lequel vous voulez vous établir en tant que commerçant, sachez que c'est une profession qui requiert des compétences interpersonnelles spécifiques.

L'empathie

Pour une communication réussie, il est nécessaire que le commerçant fasse preuve d'empathie. Il doit être capable de comprendre leurs attentes.

L'écoute

L'écoute active est une qualité importante que doit posséder le commerçant, car elle permet à ce dernier d'établir une relation de confiance avec ses clients. De plus, grâce à l'écoute, le commerçant parvient non seulement à mieux satisfaire les besoins de ses clients, mais aussi à être réceptif quant à leurs suggestions.

L'organisation

C'est l'une des qualités les plus importantes pour exercer le métier de commerçant. L'organisation permet au commerçant, non seulement, de savoir gérer son emploi de temps, de remplir ses obligations légales, mais également de garder son commerce attractif. De plus, un commerçant organisé est un commerçant méticuleux, multitâche et performant. Avec de l'organisation, il sera plus aisé pour lui d'assurer une gestion saine de son activité et d'atteindre ainsi ses objectifs.

La curiosité

Il est avantageux d'être curieux. Cette qualité permet :
  • de s'informer sur les évolutions du marché;
  • d'améliorer régulièrement ses compétences techniques;
  • d'effectuer une veille concurrentielle.
Ainsi, à travers son esprit curieux, le commerçant sait comment perfectionner ses compétences techniques et s'adapter à l'évolution de sa clientèle. Il peut alors développer des méthodes innovantes pour mieux présenter ses produits et ses services.

Capacités relationnelles

Entretenir de bonnes relations avec ses clients requiert un sens relationnel développé. Cela se traduit généralement par un accueil chaleureux, de la patience envers les clients les plus indécis avec un visage toujours souriant.

Connaissance de ses produits

Un bon commerçant doit maîtriser ce qu'il vend. Il doit être capable de renseigner sa clientèle sur les bienfaits d'un produit ou encore sur les effets secondaires. Pour cela, il doit avoir une bonne connaissance des caractéristiques de tous ses produits.

L'honnêteté

Afin de fidéliser sa clientèle et de pérenniser son activité, le commerçant se doit d'être honnête. Que ce soit dans la gestion de sa trésorerie ou envers ses clients, il doit faire preuve d'honnêteté et de rigueur.

Le sens de la négociation

Pour écouler sa marchandise au prix escompté, le commerçant doit détenir le sens de la négociation. Cette qualité est requise pour pouvoir marchander avec les clients.Vous possédez désormais un aperçu complet du métier de commerçant. Si vous souhaitez devenir commerçant ou commerçante, assurez-vous de satisfaire aux critères juridiques. Par ailleurs, n'oubliez pas qu'une fois en activité, vous serez sujet à certaines obligations légales.Veuillez noter qu'aucune des sociétés, institutions ou organisations mentionnées dans cet article n'est affiliée à Indeed.Cet article a été rédigé à partir des renseignements disponibles au moment de sa rédaction. Puisque ces renseignements peuvent changer à tout moment, Indeed ne garantit pas leur exactitude. Veuillez contacter vos ressources locales pour obtenir les informations les plus récentes sur ce sujet.
Partager :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Adresse courriel
Cet article vous a-t-il été utile?

Découvrir d'autres articles