Que fait un technicien dentaire?

Mis à jour le 22 mars 2023

Chirurgien-dentiste, hygiéniste dentaire, orthodontiste, endodontiste, parodontiste : les spécialités dentaires sont nombreuses et la plupart d'entre elles sont encore assez peu connues. Selon vous, que fait un technicien dentaire ou technologue en prothèses et appareils dentaires?L'article qui suit mettra en lumière différents aspects de ce métier pratique, dont les tâches, la formation et les perspectives d'emploi.
Offres d'emploi associées sur le site Indeed
Postes à temps partiel
Afficher plus d'offres sur Indeed

Qu'est-ce qu'un technicien dentaire?

L'Association dentaire canadienne reconnaît 9 spécialités de la médecine dentaire :
  • Santé dentaire publique
  • Endodontie
  • Chirurgie buccale et maxillofaciale
  • Médecine et pathologies buccales
  • Radiologie buccale et maxillofaciale
  • Orthodontie et orthopédie dentofaciale
  • Dentisterie pédiatrique
  • Parodontie
  • Prosthodontie
Pour pratiquer toutes ces spécialités, il faut poursuivre de longues études universitaires en médecine dentaire. Toutefois, si le domaine de la santé buccodentaire vous fascine, d'autres métiers s'offrent à vous, comme celui de technicien dentaire.Le technicien dentaire fabrique des prothèses et des appareils dentaires en fonction des recommandations du dentiste. Les bagues, les prothèses et les appareils sont conçus à partir de moules faits sur mesure pour chaque patient. Le chirurgien-dentiste s'occupe de poser les appareils sur les patients et de son côté, le technicien se charge de l'ajustement, de la réparation et de l'entretien.Il ne faut pas confondre le métier de technicien dentaire avec celui de prosthodontiste, une spécialité de la médecine dentaire qui se consacre au diagnostic, à la restauration et au maintien de la fonction, du confort, de l'aspect et de la santé de la bouche, par la restauration des dents naturelles ou le remplacement des dents absentes.

Un art qui demande dextérité et minutie

Un technicien dentaire peut travailler à plusieurs endroits, notamment dans une clinique de denturologie, dans un laboratoire dentaire, dans certains hôpitaux et dans des facultés universitaires de médecine dentaire. Il peut également travailler pour des manufacturiers et distributeurs de produits dentaires ou même à son compte.Puisqu'un technicien dentaire n'a pas le droit de traiter directement un patient, il travaille à partir des mesures, des empreintes et de l'ordonnance provenant d'un dentiste, d'un spécialiste (prosthodontiste) ou encore d'un denturologiste. Son mandat consiste à produire une prothèse ou un appareil orthodontique qui s'insérera parfaitement dans la bouche d'un patient.Ce genre de tâche requiert une grande dextérité et une précision chirurgicale. Parmi les types de prothèses existantes, le technicien est capable de fabriquer des prothèses complètes amovibles (dentiers), des prothèses partielles amovibles, les prothèses fixes comme les couronnes, les ponts traditionnels, les ponts papillons, les pivots radiculaires, les facettes, les incrustations et les prothèses sur implants. Chaque type de prothèse nécessite une approche et une technique différente. Le technicien doit également choisir le meilleur matériau pour réaliser la prothèse ou l'appareil orthodontique.

Des tâches manuelles variées au quotidien

Pour remédier à la perte de dents ou pour corriger une anomalie buccodentaire, les tâches d'un technicien dentaire sont multiples.Par exemple, il peut être amené à préparer des modèles de plâtre et des moules à partir d'empreintes dentaires, à préparer la cire d'occlusion et les porte-empreintes, à fabriquer la structure métallique ou composite de la prothèse, à couler de l'or ou des alliages de métaux pour les bridges et les bases de prothèses, à fabriquer des bagues orthodontiques en or, en argent, en acier inoxydable ou autres métaux, à mouler de la cire sur les plaques-bases de prothèses pour former le contour des gencives artificielles ou à tamponner des matières plastiques dans les moules afin de former des prothèses complètes ou partielles.De plus, il doit régulièrement travailler en concertation avec des dentistes et des orthodontistes afin de bien répondre aux besoins des patients. Il est également possible qu'il ait besoin de consulter des médecins pour des cas problématiques.

Aptitudes nécessaires pour être un bon technicien dentaire

C'est évident, un bon technicien dentaire doit faire preuve d'excellentes habiletés manuelles et doit posséder une excellente dextérité pour manipuler et concevoir les prothèses. De plus, il doit avoir le souci du détail et être minutieux dans ses tâches afin de réparer et ajuster les prothèses avec précision. Le technicien doit avoir une bonne capacité d'analyse puisqu'il doit cerner et comprendre les problèmes de dentition d'un patient.Même s'il n'est pas en contact direct avec les patients, le technicien doit avoir un bon sens de la communication étant donné qu'il travaille en étroite collaboration avec des dentistes et des orthodontistes. Il peut également être appelé à former et superviser des étudiants, des stagiaires ou d'autres techniciens dentaires. Avoir de l'entregent est certainement un atout! Finalement, le technicien doit avoir un bon sens de l'esthétique; son produit final doit être visuellement attrayant et confortable. Après tout, le sourire et le bien-être buccodentaire de quelqu'un en dépendent.

Des études hautement technologiques!

Pour devenir technicien dentaire, il faut avoir obtenu un diplôme d'études collégiales (D.E.C.) en technique des prothèses dentaires. Ce programme est d'une durée de 3 ans à temps plein et propose un éventail de cours sur les procédés de fabrication de prothèses. Le programme n'est pas contingenté et tous les candidats détenant les qualifications nécessaires sont généralement admis.Le Cégep Édouard-Montpetit est le seul établissement au Québec qui offre la formation. Durant les études, il est possible de participer à une formation à la fine pointe de la technologie en conception et fabrication assistées par ordinateur (CFAO) en Italie ou de suivre une formation au George Brown College à Toronto.Une fois le diplôme obtenu, il est obligatoire de devenir membre de l'Ordre des technologues en prothèses et appareils dentaires du Québec. Sans adhésion, nul ne peut obtenir un permis de pratique.Selon le gouvernement du Québec, un technicien dentaire gagne un salaire annuel moyen de 43 000 $ CA et les perspectives d'emploi dans ce domaine sont très bonnes.

Des perspectives professionnelles encourageantes

On recense environ 500 technologues en prothèses et appareils dentaires au Québec, et ils sont tous principalement situés à Montréal, en Montérégie, à Québec et à Laval. Étant donné le vieillissement de la population, la demande en prothèses augmente d'année en année. De plus, les régions éloignées comme la Gaspésie, la Côte-Nord, le Bas-St-Laurent, l'Estrie, la Mauricie et les Laurentides sont en manque cruel de techniciens pour combler les besoins de leur population respective.Ces perspectives sont encourageantes pour le futur de la profession! De plus, le taux de placement des étudiants en technique des prothèses dentaires est excellent; il varie entre 83 % et 100 % depuis 2010.Finalement, le métier de technicien dentaire est un choix idéal pour ceux qui s'intéressent à la santé buccodentaire. Ce domaine enrichissant évolue rapidement et exige une bonne dextérité et un grand souci du détail. Chaque patient est unique et requiert une prothèse ou un appareil fait sur mesure. De ce fait, le quotidien n'est jamais pareil! Si les métiers des dents vous ont toujours interpellés et que vous aimez le travail pratique, vous aurez de quoi sourire en devenant technologue en prothèses et appareils dentaires.À lire également : Combien gagne un orthodontiste?Veuillez noter qu'aucune des sociétés, institutions ou organisations mentionnées dans cet article n'est affiliée à Indeed.Les salaires énoncés reflètent les informations sur la rémunération au moment de la rédaction. Ces informations peuvent varier en fonction de l'organisation qui recrute ainsi que de l'expérience, de la formation et du lieu de résidence du candidat.
Partager :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Adresse courriel
Cet article vous a-t-il été utile?

Découvrir d'autres articles