Comment devenir courtier ou courtière en bourse?

Mis à jour le 22 août 2023

Le métier de courtier ou de courtière en bourse vous intéresse? Le marché de la bourse est un monde fascinant pour ceux qui s'intéressent à l'économie, au commerce et à l'investissement. Il l'est encore plus pour les passionnés de ventes, d'achats et de négociations qui carburent à l'adrénaline!Découvrez dans cet article comment devenir courtier en bourse : son rôle, ses qualités et son parcours de formation et de certification. Veuillez noter qu'aucune des sociétés, institutions ou organisations mentionnées dans cet article n'est affiliée à Indeed.
Offres d'emploi associées sur le site Indeed
Postes à temps partiel
Afficher plus d'offres sur Indeed

Qu'est-ce qu'un courtier en bourse?

Souvent appelés par les termes anglais trader ou broker, les courtiers en bourse achètent et vendent des actions, des obligations ou tout autre produit financier pour le compte de leurs clients. Ils travaillent généralement pour une firme de courtage ou dans leur propre cabinet, comme travailleur autonome. Les courtiers en bourse sont des experts en analyse de marché et en négociations d'actifs boursiers qui visent la fructification de portefeuilles d'investissements.

Ses tâches et responsabilités

Les courtiers en bourse s'affairent d'abord et avant tout à étudier les entreprises cotées en bourse, à analyser les actions libérées sur le marché, à effectuer des analyses quantitatives et commerciales, à vendre des actions et à négocier des achats. Ils sont également chargés de limiter les risques financiers de leurs clients en période de fluctuation ou de crise économique. Ses tâches et responsabilités sont nombreuses, parmi ses principales, on compte :
  • Réaliser des échanges commerciaux.
  • Entretenir des liens avec les courtiers et les actionnaires.
  • Développer des stratégies de négociation.
  • Effectuer des transactions financières en ligne.
  • Recueillir des données chiffrées, afin d'établir des prévisions financières.
  • Analyser les marchés financiers, pour pouvoir suivre les tendances et générer des profits.
  • Conseiller la vente et l'achat de titres.
  • Recruter de nouveaux clients.
  • Assurer une veille de performance des titres et des marchés.
  • Guider les clients vers des investissements rentables.
  • Faire des rapports quotidiens sur les gains ou les pertes de la journée.
  • Examiner les portefeuilles (pour s'assurer du respect de la réglementation en vigueur).
  • Analyser les finances et recommander la fusion, l'acquisition et l'appel public à l'épargne (pour les entreprises).

Les étapes à suivre pour être courtier en bourse

Que vous soyez étudiant ou en réorientation de carrière, le parcours pour devenir un courtier en bourse est le même. Ces étapes représentent un cheminement typique. Certaines sont obligatoires tandis que d'autres sont recommandées.

1. Obtenir un diplôme

Même si l'obtention d'un DEC en comptabilité peut permettre d'entrer dans le marché de l'emploi en finances, la plupart des postes ouverts aux débutants dans le milieu de la bourse exigent un baccalauréat en administration des affaires, en comptabilité, en économie ou en finances.

L'obtention de l'un de ces diplômes vous permettra de développer au mieux votre compréhension du marché et vos compétences en négociation. Les titulaires de ces baccalauréats attireront davantage d'employeurs et recevront des offres salariales plus élevées.

Les programmes de formation en bourse de premier cycle universitaire sont nombreux et offerts partout au Québec. Sachez que les étudiants qui souhaitent poursuivre leurs études pour obtenir la prestigieuse maîtrise en administration des affaires (MBA ou Master in Business Administration) devront pratiquer au moins cinq années avant de pouvoir y être admis. D'autres maîtrises sont accessibles pour se spécialiser, mais elles ne sont pas nécessaires pour débuter sa carrière.

2. Effectuer un stage en finance

Avant de viser une certification en finance menant au droit de pratique, il peut s'avérer judicieux de trouver un stage pour prendre de l'expérience sur le terrain. Avoir au moins une année d'expérience dans le secteur avant de passer aux étapes suivantes vous permettra de déterminer le champ de spécialisation qui vous convient le mieux. Effectuer un stage est aussi l'occasion de profiter d'une forme de mentorat avec un gestionnaire de fonds d'investissement. Ce dernier vous guidera dans les bases du métier. Une fois bachelier (ou en voie de l'être), vous pourrez effectuer un stage dans une société financière et, ainsi, développer vos compétences et établir des contacts dans le milieu. Vous êtes déjà prêt à passer à cette étape? Rédigez une lettre de motivation pour décrocher un stage en finance.

3. Évaluer le type de poste de courtier qui colle à votre personnalité

On compte plusieurs types de courtiers en bourse et leurs environnements de travail sont très différents. Par exemple, le courtier en opérations bancaires (mieux connu sous le nom de conseiller financier) qui travaille dans les banques ou les caisses populaires. Ce type de courtier pratique surtout au profit de particuliers cherchant à faire fructifier un portefeuille d'investissement lié à leurs économies de retraite ou à des projets personnels. Ces derniers ne sont pas soumis aux mêmes stress que les courtiers traditionnels qui travaillent pour de grandes firmes et composent avec des quotas de vente et des risques financiers élevés. Prenez le temps de réfléchir à vos besoins et à vos ambitions, cela vous permettra d'orienter votre choix de certification et de commencer votre pratique sur la bonne voie.

4. Obtenir sa certification et son permis de pratique

Pour pouvoir pratiquer au Québec, les courtiers en bourse doivent obligatoirement faire une certification en finance. Cette dernière mène à l'examen de certification de l'Autorité des marchés financiers (l'instance gouvernementale incontournable pour les professionnels du secteur pratiquant au Québec). Plusieurs institutions offrent ces certifications qui se déclinent par spécialisations. L'important est que le programme de certification choisi soit reconnu par l'Autorité des marchés financiers et complété avant de s'inscrire à l'examen de droit de pratique. Une fois l'examen réussi, les nouveaux courtiers sont soumis à une période de probation au bout de laquelle la certification est délivrée et ils obtiennent le droit de pratique.

5. S'inscrire officiellement en tant que courtier

Obtenir son droit de pratique est essentiel, mais il ne sera pas utile au Québec sans une inscription à la Base de données nationale d'inscription (BDNI), aussi gérée par l'Autorité des marchés financiers. Cette base de données rassemble les professionnels financiers du Québec et permet de transiger en toute légalité. L'inscription à la BDNI implique la récolte de données personnelles, l'historique d'emplois et d'autres informations permettant d'assurer la protection des investisseurs. La pratique dans d'autres provinces requiert l'inscription à d'autres bases de données. Selon le type d'emploi de courtier visé et l'employeur, l'inscription auprès de l'Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) pourrait aussi s'avérer obligatoire. S'inscrire à l'OCRCVM est un engagement à respecter l'éthique et les normes du commerce des valeurs mobilières.

Les conditions d'inscription auprès de l'OCRCVM sont les suivantes :

6. Rédiger son CV

Rédiger un CV professionnel pour un poste de courtier est l'occasion de mettre en valeur vos compétences. Comme vous le constatez, le parcours à suivre pour devenir courtier en bourse est ponctué de formations et de certifications obligatoires. Il est donc important que les employeurs que vous convoitez voient tout le chemin que vous avez réalisé. Inscrivez toutes les formations suivies et les examens de pratique réussis, mais rédigez également votre CV de manière à ce qu'il soit bref et clair. Pensez aussi à rédiger une lettre de motivation personnalisée. Elle aidera votre employeur potentiel à vous cerner et à reconnaitre les compétences que vous pourrez ajouter au rayonnement de son entreprise. Joindre une lettre de recommandation peut aussi être bienvenu. N'hésitez pas à faire valoir la reconnaissance que vous recevez de vos pairs!
Les étapes pour devenir courtier en bourse peuvent sembler compliquées, mais n'oubliez pas que c'est une profession qui demande une éthique irréprochable. Le métier de cet expert en finances implique de la confiance et de l'honnêteté. Si la confiance des clients se gagne petit à petit, l'honnêteté du courtier, elle, est un incontournable, comme son dévouement. Si vous rêvez d'une carrière remplie de surprises et de rebondissements, vous serez servi. Les passionnés de la vente, du commerce et de l'investissement s'épanouiront à merveille dans ce marché parfois imprévisible et toujours en constante évolution!Lire aussi : Que faire pour travailler dans la finance au Canada?Cet article a été rédigé à partir des renseignements disponibles au moment de sa rédaction. Puisque ces renseignements peuvent changer à tout moment, Indeed ne garantit pas leur exactitude. Veuillez contacter vos ressources locales pour obtenir les informations les plus récentes sur ce sujet.
Partager :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Adresse courriel
Cet article vous a-t-il été utile?

Découvrir d'autres articles