Tout savoir sur le taux horaire

Mis à jour le 14 avril 2023

Que vous soyez travailleur salarié ou autonome, le salaire est un facteur déterminant lorsque vous signez un contrat. Vous devez vous assurer que votre paie vous permettra non seulement d'assurer vos dépenses nécessaires, mais aussi de vous faire plaisir.Cet article se veut un aperçu des principales considérations concernant le salaire et le taux horaire. Vous y trouverez notamment des conseils pour établir un budget et négocier votre salaire horaire.
Offres d'emploi associées sur le site Indeed
Postes à temps partiel
Afficher plus d'offres sur Indeed

Que représente un taux horaire?

Dans le cas de la plupart des emplois, la rémunération est établie en fonction d'un taux horaire. Il s'agit tout simplement du montant que votre employeur vous versera pour chaque heure travaillée pour lui.Cependant, si votre revenu disponible dépend grandement de ce taux horaire et du nombre d'heures travaillées, vous ne toucherez en vérité jamais la totalité de ce salaire horaire en raison des retenues à la source.

La différence entre salaire horaire brut et net

Il faut distinguer le salaire horaire brut de votre salaire horaire net. Ainsi, votre taux horaire brut correspond à votre salaire avant les différents prélèvements. Ceux-ci comptent les impôts provincial et fédéral, mais aussi les différentes cotisations (Régime des rentes du Québec, Assurance-emploi, Régime de pensions du Canada, etc.).Votre salaire horaire net se calcule après avoir soustrait toutes les retenues à la source. Pour connaître votre salaire horaire net, vous devez diviser le montant que vous recevez à la fin d'une période de paie par le nombre d'heures travaillées. Les montants à soustraire et la durée d'une période de paie diffèrent d'une province à l'autre. Consultez votre talon de paie pour connaître les types de retenues prises sur votre salaire brut.

Comment calculer votre taux horaire net

Selon les retenues prélevées à la source par votre employeur, vous devrez éventuellement payer des impôts en fin d'année. Ainsi, pour connaître votre salaire horaire net, vous devez :
  1. Additionner tous vos revenus bruts (avant impôts et prélèvements) au cours d'une année
  2. Soustraire tous les montants prélevés à la source
  3. Soustraire l'impôt à payer si les retenues à la source de votre employeur n'étaient pas suffisantes
  4. Diviser ce revenu net par le nombre d'heures travaillées au cours de cette année.
Ce calcul vous permet ainsi de connaître votre revenu disponible et d'établir un budget.À voir aussi : Comment calculer une paie nette étape par étape?

Déterminer le salaire horaire dont vous avez besoin

Afin d'avoir une idée plus précise du salaire qu'il vous faudrait, vous devez commencer par estimer vos dépenses.Faites la somme de toutes vos dépenses mensuelles par catégorie. Vous devez certainement payer votre loyer, votre épicerie, vos transports, la connexion Internet, votre forfait mobile, vos activités de loisir, vos vacances, des vêtements, l'achat de mobilier et votre épargne. Exemple de dépenses pour une personne :
  • Loyer : 800 $
  • Épicerie et produits ménagers : 400 $
  • Transports : 100 $
  • Connexion Internet : 60 $
  • Forfait mobile : 40 $
  • Loisirs : 150 $
  • Vêtements : 100 $
  • Épargne : 165 $
Dans cet exemple, les dépenses mensuelles s'élèvent à 1815 $. Toutefois, il est préférable de prévoir un peu plus pour pouvoir faire face aux imprévus et être sûr de ne manquer de rien. En bonifiant ce budget de 10 %, on obtient alors un montant d'environ 2 000 $ par mois.En divisant ce montant par 35 heures par semaine, à raison de 4 semaines par mois, on obtient donc un salaire horaire net d'approximativement 14,30 $ par heure. Bien entendu, vous devriez adapter l'exemple précédent selon votre situation et votre mode de vie.

Négocier un taux horaire, un salaire ou un tarif

Selon votre situation d'emploi, il existe différentes façons de négocier votre rémunération, notamment en ce qui a trait au mode de rémunération. La principale différence réside entre les travailleurs salariés et les travailleurs autonomes. Voyons de plus près de quoi il s'agit.

Les travailleurs salariés

La plupart des salariés reçoivent leur paie à une fréquence fixe. En tant que salarié, le plus commun est de négocier votre salaire horaire brut. En règle générale, un salaire brut est de 30 % à 50 % plus élevé qu'un salaire net, selon la tranche d'imposition dans laquelle vous vous retrouverez à la fin de l'année et en tenant compte des diverses retenues à la source.Ainsi, en reprenant l'exemple cité plus haut, un salaire horaire net de 14,30 $ correspondrait à un salaire brut situé entre 18 $ et 20 $ par heure, en comptant 35 heures de travail par semaine.Le salaire horaire brut constitue également la base sur laquelle vous vous appuierez pour demander une augmentation de salaire.À voir aussi : Comment accepter une offre d'emploi

Les travailleurs autonomes

Si vous êtes travailleur autonome, votre situation est totalement différente de celle d'un salarié.

Votre salaire est irrégulier

Puisque vous travaillez la plupart du temps pour des clients différents, vous ne toucherez pas forcément votre salaire au même moment chaque mois. Chaque client vous paie selon l'accord que vous avez conclu avec lui : certains peuvent vous payer à la fin de chaque mois; d'autres, directement lorsque vous avez fini de travailler pour eux.

Vous devez tenir compte des coûts d'exploitation de votre entreprise

En tant que travailleur autonome, vous devez assumer tous les frais associés à l'exploitation de votre entreprise : une réparation, l'acquisition d'un nouvel outil de travail, l'aménagement de votre bureau seront autant de dépenses qu'il faut ajouter à votre budget mensuel ou hebdomadaire.

C'est vous qui fixez vos tarifs

Si vous êtes travailleur autonome, la plupart du temps, c'est vous qui fixez vos tarifs, et non votre client, même si des discussions sont possibles.À ce moment, la question du type de rémunération se pose réellement. Cela va dépendre du projet qui vous est demandé. Si le travail va vous prendre un mois ou plus, il peut être pertinent de demander une rémunération au mois, que vous pouvez calculer à partir de vos taux horaires habituels. S'il s'agit d'un projet d'envergure, vous pouvez augmenter un peu vos tarifs en tenant compte de potentielles heures supplémentaires et de l'investissement que cela vous demandera. C'est à vous de négocier avec votre client.

Évaluez le nombre d'heures

Si vous demandez un salaire mensuel à votre client, veillez à bien anticiper le nombre d'heures que vous allez passer à travailler pour lui. Une mauvaise évaluation pourrait engendrer un salaire horaire beaucoup plus bas que ce que vous aviez prévu.En cas de doute, il peut être préférable d'informer votre client des heures travaillées au fur et à mesure de l'avancement du projet, pour que votre rémunération soit plus représentative de votre travail. Vous pouvez quand même lui faire un devis avant de commencer le travail, afin qu'il puisse avoir une idée de la somme qu'il devra débourser. Vous pouvez également vous entendre avec votre client pour prévoir un budget si le nombre d'heures que vous devez travailler devait excéder celui initialement convenu.

Comment fixer vos prix de façon juste pour le client et pour vous

Tous les travailleurs autonomes débutants se retrouvent confrontés à un dilemme : ne pas offrir un tarif trop bas pour recevoir un salaire juste, mais ne pas facturer des prix trop élevés, ce qui risquerait de faire fuir ses clients potentiels.Alors, comment trouver le juste prix? Si vous avez accepté un contrat pour un prix en dessous de vos espérances, pas de panique. Cependant, n'en faites pas une habitude : sur le long terme, des prix trop bas risqueraient de nuire à vos chances d'exiger des tarifs plus élevés! N'oubliez pas que vos compétences ont de la valeur, et que tout travail mérite salaire.Dans le doute, il vaut mieux demander un prix un peu plus élevé que ce que vous désirez réellement : dans le pire des cas, votre client négociera légèrement le prix à la baisse. Par contre, si vos prix sont trop bas, vous risquez de vous épuiser à la tâche et voir votre motivation s'effriter.

Vous devez tenir compte de vos obligations fiscales

En tant que travailleur autonome, votre revenu n'est soumis à aucune retenue à la source, contrairement aux travailleurs salariés. Vous avez donc la responsabilité de prélever les taxes auprès de vos clients, mais aussi de payer des acomptes provisionnels en vue des impôts et de diverses cotisations fiscales.Ainsi, il est tout à fait normal que pour un même travail, un travailleur autonome exige un taux horaire brut plus élevé qu'un travailleur salarié. Pour cette raison, il est important de connaître les taux horaires des autres travailleurs autonomes de votre secteur d'activité afin de pouvoir évaluer combien vous devez facturer.À lire également : Conséquences du télétravail sur les impôts : déduire des fraisCet article a été rédigé à partir des renseignements disponibles au moment de sa rédaction. Puisque ces renseignements peuvent changer à tout moment, Indeed ne garantit pas leur exactitude. Veuillez contacter vos ressources locales pour obtenir les informations les plus récentes sur ce sujet.
Partager :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Adresse courriel
Cet article vous a-t-il été utile?

Articles associés

Comment parler de salaire avec son patron ou avec sa patronne?

Découvrir d'autres articles