Quel est le salaire d’un consultant junior en informatique?

Mis à jour le 13 octobre 2022

Vous êtes passionné d'ordinateurs et de logiciels et vous aimeriez connaître le salaire d'un consultant junior en informatique? Cet article explore la question.Il aborde la rémunération des conseillers juniors en informatique qui travaillent au Canada, les différents secteurs d'activité et les spécialisations ainsi que les perspectives de carrière. Si vous songez à travailler en tant que conseiller junior en technologies de l'information, ces renseignements peuvent vous permettre d'orienter votre choix et de décider si ce domaine vous convient.
Offres d'emploi associées sur le site Indeed
Postes à temps partiel
Afficher plus d'offres sur Indeed

Que font les conseillers juniors en informatique?

Les conseillers en informatique conçoivent, mettent en œuvre et évaluent des systèmes informatiques. Leurs tâches comprennent la consultation, l'analyse des besoins et la recommandation auprès des clients. Ces professionnels travaillent généralement au sein d'une équipe pour évaluer les processus et les opérations de leur clientèle, afin de les conseiller et de les encadrer pour l'acquisition, l'implémentation et le soutien des systèmes informatiques requis pour soutenir et faire croître les affaires de l'entreprise.Les consultants juniors en informatique peuvent être travailleurs autonomes ou être employés par des firmes d'expertise-conseil et des services de technologie de l'information. On retrouve ces professionnels très compétents dans tous les secteurs d'activité et à tous les paliers du gouvernement et du secteur privé.La nature des tâches et des responsabilités des consultants juniors en informatique varie énormément selon le poste occupé, la spécialité, la formation et l'exploitation de l'entreprise qui les emploie. Les conseillers juniors travaillent généralement sous la supervision de consultants expérimentés qu'ils accompagnent pour apprendre les rouages du métier. Comme vous pouvez le constater plus bas, cette profession englobe un vaste éventail de spécialisations qui ont en commun les fonctions liées aux systèmes et aux applications informatiques ou réseautiques.

Quel est le salaire des conseillers et des conseillères juniors en informatique?

D'après le site Indeed Salaires, les conseillers en technologies de l'information au Canada gagnent les salaires annuels moyens suivants, selon leur type d'emploi. Il faut cependant considérer qu'il s'agit d'une moyenne et qu'un consultant junior pourrait gagner moins que la moyenne avant d'acquérir l'expérience nécessaire pour obtenir une rémunération plus élevée.
  • Analyste – 70 316 $ CA;
  • Développeur – 77 013 $ CA;
  • Conseiller en architecture – 82 269 $ CA;
  • Spécialiste en sécurité informatique – 83 059 $ CA;
  • Informaticien – 88 707 $ CA.
Glassdoor Canada affiche un salaire annuel moyen de 51 672 $ CA pour un conseiller junior canadien. Ces montants sont fondés sur 448 salaires recensés.Au Québec en particulier, le site des Métiers et professions du Québec affiche un salaire annuel moyen de 75 000 $ CA pour les analystes et conseillers en informatique de tous les niveaux.

Les différents champs d'activité des conseillers en informatique

Le métier de conseiller en informatique peut être exercé dans de nombreuses industries et prend différentes formes selon l'emploi, la formation, l'expérience, les compétences et l'entreprise. Voici un aperçu des différents rôles joués par les consultants en informatique :
  • Architecte de réseau – Les architectes de réseau conseillent leurs clients sur le choix, la mise en place, la surveillance et le fonctionnement des réseaux informatiques qui desservent une entreprise, un organisme ou un groupe d'individus.
  • Analyste informatique – Les analystes en informatique analysent les besoins des utilisateurs pour ensuite concevoir, développer, améliorer ou réparer différents logiciels et applications, ou séries d'applications, en vue d'atteindre un objectif précis et d'automatiser certaines fonctions ou opérations.
  • Architecte de sécurité informatique – Les architectes de sécurité conseillent et encadrent leurs clients pour sécuriser leurs systèmes informatiques et leurs données, afin d'éviter les pertes accidentelles ou intentionnelles.
  • Assistance ou soutien au client – Les conseillers qui travaillent dans un service d'assistance ou de soutien au client reçoivent et répondent aux appels ou aux requêtes d'utilisateurs de systèmes informatiques qui éprouvent des difficultés ou qui ont besoin de renseignements pour effectuer leurs tâches par le biais des applications numériques.
  • Les conseillers en formation – Les conseillers en formation prennent en charge la formation du personnel pour les aider à apprendre et à utiliser les systèmes informatiques mis en œuvre dans l'entreprise.
  • Informatique industrielle – Les conseillers en informatique industrielle aident leur clientèle à concevoir, à développer et à entretenir des logiciels et des interfaces pour connecter et commander les machines, les véhicules et les robots utilisés dans les usines ou les entrepôts automatisés.
  • Analyste en assurance de la qualité des systèmes informatiques – Ces analystes ont pour tâche d'optimiser l'efficacité et la qualité des logiciels. Ils mettent en œuvre des procédures liées au cycle de vie des logiciels et conseillent les responsables de l'informatique au sein d'entreprises.
  • Cybersécurité – Les spécialistes en cybersécurité travaillent à sécuriser les systèmes informatiques pour éviter les attaques et les infiltrations par des individus non autorisés ou malveillants, ou par des robots qui tentent de voler ou de modifier les données appartenant aux entreprises ou aux individus. Cette spécialité est de plus en plus essentielle alors que le monde entier se tourne vers le télétravail.

Les perspectives de carrière au Canada

Selon une étude publiée en 2019 par le Conseil des technologies de l'information et des communications (CTIC), qui a analysé l'ensemble des métiers liés à l'informatique, les demandes en compétences évoluent constamment et bouleversent l'ensemble du marché du travail. Le Canada comptait alors 811 200 professionnels en informatique. Le CTIC a estimé dans cette étude que le pays ajouterait 182 000 emplois en technologie de l'information et des communications d'ici à la fin de l'année 2019. Ce nombre imposant tenait compte de la croissance fulgurante des besoins d'emploi dans ce secteur et de la nécessité de replacer les 90 900 travailleurs qui s'apprêtaient à prendre leur retraite.Parmi ces professionnels hautement qualifiés, 44 % évoluaient dans les entreprises dédiées aux technologies de l'information, et 56 % travaillaient dans d'autres secteurs – comme la finance, la fabrication ou la santé.

Les opportunités d'emploi en informatique

Cette même étude précise que les opportunités les plus prometteuses touchaient les analystes et conseillers en systèmes informatiques, les programmeurs informatiques et les développeurs de systèmes médias interactifs, les gestionnaires de systèmes informatiques, les ingénieurs et les concepteurs en logiciels ainsi que les concepteurs et illustrateurs graphiques. La demande semblait diminuer pour les responsables en télécommunications et les techniciens en radiodiffusion.

Les perspectives selon la région

L'étude a également analysé les disparités entre les besoins des différentes provinces canadiennes. Elle précise que la demande était la plus forte en Ontario et au Québec, suivis de la Colombie-Britannique et de l'Alberta. Le Manitoba, la Saskatchewan et Terre-Neuve-et-Labrador devaient ajouter environ 4 000 nouveaux postes chacun. Les provinces maritimes paraissaient offrir moins de possibilités avec des prévisions de 3 000 embauches ou moins.

La pénurie de main-d'œuvre qualifiée au Canada

Cette même étude conclut que peu importe les différents scénarios examinés par le CTIC, le Canada s'apprêtait à vivre une pénurie de main-d'œuvre spécialisée dans le domaine des technologies de l'information et des communications. Cette étude indique donc que la demande pour ce type de professionnel est en croissance et très évolutive, ce qui s'annonce prometteur pour les candidats qui souhaitent intégrer la profession. On peut s'attendre à ce que les employeurs continuent d'offrir des conditions et des avantages sociaux alléchants pour attirer une main-d'œuvre qualifiée et recherchée.Parallèlement, selon les données d'Indeed, beaucoup de chercheurs d'emploi explorent de nouveaux domaines. Cependant, cette tendance est moins présente chez certaines catégories de travailleurs qui explorent rarement d'autres domaines, surtout ceux ayant une expérience récente dans les secteurs des technologies et de la santé. Par conséquent, les jeunes Canadiens qui cherchent une carrière à long terme associée à de belles perspectives devraient se tourner vers les domaines des technologies et de la santé.

Un intérêt croissant pour les technologies de l'information

Il est aussi à noter que de nombreux travailleurs étrangers souhaitant immigrer au Canada s'intéressent de plus en plus à cette catégorie de professions. En effet, neuf des dix professions ayant les plus fortes parts de clics étrangers au Québec en février 2022 étaient des emplois liés aux STIM.Vous êtes invité à lire cet article pour en savoir plus sur les métiers les plus en demande en 2021, parmi lesquels figurent les métiers liés aux technologies de l'information.Vous pouvez aussi consulter notre article sur le futur du monde du travail et les métiers d'avenir.Les données montrent que les consultants juniors en informatique sont des professionnels en voie d'être bien rémunérés une fois qu'ils ont accumulé l'expérience nécessaire. La demande pour ces travailleurs spécialisés ne cesse de croître avec l'explosion des technologies informatiques et virtuelles. Cette profession hautement qualifiée et très dynamique offre de nombreuses perspectives d'emploi et d'avancement pour ceux qui développent leur carrière, qui s'appliquent à apprendre et qui n'hésitent pas à se diversifier ou à explorer de nouvelles possibilités.Les salaires énoncés reflètent les informations sur la rémunération au moment de la rédaction. Ces informations peuvent varier en fonction de l'organisation qui recrute ainsi que de l'expérience, de la formation et du lieu de résidence du candidat.Veuillez noter qu'aucune des sociétés, institutions ou organisations mentionnées dans cet article n'est affiliée à Indeed.
Partager :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Adresse courriel
Cet article vous a-t-il été utile?

Découvrir d'autres articles