Quel est le salaire d'un horticulteur?

Mis à jour le 6 mars 2023

Les métiers de l'horticulture et de la jardinerie sont relativement accessibles. Vous souhaitez travailler dans ce domaine et vous voulez savoir quel est le salaire d'un horticulteur? Nous explorons ce sujet dans cet article et décrivons le métier, avant d'aborder les conditions de travail et les perspectives.
Offres d'emploi associées sur le site Indeed
Postes à temps partiel
Afficher plus d'offres sur Indeed

Qu'est-ce que le métier d'horticulteur?

L'horticulteur ou l'horticultrice est, de manière générale, une personne qui cultive des légumes, des plantes à fleurs ou ornementales ainsi que des arbres et arbustes fruitiers ou d'ornement.

Une diversité de spécialités

L'appellation est large et regroupe en fait plusieurs professionnels spécialistes :
  • Arboriculteur ou arboricultrice (qui se consacre aux arbres)
  • Pépiniériste (qui se concentre sur les jeunes végétaux)
  • Maraîcher ou maraîchère (qui fait pousser des fruits et légumes)
  • Floriculteur ou floricultrice (qui se spécialise dans les plantes à fleurs)
Contrairement à ce qu'on croit souvent, l'horticulteur ne s'occupe donc pas que de plantes ornementales. Il contribue aussi à la production de nourriture, dans le respect de l'environnement.Le jardinier ou la jardinière et le concepteur ou la conceptrice paysagiste sont deux métiers de l'horticulture. Le premier s'occupe de jardins de toutes sortes, tandis que le second conçoit des aménagements d'espaces extérieurs pour les propriétés résidentielles et commerciales. L'horticulteur en tant que tel peut être plutôt vu comme un fournisseur de semis, de plantes et de fruits et légumes.

Des missions de culture et de commercialisation

Les horticulteurs peuvent avoir plusieurs missions selon l'environnement dans lequel ils travaillent :
  • planifier et coordonner la croissance et l'utilisation des plantes destinées à l'aménagement paysager, à la décoration, mais aussi à l'alimentation et à d'autres usages;
  • sélectionner des plants, réaliser des croisements, mener des expérimentations;
  • planter, transplanter et propager des plants et des semis de toutes sortes;
  • surveiller les parasites de près et traiter les plantes contre les maladies;
  • arroser, tailler et désherber;
  • conseiller les clients, entreprises et particuliers;
  • commercialiser les plantes cultivées et préparer les commandes;
  • replanter les parterres dans les parcs et jardins.

Un métier accessible

Comme d'autres métiers de l'agriculture, manuels, les métiers de l'horticulture sont relativement accessibles. En effet, il est possible de commencer à travailler avec une formation professionnelle.Au Québec, il existe un diplôme d'études professionnelles (DEP) en horticulture et jardinerie. Le programme a une durée de 1 335 heures (soit 12 ou 13 mois). Certains centres de formation professionnelle offrent la possibilité à ceux qui le souhaitent de choisir un cheminement en alternance travail-études.Sans diplôme, il est également possible d'apprendre sur le terrain, mais une formation permet d'obtenir un meilleur salaire et de faire évoluer sa carrière.

Combien gagne en moyenne un horticulteur?

D'après le site d'Indeed, la rémunération moyenne d'un horticulteur ou d'une horticultrice à l'échelle du Canada est de 49 107 $ CA par an ou 21,29 $ CA l'heure. N'hésitez pas à utiliser l'outil de consultation des salaires au moment de votre recherche d'emploi, pour avoir une donnée à jour, selon votre province et votre ville de résidence.

Salaires horaires par province

Voici les salaires horaires qu'indique le gouvernement du Canada.
  • À l'échelle nationale : de 14,85 à 35 $ CA, soit 21,63 $ CA en salaire médian.
  • Alberta : de 18 à 65,87 $ CA
  • Colombie-Britannique : de 15,65 à 22 $ CA
  • Nouveau-Brunswick : de 13,75 à 27,55 $ CA
  • Nouvelle-Écosse : de 13,60 à 27,55 $ CA
  • Ontario : de 13,60 à 27,54 $ CA
  • Québec : de 14,25 à 25 $ CA
  • Saskatchewan : de 15 à 27,50 $ CA

Facteurs de variation

Ces données vous donnent un ordre d'idée de la rémunération que vous pourriez obtenir. Cependant, notez qu'il peut exister de grandes différences en fonction des facteurs suivants :
  • Province de résidence
  • Ville de résidence
  • Taille de l'organisation
  • Type de poste
  • Expérience professionnelle

Type de poste et expérience

Pour ce qui est du type de poste, les données du gouvernement du Canada correspondent à un poste de technicien ou technicienne en horticulture. Cependant, un poste de superviseur ou de gestionnaire, qui requiert de l'expérience et comporte des responsabilités, sera mieux rémunéré.

Taille de l'organisation

Pour ce qui est de la taille de l'entreprise, elle peut être très variable. En effet, les horticulteurs travaillent à différents endroits, tels que :
  • Pépinières et serres
  • Parcs municipaux, provinciaux et fédéraux
  • Entrepreneurs en aménagement paysager
  • Entreprises de service de pelouse et de soins des arbres
  • Terrains de golf
  • Municipalités
Ces organisations peuvent être assez grandes ou au contraire petites, et couvrir une étendue de terrain très variable. De plus, les horticulteurs sont parfois travailleurs autonomes. Ils sont alors à leur compte et fixent eux-mêmes leurs tarifs en fonction de leurs charges et de leur clientèle.

Conditions de travail

Ce métier est fait pour vous si vous aimez être à l'extérieur, au contact de la nature. L'environnement de travail de l'horticulteur ou de l'horticultrice peut être abrité. Cependant, il est le plus souvent en extérieur. Ce sera donc tantôt très agréable par beau temps, tantôt plus difficile en cas de grande chaleur, d'humidité ou d'intempéries. Mais si vous êtes passionné, ce ne sera sans doute pas si important.Physiquement, le métier est exigeant et demande de l'endurance. Il s'effectue dans des positions parfois inconfortables. Vous vous baissez, vous vous relevez, vous portez et poussez des charges, vous marchez, etc. Vous avez donc besoin d'être en bonne forme et de faire preuve de résistance.Les horaires sont relativement stables, mais peuvent varier selon les saisons et la température. Le travail peut être nécessaire le soir et en fin de semaine, l'été. Les journées peuvent être longues en pleine saison.L'emploi est plutôt saisonnier. La culture se fait une partie de l'année seulement. L'embauche se fait l'été.

Perspectives d'emploi

L'horticulture a le vent en poupe et suscite l'engouement, notamment chez les personnes retraitées. Ainsi, les jardineries et les centres horticoles fleurissent. Certains souffrent d'une pénurie de main-d'œuvre.Les horticulteurs ont ainsi de bonnes perspectives d'emploi, en particulier au Québec et un peu moins dans les autres provinces canadiennes. Vous pourrez en avoir la confirmation en consultant les offres d'emploi disponibles sur Indeed. Elles sont nombreuses et ne manquent pas, demandant des personnes passionnées et talentueuses.Cette description du métier d'horticulteur, avec son salaire et ses conditions de travail, vous a-t-elle fait envie ou confirmé dans votre projet? Avez-vous déjà une formation ou une expérience dans le domaine ou dans un domaine connexe? Pour vous préparer à répondre à des offres, consultez les articles fournissant des conseils sur la rédaction d'un CV et sur la façon de présenter ses compétences techniques dans un CV.Les salaires énoncés reflètent les informations sur la rémunération au moment de la rédaction. Ces informations peuvent varier en fonction de l'organisation qui recrute ainsi que de l'expérience, de la formation et du lieu de résidence du candidat.Veuillez noter qu'aucune des sociétés, institutions ou organisations mentionnées dans cet article n'est affiliée à Indeed.
Partager :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Adresse courriel
Cet article vous a-t-il été utile?

Découvrir d'autres articles