Que fait un concepteur-rédacteur?

Mis à jour le 20 avril 2023

Mais que fait donc un concepteur-rédacteur, plus souvent connu sous le nom de copywriter? Ce mot est sur toutes les lèvres. C'est LE métier à la mode. Quasiment toutes les entreprises veulent faire affaire avec un concepteur-rédacteur, si elles n'en ont pas déjà un ou deux dans leur équipe de travail. Sur le Web, particulièrement sur les réseaux sociaux comme Indeed, ces professionnels font parler d'eux, affichant joyeusement le fruit de leur travail, les nouvelles formations en rédaction publicitaire et leurs valeurs. Fiers, authentiques et passionnés, ils apportent, chacun à leur façon, une touche d'originalité aux contenus de leurs clients pour attirer les feux des projecteurs sur leurs produits et services ou leur entreprise. Et ça fonctionne vraiment! Comment font-ils? Sont-ils des magiciens ou des sortes de sorciers vaudous qui jettent des sorts sur les consommateurs? Certainement pas. Voyons ensemble ce qu'est un concepteur-rédacteur et ce qu'il fait en réalité.
Offres d'emploi associées sur le site Indeed
Postes à temps partiel
Afficher plus d'offres sur Indeed

Ce que fait un concepteur-rédacteur

Le terme anglais copywriting est formé du mot « copy » qui signifie « texte » dans le domaine de l'édition, du journalisme et de la publicité, et de « writing » qui signifie « rédiger ». En résumé, ce mot désigne la rédaction professionnelle de textes publicitaires. L'équivalent de « copywriter » en français est rédacteur publicitaire ou concepteur-rédacteur. Toutefois, les mots copywriter et copywriting sont bien implantés dans les pays francophones.La rédaction publicitaire est une sous-discipline du marketing, un domaine qui a une visée commerciale. Précisément, l'objectif de la rédaction publicitaire est d'attirer l'attention, de susciter l'intérêt d'un public cible et ultimement, de le faire agir. C'est ce qu'on appelle aussi la rédaction persuasive ou l'art de convaincre.En raison de l'essor du numérique, les concepteurs-rédacteurs sont davantage portés à travailler sur le marketing numérique. Les types de documents sont variés, entre autres :
  • Pages Web
  • Articles de blogue
  • Courriels
  • Descriptions de produit
  • Publicités pour des plateformes Web (Google, Facebook)
  • Vidéos
De plus, tous les types d'entreprises ou d'organismes peuvent avoir recours aux services des concepteurs-rédacteurs. Le marché est donc bien vaste.Pour rédiger des textes persuasifs, le concepteur-rédacteur tient compte de plusieurs éléments.
  1. Tout d'abord, il doit connaître la clientèle cible (ses lecteurs) sur le bout des doigts. Pour cela, il détermine leur profil type, si ce n'est déjà fait par son client, puis il établit le portrait d'un ou de plusieurs personas (personnages fictifs qui représentent de parfaits clients). Ainsi, lorsqu'il sera temps de composer, il pourra s'adresser directement à ces personas. Cela lui permet, notamment, de déterminer le bon ton à adopter (sérieux, humoristique, sympathique, etc.) et de sélectionner le contenu le plus pertinent pour cette clientèle. « Telle est la tâche des copywriters, ne pas créer un désir de masse, mais le canaliser et le diriger ». (Eugene Schwartz)
  2. Le concepteur-rédacteur doit également connaître le domaine d'activité de son client (par exemple, santé et bien-être, ressources humaines, finances, automobile, etc.). Certains ont même développé une expertise dans le domaine. Cela constitue leur « niche ». Le concepteur-rédacteur peut avoir plusieurs niches, mais plus il est spécialisé dans un domaine, plus il sera efficace. S'il n'est pas expert dans le domaine, il devra inévitablement faire des recherches appropriées, au moins pour mieux connaître le « jargon » du milieu.
  3. Parfois, le concepteur-rédacteur a la responsabilité de l'ensemble des contenus d'une campagne publicitaire. Dans ce cas, il doit s'assurer de la cohérence des textes et des graphismes et de leur uniformité sur tous les supports existants (affiche, page Web, vidéos, etc.).
  4. Pour se démarquer, le concepteur-rédacteur doit faire preuve de différentes qualités, dont la créativité. Pour chacun de ses mandats, il doit trouver les bons mots, ceux qui touchent le lecteur en plein cœur et qui génèrent en lui des émotions, puis des désirs, et enfin des actions. Les mots font la force du concepteur-rédacteur. Quand ils sont bien maniés, les mots peuvent devenir très puissants, voire inoubliables : « I have a dream », « Yes, we can », « Parce que je le vaux bien », « Just do it », « Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité ».

Formation et compétences du bon concepteur-rédacteur

Bien qu'il existe quelques formations, il n'y a pas de diplôme ou de formation officielle qui mène directement au métier de concepteur-rédacteur. Les parcours scolaire et professionnel sont souvent très différents d'un rédacteur à l'autre. D'ailleurs, si certains ont déjà de l'expérience en rédaction, en consultant marketing ou en journalisme, d'autres n'en ont aucune. Le célèbre rédacteur David Ogilvy a d'abord été commis de cuisine dans un hôtel de luxe, puis représentant de vente en porte à porte avant de percer dans le milieu de la rédaction publicitaire.Ce n'est pas pour autant que le métier de concepteur-rédacteur est accessible à tous. Les compétences, habiletés et qualités sont multiples. Selon le site 1min30, voici les plus importantes :
  • Détenir des qualités rédactionnelles remarquables
  • Connaître les différentes techniques de rédaction publicitaire
  • Maîtriser l'art de convaincre et la rédaction persuasive
  • Savoir faire usage du storytelling (ou l'art de raconter des histoires)
  • Maîtriser parfaitement la langue ainsi que les règles de syntaxe et d'orthographe
  • Être spécialisé dans un ou plusieurs domaines d'activité de prédilection
  • Exceller dans le travail de recherche, de sélection et de traitement de l'information
  • Être curieux et s'informer régulièrement
  • Détenir une très bonne culture générale
  • Avoir des notions de psychologie humaine
  • Avoir un niveau d'empathie suffisamment élevé pour comprendre la clientèle et se mettre à sa place
  • Faire preuve de créativité et d'authenticité
  • Savoir travailler en équipe
  • Savoir respecter les délais

La petite histoire du concepteur-rédacteur

Si vous pensez que la rédaction publicitaire est une mode d'aujourd'hui, vous vous méprenez. Elle date de l'époque babylonienne. Le premier document à être imprimé serait apparu en 1477 pour promouvoir la vente d'un livre de prières!Bien avant, les concepteurs-rédacteurs créaient des annonces à la main à l'aide de plumes et d'encre sur de grands papiers. Au fil des ans, le format du papier est réduit pour faciliter la tâche, tandis que les brochures et les dépliants voyaient le jour. Puis, le métier de concepteur-rédacteur a fait un bond après l'invention de l'imprimerie et l'apparition des journaux de masse. En effet, les concepteurs-rédacteurs, engagés par les journaux, pouvaient désormais atteindre une quantité de personnes en un temps record et en fournissant peu d'effort.Il a ensuite fallu attendre la fin du XIXe siècle pour que le métier connaisse un nouvel essor, lorsque John Emory Powers est devenu le premier concepteur-rédacteur indépendant. Travaillant pour les grands magasins Lord & Taylor et Wanamaker, Emory Powers leur fournissait près de six publicités « controversées, mais créatives » par semaine, faisant doubler leurs revenus annuels. On disait d'Emory Powers qu'il était « le père de la publicité créative moderne ».Plusieurs rédacteurs influents ont succédé à cette légende et ont fait leur part dans la révolution de la rédaction publicitaire. Robert Collier, par exemple, a intégré, dès 1930, les techniques de connexion émotionnelle et psychologique pour toucher la clientèle cible. Depuis, la rédaction publicitaire ne fait que progresser, s'adaptant redoutablement aux besoins du marché. Car, avant de se livrer au marketing en ligne (ou numérique) comme c'est actuellement le cas, les concepteurs-rédacteurs ont eu de belles années pour exploiter la rédaction publicitaire sur divers supports papier : courrier, brochures, affiches, coupons, publicités dans les journaux, magazines, emballages et étiquettes de produit; ou pour la radio et la télévision. Bien entendu, ce marketing hors ligne est encore actif.Article connexe : Combien gagne un rédacteur de texte?

Les techniques du concepteur-rédacteur

Les besoins en rédaction publicitaire étant diversifiés, les concepteurs-rédacteurs doivent faire appel à des techniques différentes. En voici, selon le site 1min30, les trois principaux :
  • Le copywriting de référencement ou SEO : il s'agit d'inclure dans le contenu un ensemble de mots-clés associés le plus possible au produit. Ces mots-clés vont permettre d'obtenir un meilleur placement de la page de contenu dans les moteurs de recherche.
  • Le copywriting technique : il s'agit de produire des textes qui concernent un secteur d'activité bien précis ou une thématique. Habituellement, les concepteurs-rédacteurs sont des experts du secteur avec des connaissances techniques approfondies.
  • Le copywriting publicitaire : c'est le copywriting original, soit celui de la rédaction de messages publicitaires pour la télévision, la radio, la presse ou encore les emballages. Il s'agit de mettre en valeur un produit, un service, une personnalité ou une organisation grâce aux mots.
Le métier de concepteur-rédacteur n'est donc pas une simple discipline à la mode et n'est pas réservé qu'aux journaux. Bien au contraire, au cours des siècles et des évolutions, le concepteur-rédacteur a démontré que la rédaction publicitaire est le meilleur moyen de promouvoir des produits, des services, etc. Selon le site RED de REDAC, c'est une nécessité pour plus de 90 % des entreprises dans le monde et il semble que son existence est loin d'être finie.Le concepteur-rédacteur n'a pas non plus de super pouvoirs. Il a plutôt des compétences, des habiletés et des qualités qui lui permettent de rédiger des messages clairs pour se démarquer. Si vous avez déjà été touché par des contenus publicitaires et que vous avez réagi par la suite, même inconsciemment, c'est que le concepteur-rédacteur a réussi son travail. Consultez dès maintenant les offres d'emploi de concepteur-rédacteur disponibles pour en savoir davantage sur les postes proposés actuellement.À lire également: CV pour un poste de concepteur-rédacteur
Partager :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Adresse courriel
Cet article vous a-t-il été utile?

Articles associés

Devenir journaliste : portrait d'une profession en constant changement

Découvrir d'autres articles