Trouver un emploi

Comment devenir barista

June 30, 2021

Le métier de barista jouit d'une réputation flatteuse : artistes créatifs autant que scientifiques méthodiques, pour préparer le café, les baristas ont un savoir-faire et une rapidité qui leur assurent une certaine notoriété auprès de leur communauté de clients fidèles. À la fois efficaces, sociables, fins connaisseurs du café et doués de leurs mains, les baristas sont très polyvalents. En quoi consiste exactement le métier et quelle voie faut-il suivre pour devenir un barista? Quelles sont les compétences requises et quel type de profil convient pour exercer ce métier? Vous trouverez ici toutes les informations concernant le travail de barista.

Qu'est-ce qu'un barista?

Barista est à l'origine un mot italien désignant une personne travaillant derrière un comptoir pour servir tout type de boissons. Peu à peu, son usage en anglais a été changé et utilisé uniquement pour qualifier un spécialiste de la préparation du café. Cette transformation du terme s'est aujourd'hui étendue à toutes les langues.

Le barista, un barman spécialiste du café

Le barista est le spécialiste du café par excellence. Au sein d'un bar, d'un salon de thé, d'un café ou d'un restaurant, il est chargé d'apprêter les cafés et de les décliner sous toutes les formes (espresso, cappuccino, voile blanc, latté, etc.). Capable de travailler vite et avec efficacité, il doit parfois préparer plus d'une centaine de cafés par jour s'il est employé dans un établissement très fréquenté.

Une science infuse du café

Le barista est parfois considéré comme un scientifique en raison de tous les éléments techniques qu'il doit assimiler. Ses compétences techniques en matière de café doivent être pointues : qualité, goût et origine du grain; dosage; torréfaction; temps d'infusion; température… Les combinaisons sont le plus souvent exigées par le client qui sait ce qu'il souhaite retrouver dans son café et le barista doit pouvoir répondre avec exactitude à la demande. Sa connaissance du café doit être d'un tel niveau de précision qu'il peut être considéré comme un « sommelier du café ».

Un travailleur manuel et artistique

S'il doit disposer de connaissances techniques approfondies, le barista est avant tout, comme le chef cuisinier, un travailleur habile de ses mains. Les baristas ont le plus souvent des prédispositions ou des qualités affirmées pour le travail manuel ou artistique, car il faut maitriser les bases de l'art du latté. Cela implique de réaliser de jolis motifs avec la mousse de lait, que ce soient des feuilles, des animaux ou des cœurs. Cette dextérité naturelle est un plus considérable, mais les techniques de l'art du latté peuvent aussi s'acquérir avec du travail et de l'expérience.

Quel est le salaire d'un barista?

Selon les données d'Indeed sur les salaires, le revenu moyen pour un emploi de barista au Québec est de 34 519 $ par an. Les salaires sont fournis à titre indicatif uniquement. Ils peuvent varier en fonction du poste réel, de l'entreprise, du niveau d'expérience requis et du lieu.

Comment devenir un barista?

Le métier de barista étant assez en vue, plusieurs souhaitent embrasser cette carrière professionnelle.

Qui peut devenir barista?

N'importe qui peut devenir barista à condition d'aimer le café et d'avoir assez d'énergie pour enchaîner les heures de travail. La motivation et la bonne condition physique sont des prérequis au métier, car il s'agit d'un emploi exigeant qui nécessite de passer de nombreuses heures consécutives debout.

Pour se tourner vers ce métier, il faut suivre une formation qui permettra ensuite d'être embauché dans un café, un salon de thé, un bar ou un restaurant. Les employeurs apprécient généralement des candidats expérimentés pouvant prouver qu'ils ont la capacité de travailler sous pression.

Des formations mais pas de diplôme

Il n'existe pas de diplôme ou de formation scolaire à suivre pour devenir barista. Les formations professionnelles qui mènent au métier sont généralement de très courte durée (entre un et dix jours) et certifient que vous savez exercer et que vous maîtrisez les techniques de base. Ce certificat vaut en revanche moins que l'expérience du terrain qui validera davantage votre savoir-faire que le document officiel.

Les employeurs sont très sensibles aux attitudes du barista lorsqu'il est en pleine heure de pointe, à sa capacité de résistance au stress en livrant les cafés à temps tout en préparant des boissons de bonne qualité.

Est-ce facile de devenir barista?

Si l'art du barista doit s'apprendre et que tout le monde ne peut forcément y arriver, une personne motivée aura tendance à trouver facilement du travail. Le métier étant assez éprouvant physiquement, il y a un grand roulement, avec des occasions d'emploi assez fréquentes. Par ailleurs, si un poste de barista à Montréal est moins simple à décrocher, les petites villes ou les zones périphériques sont souvent à la recherche de ce type d'employé. Parfois, les employeurs forment un serveur sur le tas afin qu'il puisse exercer comme barista, car la spécificité du poste réduit le nombre de candidats.

Quelles sont les tâches du barista?

Pour bien comprendre le métier de barista, il est intéressant de savoir comment il s'organise au quotidien, que ce soit dans sa routine de travail, ses interactions avec la clientèle ou encore ses échanges avec ses collègues.

La routine du barista

Le barista est généralement celui qui ouvre l'établissement, très tôt le matin. Comme il doit mettre en marche la machine, il doit être prêt à accueillir les clients avant l'ouverture de l'établissement. Il doit donc vérifier l'état des stocks (café, lait, vaisselle, etc.) avant de pouvoir servir les premiers cafés. Ensuite, il reçoit les commandes des clients et prépare les boissons tout au long de son service. Lorsque la journée s'achève, il doit nettoyer les machines et faire un inventaire afin de s'assurer qu'il a bien tout à disposition pour le lendemain.

Polyvalence requise

Plus qu'un préparateur de cafés, le barista doit également être un employé polyvalent, surtout lorsqu'il travaille dans un petit établissement. Ainsi, il n'est pas rare de voir le barista faire payer les clients, mais aussi effectuer un tour de vaisselle ou bien porter des plats sur la table ou encore déballer les palettes de livraison pour remplir ses stocks. Cette polyvalence est moins vraie au sein des grosses chaînes ou des établissements de grande envergure, car le personnel est assez nombreux pour que chacun accomplisse ses propres tâches.

L'art du café mais aussi de la sociabilité

C'est bien connu, un employé travaillant derrière un comptoir doit être sociable, car il est amené à parler directement avec les clients. Les habitués aiment généralement échanger quelques mots amicaux avec le barista qui incarne une figure familière. Le barista doit donc être capable de jongler entre sa concentration pour préparer les cafés et ses rapports avec les clients pouvant lui poser une question ou ayant tout simplement envie de bavarder ou de plaisanter. Il peut aussi jouer un rôle pédagogique en enseignant au client profane les subtilités et les petits secrets du café.

Des horaires exigeants

Si le barista, contrairement au barman, est généralement employé dans des établissements fonctionnant la journée et non la nuit, ses horaires sont assez intenses. Il faut habituellement commencer de très bonne heure le matin et il faut souvent travailler la fin de semaine ou les jours fériés.

La répétition des tâches

L'aspect très mécanique du métier peut malheureusement ternir le côté artistique : répéter la même préparation à longueur de journée peut être pénible pour la stimulation. De même, la rapidité qu'exige l'emploi de barista peut faire penser au fonctionnement d'un robot, sans cesse en recherche d'efficacité. Cette organisation rigoureuse peut entraîner une importante fatigue physique et intellectuelle à l'issue du service. Cette lassitude générée par le rythme éprouvant est souvent à l'origine d'un roulement de personnel qui est courant dans le métier.

Vivre la vie de café

Les cafés ou salons de thé sont des lieux agréables où les gens sont généralement relâchés et passent du bon temps. Cela est un point fort du métier de barista, car ce dernier peut ainsi développer le sentiment, au quotidien, de participer à la création de cette ambiance conviviale. Le conseil après des clients, les sourires de satisfaction, une fois le café servi, ou les discussions avec les habitués sont autant de moments précieux dans la construction de la vie sociale.

La reconnaissance en tant qu'expert

Le savoir-faire du barista lui confère une certaine aura, un certain prestige au regard de l'importance du café dans la culture. Cette reconnaissance de la part de sa communauté (proches, clientèle, etc.) est de nature à valoriser le barista dans son travail.

En lien avec ce sujet

Afficher plus 

Comment devenir charpentier-menuisier

Qu’est-ce qu’un charpentier-menuisier? Professionnel du bâtiment, il répare et construit des structures tant dans le secteur résidentiel qu’industriel.

Comment devenir arpenteur-géomètre

Qu’est-ce qu’un arpenteur-géomètre? Officier public et expert en droit foncier, il est aussi spécialiste des mesures de géomatique et de limitation de surfaces.