Découvrez un éventail de métiers dans le domaine des langues

Mis à jour le 21 août 2023

Vous aimez lire et écrire ou vous maîtrisez déjà plusieurs langues? Si vous songez à tirer profit de vos connaissances linguistiques pour en faire une carrière, découvrez dans cet article quelques métiers du domaine des langues et leurs nouvelles réalités.Nous abordons des exemples de professions liées au domaine linguistique, ainsi que les réalités et les enjeux d'un secteur se transformant rapidement avec la mondialisation, l'apparition de nouvelles technologies et l'omniprésence de l'Internet.
Offres d'emploi associées sur le site Indeed
Postes à temps partiel
Afficher plus d'offres sur Indeed

Les métiers du domaine des langues

La langue est au cœur de la communication écrite et verbale de la race humaine. Il est donc logique qu'elle ait donné naissance à tout un éventail de professions. Que ce soit par la voie de l'écriture ou de la langue parlée, des millions de personnes à travers le monde travaillent dans ce secteur.Certains métiers sont ancestraux et existent depuis des siècles. Pensons aux auteurs et aux écrivains qui publient des œuvres littéraires et des écrits depuis l'Antiquité. Toutefois, l'avènement de la technologie, des ordinateurs et de l'Internet a radicalement transformé certaines professions, comme nous le verrons plus bas.On peut classer les métiers liés au domaine linguistiques en quatre grandes catégories : la langue écrite, la langue parlée, la linguistique et les métiers de l'édition. Voici une liste de professions par catégorie avec une brève description du rôle.

1. Les métiers de la langue écrite

Les écrivaines et écrivains composent des ouvrages littéraires comme des romans, des poèmes, de contes, des fictions ou des biographies. Ceux-ci sont destinés à être publiés et vendus au grand public.Les auteures et auteurs sont également écrivains, mais ils peuvent aussi produire des scénarios, des pièces de théâtre et des textes musicaux ou humoristiques. Leurs textes sont souvent destinés à être interprétés par un artiste sur scène ou un comédien.Les traductrices et traducteurs doivent lire et comprendre un texte dans une langue source pour en reproduire exactement le sens dans une autre langue.Les réviseurs relisent des textes déjà rédigés pour en corriger les erreurs et en améliorer la syntaxe, la lecture et le vocabulaire. Leur but est d'améliorer la qualité du texte écrit et de vérifier la pertinence des faits et des citations.Les rédactrices et rédacteurs écrivent des textes selon des paramètres précis répondant aux besoins de l'organisation qui les emploient. Ces critères définissent le ton de voix, le niveau de langue, le nombre de mots et le type de référence à inclure. Les concepteurs-rédacteurs travaillent généralement en publicité, en marketing ou en journalisme.Les rédacteurs techniques conçoivent, rédigent et actualisent de documents techniques ou scientifiques, tels que des manuels, des guides, de l'aide en ligne, des pages Web ou autres. Le but de leur travail est d'expliquer l'utilisation d'un produit ou d'un service, ou de vulgariser des concepts pour la clientèle visée.

2. Les métiers de la langue orale

Les interprètes traduisent les paroles d'un orateur en direct, de manière simultanée ou consécutive, pour qu'elles soient comprises par les participants qui parlent une langue étrangère. On les retrouve par exemple lors de conférences, d'assemblées politiques ou économiques et de procès devant les tribunaux.Les interprètes gestuels jouent un rôle similaire, sauf qu'ils transmettent le message en langue des signes pour un public sourd ou malentendant.Les enseignants de langue apprennent aux étudiants à communiquer dans leur langue maternelle ou dans une langue étrangère selon les normes établies (grammaire, conjugaison, etc.). Notons que ce métier pourrait également être classé dans la catégorie de la langue écrite.À lire également : Devenir interprète en langue des signes

3. Les métiers visant l'évolution de la langue

Les terminologues enrichissent les bases de données linguistiques en faisant des recherches documentaires pour justifier l'emploi d'un mot ou confirmer ceux qui s'appliquent à un contexte précis. Leur travail permet de constituer des lexiques, d'enrichir le vocabulaire et de créer des fichiers de termes techniques qui seront utiles aux rédacteurs et aux autres professionnels du domaine des langues.Les lexicographes étudient et rédigent la définition de mots qui font partie, ou seront ajoutés, aux dictionnaires.Les linguistes sont des scientifiques du langage. Ils étudient l'origine, la structure et l'évolution des langues. Ils appliquent des théories linguistiques à la résolution de problèmes relatifs à l'enseignement, à la traduction ou à la communication en général.

4. Les métiers de l'édition

Les critiques littéraires évaluent et jugent des œuvres littéraires pour en souligner les qualités et les défauts. Ils diffusent leurs commentaires dans les médias en vue d'orienter les choix du public.Les directrices et directeurs littéraires travaillent pour une maison d'édition. Ils lisent et évaluent des manuscrits afin de déterminer s'il est pertinent ou non de les publier. Ils doivent notamment décider si la publication sera rentable.Les éditrices et éditeurs sont responsables d'une maison d'édition. Celle-ci peut commercialiser des ouvrages imprimés, comme des œuvres littéraires, des livres documentaires, des manuels scolaires ou des magazines, ou encore, de produits électroniques ou des logiciels. Les éditeurs dirigent les activités de publication et de marketing. Ils s'assurent de la qualité des publications et veillent à la rentabilité de l'entreprise.

Les enjeux liés au domaine des langues

Le secteur des métiers liés aux langues évolue rapidement et fait face à plusieurs enjeux qui changent la nature du travail et des compétences requises. Vous trouverez ci-dessous les plus importants défis actuels.

La mondialisation

La mondialisation du commerce a donné lieu à un essor de la demande pour certains métiers liés aux langues, notamment la traduction, la révision et la rédaction. Les entreprises et les organisations doivent de plus en plus rejoindre un marché international et se voient donc contraintes de diffuser leurs campagnes et leur message en plusieurs langues. Au Canada, pays officiellement bilingue, la demande pour la traduction et l'interprétariat vers le français et l'anglais a beaucoup augmenté ces dernières années.Néanmoins, l'Internet fait en sorte que la concurrence augmente et que les entreprises sont désormais en mesure de recruter des professionnels où qu'ils résident. Cette augmentation de la disponibilité engendre une baisse des tarifs et mène à des exigences de rendement qui ne cessent de croître. Étant donné qu'un grand nombre de traducteurs, de réviseurs et de concepteurs-rédacteurs sont des travailleurs autonomes, il leur faut se démarquer et suivre l'évolution des outils technologiques pour obtenir les contrats.La spécialisation est souvent un moyen de sortir du lot et d'attirer les clients potentiels, notamment dans les domaines techniques et financiers, de l'automobile, de l'aérospatiale et dans le secteur pharmaceutique. Ces industries florissantes requièrent des connaissances pointues et une bonne compréhension du contexte.L'industrie du livre subit également les pressions de la mondialisation et de la généralisation de l'information sur l'Internet. Seule une minorité d'écrivains canadiens réussit à vivre de ses écrits. Selon cet article paru dans La Presse qui explique la façon dont les auteurs sont rémunérés, il est très difficile de vivre pleinement de sa plume au Québec.

L'évolution de la technologie

On trouve sur le marché de plus en plus de logiciels qui permettent d'accélérer et d'automatiser certains aspects des métiers touchant aux langues. Que ce soit des banques de données terminologiques, ou des outils informatiques d'aide à la traduction (CAT) ou d'aide à la rédaction, les professionnels de la langue travaillent désormais devant un ordinateur ou même deux.Un nombre croissant d'entreprises et d'agences mettent à la disposition de leurs sous-traitants des plateformes centralisées, accessibles sur le nuage informatique, qui leur permettent de suivre le flux de travail, d'enregistrer les concordances et les mémoires linguistiques, et de bâtir des bases de données réutilisables.Les pigistes doivent donc apprendre et utiliser une panoplie de systèmes pour pouvoir répondre aux besoins de leurs clients. C'est notamment le cas dans le domaine de la traduction et de la révision.

La compression des délais de livraison

La prolifération des outils informatiques et de la concurrence a donné lieu à une compression importante des délais de production et de livraison. L'Internet permet de transmettre les demandes et les documents de manière instantanée.Rapidité et efficacité, sans compromettre la qualité, sont à la clé pour devancer la concurrence et être apprécié. Dans plusieurs métiers du domaine, tout se joue sur le prix et l'échéancier de livraison.Toutefois, il faut également remarquer que la toile donne l'occasion d'accéder au marché international et de décrocher des contrats à l'étranger.

Les perspectives d'emploi au Canada

Selon le Système de projection des professions au Canada, les perspectives d'emploi pour les traducteurs, terminologues et interprètes au cours de la période 2019-2028 sont à l'équilibre. Les projections montrent un total de 8 100 nouvelles possibilités d'emploi, provenant de l'augmentation de la demande et du remplacement des personnes qui quittent le secteur, et de 8 200 chercheurs d'emploi, provenant des jeunes diplômés, de l'immigration et de la mobilité.Le nombre projeté d'ouvertures et de chercheurs d'emploi étant relativement similaires au cours de la période mentionnée, le système anticipe que les conditions d'équilibre entre l'offre et la demande de main-d'œuvre observées lors des dernières années devraient se maintenir.Les métiers du domaine des langues englobent une vaste gamme de rôles et de compétences. La liste des professions présentées dans cet article n'est pas exhaustive. De plus, ce secteur d'activité évolue rapidement avec la mondialisation et la généralisation des technologies informatiques et de l'Internet.Les professionnels doivent donc s'adapter à de nouvelles réalités, se munir d'outils adaptés pour optimiser leur rendement et se démarquer face à une concurrence mondiale en croissance. Mais cet environnement favorise également la création de nouveaux métiers. Restez à l'affût pour saisir l'occasion de devenir pionnier dans le domaine ancestral des langues.Cet article a été rédigé à partir des renseignements disponibles au moment de sa rédaction. Puisque ces renseignements peuvent changer à tout moment, Indeed ne garantit pas leur exactitude. Veuillez contacter vos ressources locales pour obtenir les informations les plus récentes sur ce sujet.Veuillez noter qu'aucune des sociétés, institutions ou organisations mentionnées dans cet article n'est affiliée à Indeed.
Partager :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Adresse courriel
Cet article vous a-t-il été utile?

Découvrir d'autres articles