Quel est le parcours pour devenir neurochirurgien ou neurochirurgienne?

Mis à jour le 17 août 2023

La neurochirurgie est une spécialité chirurgicale complexe, liée au système nerveux, qui demande une longue formation théorique et pratique. Vous voulez devenir neurochirurgien ou neurochirurgienne? Découvrez dans cet article les fonctions et compétences du métier, ainsi que les études et le parcours à suivre pour l'exercer.Veuillez noter qu'aucune des sociétés, institutions ou organisations mentionnées dans cet article n'est affiliée à Indeed.
Offres d'emploi associées sur le site Indeed
Postes à temps partiel
Afficher plus d'offres sur Indeed

Qu'est-ce qu'un neurochirurgien ou une neurochirurgienne?

Ces spécialistes dépistent, diagnostiquent, traitent et préviennent les maladies et les troubles médicaux du système nerveux, et s'occupent des problèmes liés au cerveau, à la colonne vertébrale et aux nerfs périphériques :
  • Accidents vasculaires cérébraux (AVC)
  • Tumeurs cérébrales
  • Infections du système nerveux
  • Maladie de Parkinson
  • Traumatismes crâniens
  • Hernies discales
Les neurochirurgiens et les neurochirurgiennes partagent la spécialité du système nerveux et collaborent avec les neurologues, mais pratiquent des interventions chirurgicales, comme les chirurgiens et les chirurgiennes. Ils et elles peuvent aussi se spécialiser en neurochirurgie vasculaire, pédiatrique ou spinale, par exemple.Vous voulez savoir combien gagnent les neurochirurgiens et les neurochirurgiennes? Lisez notre article sur le sujet.

Que font les spécialistes en neurochirurgie?

Selon l'Association médicale canadienne (document en format PDF), les neurochirurgiens et neurochirurgiennes ont plus de chances de travailler dans un centre universitaire de sciences de la santé, mais peuvent également exercer en cabinet ou en clinique privée.Si vous choisissez cette profession, vous travaillerez environ 50 heures par semaine et devrez être disponible pour les urgences liées aux traumatismes crâniens ou aux AVC. Voici les principales fonctions et tâches au quotidien.

Établir des diagnostics

Comme chaque médecin, vous recevez d'abord les patients et les patientes en consultation. Vous les interrogez sur leurs symptômes neurologiques et leurs antécédents médicaux afin de bien comprendre leur problème et d'en déterminer les causes. Puis, vous les examinez pour faire vos propres observations.Pour poser votre diagnostic, vous les évaluez physiquement à l'aide de techniques et d'appareils spécialisés (imagerie par résonance magnétique, ou IRM, et tomodensitomètre). Vous demandez également des tests de laboratoire.Il est important de choisir les tests neurologiques appropriés pour bien diagnostiquer une affection ou une maladie.

Traiter et opérer

Après avoir établi votre diagnostic, à partir des divers résultats des examens et des tests, vous pouvez définir la prise en charge nécessaire des bénéficiaires. Ce peut être un traitement chirurgical ou médicamenteux.Grâce aux opérations, vous corrigez les anormalités et les déficiences physiques, mais vous soignez aussi les blessures. Vous pouvez intervenir sur des tumeurs à retirer.Vous soignez les maladies aiguës comme les maladies chroniques. Vous prodiguez également des soins neurochirurgicaux d'urgence.

Effectuer un suivi auprès des bénéficiaires

Après vos interventions chirurgicales, vous faites le tour de vos bénéficiaires pour vérifier leur état de santé et en discuter.Pour les maladies chroniques également, vous effectuez un suivi régulier des résultats du traitement et de l'évolution de l'affection.

Collaborer avec d'autres spécialistes de la santé

Dans le cadre de votre travail, vous collaborez avec plusieurs spécialistes au sein d'une équipe multidisciplinaire. Vous vous assurez que les membres du personnel hospitalier prennent bien en charge vos bénéficiaires.Vous pouvez diriger et superviser un service de neurochirurgie ou de neurologie.Vous conseillez également vos confrères et consœurs de travail. Vous rencontrez d'autres spécialistes de la neurologie pour discuter des cas et établir des diagnostics.

Contribuer au développement de la discipline

La neurochirurgie est une discipline de pointe, en constante évolution. Vous devez donc vous informer des dernières recherches et études et des nouveaux traitements.Vous assistez à des réunions de spécialistes de la neurologie afin de soutenir le développement de la discipline. Vous enseignez et vous faites du mentorat auprès d’élèves ou de personnes qui commencent dans le métier.

Quelles compétences clés sont requises dans ce métier?

La profession de médecin spécialiste en neurochirurgie est exigeante et demande, en plus d'une somme importante de connaissances, des compétences professionnelles avancées, ainsi que des compétences interpersonnelles et humaines.

Rigueur et esprit analytique

En tant que spécialiste en neurochirurgie, vous effectuez des opérations vitales. Vous devez posséder un grand souci du détail et une excellente dextérité, en plus de faire preuve de beaucoup de discipline et d'une concentration sans faille.Votre pensée critique vous permet d'analyser une situation sous plusieurs angles, pour établir un diagnostic et déterminer le meilleur traitement possible.

Endurance

Physiquement, vous devez être en bonne santé pour pouvoir assurer de longues interventions chirurgicales pouvant durer jusqu'à une journée. L'endurance vous permet également d'assurer des gardes, d'effectuer des heures supplémentaires et de rester en alerte pour les urgences.

Excellente communication

Dans ce métier, vous avez besoin de compétences interpersonnelles tant dans vos relations avec les bénéficiaires que dans vos relations avec les autres spécialistes.Pour comprendre les problèmes des bénéficiaires, vous devez faire preuve d'écoute active et d'empathie. Pour expliquer la situation et l'opération ou le traitement nécessaires, vous devez savoir communiquer avec clarté, en trouvant les bons mots.Avec les autres spécialistes, c'est le sens du travail d'équipe qui est important, mais aussi des compétences en communication orale et écrite.

Sens moral et éthique

Votre éthique vous permet de réfléchir et d'agir en ayant toujours à l'esprit l'intérêt de vos bénéficiaires, dans des situations qui peuvent être très délicates. Elle consiste à vous appuyer sur des principes et des valeurs solides pour guider vos décisions, vos paroles et vos comportements.L'éthique est liée à la déontologie attendue de chaque membre des professions médicales.

Les études à suivre pour devenir neurochirurgien ou neurochirurgienne

Pour devenir médecin spécialiste en neurochirurgie, il faut d'abord obtenir un diplôme en médecine, en quatre ou cinq ans, puis suivre une formation additionnelle de six ans approuvée par le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.

Première étape : doctorat de médecine

Pour être médecin au Canada, vous devez commencer par obtenir un baccalauréat en sciences (trois ans environ) ou, au Québec, un diplôme d'études collégiales (DEC) et une année préparatoire aux études médicales.Ensuite, après sélection et admission, vous effectuez un doctorat de premier cycle en médecine (M.D., quatre ou cinq ans) dans une faculté de médecine reconnue.Au Canada, on retrouve 17 facultés de médecine. La plupart exigent que vous résidiez dans la même province pour pouvoir y étudier. Au Québec, quatre grandes facultés offrent le programme de médecine :Les premières années d'études se font en classe et en laboratoire. Les suivantes se font en externat et consistent en une formation pratique dans des établissements de soins, sous la supervision d'un ou d'une médecin.

Deuxième étape : spécialisation postdoctorale en neurochirurgie

Une fois que vous obtenez votre doctorat en médecine, vous vous spécialisez en neurochirurgie en étudiant six ans en tant que résident ou résidente. Ce statut signifie que vous étudiez dans votre spécialité tout en travaillant dans un hôpital sous la supervision d'un ou d'une médecin d'expérience.La sélection des candidats et des candidates est sévère, car le nombre de résidents et de résidentes par programme est très limité. Vous devez avoir obtenu de très bons résultats et fournir les documents relatifs à vos stages antérieurs, avec une lettre de motivation convaincante.La formation doit comprendre :
  • deux ans de formation de base en chirurgie;
  • trois ans de résidence en neurochirurgie, pouvant inclure jusqu'à six mois en neurochirurgie pédiatrique;
  • une autre année de formation en neuropathologie et en neuro-imagerie, avec au moins trois mois de résidence en neurologie.

Comment exercer comme neurochirurgien ou neurochirurgienne?

Pour exercer la médecine, comme stagiaire et comme résident ou résidente, puis comme spécialiste, vous devez obtenir des certificats et permis d'exercice.

Obtenir un certificat d'immatriculation

Dès que vous commencez vos études de doctorat de premier cycle en médecine, vous devez posséder un certificat d'immatriculation. Ce document est une autorisation à exercer, sous supervision, les activités médicales nécessaires à votre formation. Au Québec, vous devez vous inscrire auprès du Collège des médecins du Québec (CMC).

Obtenir une carte de stages

Lors de votre admission dans un programme de formation postdoctorale, au Québec, vous devez obtenir une immatriculation du CMC et détenir une carte de stages. Ce document précise le programme dans lequel vous avez reçu votre admission, ainsi que votre niveau de formation. L'immatriculation doit être renouvelée chaque année.

Obtenir un permis d'exercice

Enfin, une fois vos études de spécialité terminées, vous devez obtenir un permis d'exercice et un certificat de spécialiste pour pouvoir travailler comme neurochirurgien ou neurochirurgienne.Voici les conditions décrites par le CMC, au Québec :
  • détenir un diplôme de doctorat en médecine;
  • avoir achevé une formation postdoctorale;
  • réussir les examens de la spécialité;
  • obtenir un statut de Licencié du Conseil médical du Canada (LCMC), suivre la formation ALDO-Québec sur les aspects légaux et connaître le français.
Vous présentez alors une demande d'inscription médicale après avoir accompli les démarches essentielles. Il ne vous reste ensuite qu'à vous installer en libéral ou à postuler un poste dans un établissement médical en répondant aux annonces affichées sur Indeed. Le parcours pour devenir neurochirurgien ou neurochirurgienne est long et demande beaucoup de travail au quotidien. Par la suite, vous ne devez jamais cesser de vous former pour garder vos connaissances et compétences à jour, conformément à la déontologie des médecins.Mais, gardez bien en tête que, si c'est votre rêve et votre vocation, vous pourrez sauver la vie de nombreuses personnes et ainsi contribuer de manière positive au bien-être des gens.Cet article a été rédigé à partir des renseignements disponibles au moment de sa rédaction. Puisque ces renseignements peuvent changer à tout moment, Indeed ne garantit pas leur exactitude. Veuillez contacter vos ressources locales pour obtenir les informations les plus récentes sur ce sujet.
Partager :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Adresse courriel
Cet article vous a-t-il été utile?

Découvrir d'autres articles