Rémunération et salaire

12 conseils pour négocier son salaire

April 2, 2021

Négocier son salaire peut être intimidant, mais est inévitable au courant d'une carrière. Pour aborder ce moment plus facilement, vous allez devoir faire des recherches préalables, choisir le moment idéal et utiliser vos compétences de négociateur.

Pourquoi négocier votre salaire ?

Négocier votre salaire vous aide à obtenir la rémunération que vous méritez, compte tenu de votre parcours et de la qualité de votre travail au sein d'une entreprise. Ce moment peut intervenir au moment de l'embauche ou après quelques mois de travail.

Ce peut être intimidant, mais savoir négocier son salaire est primordial pour vous assurer une bonne progression professionnelle, pour recevoir une paye à la hauteur de vos compétences et pour gagner en confiance en vous. Les gestionnaires s'y attendent. La plupart du temps, ils sont ouverts à la négociation. Voici 12 conseils pour négocier votre salaire avec brio.

1. À quel moment négocier votre salaire ?

La négociation de salaire ne se fait pas à n'importe quel moment au courant d'une carrière. Vous devez prendre en compte le contexte et savoir bien la justifier.

Au moment du recrutement

Si vous êtes dans un processus de recrutement, attendez d'avoir une véritable offre d'emploi avant de parler de salaire. Inutile de l'aborder pendant la première entrevue, sauf si le recruteur vous pose la question. N'hésitez pas à répondre quelque chose comme « j'aimerais en savoir plus sur le rôle », si vous ne vous sentez pas encore prêt à discuter du salaire.

Quand l'employeur vous fait une offre d'emploi concrète, vous pouvez aborder le sujet par téléphone ou en personne lors d'une deuxième entrevue.

Quand vous êtes employé

Il est possible que vous ayez l'impression que votre salaire ne reflète pas votre expérience ou votre contribution à l'entreprise ou bien que votre salaire soit trop bas pour combler les besoins de votre mode de vie. Ce peut être le moment de demander une augmentation de salaire.

Idéalement, vous devriez attendre au moins un an avant de passer à l'étape de la négociation. Vos supérieurs sauront que vous êtes fidèle à l'entreprise. Vous aurez également eu le temps de faire vos preuves. Le meilleur moment serait à la suite d'une grande réussite de votre part ou lorsque vous célébrez une nouvelle année de travail dans l'entreprise. Si votre contrat travail est sur le point de terminer et que vous comptez le renouveler, c'est également un bon moment pour entamer des négociations.

2. Bien choisir ses prétentions salariales

Commencez par vous informer sur le salaire moyen pour des postes similaires au vôtre, en tenant compte de votre expérience. Vous pouvez utiliser l'outil mis en place par Indeed pour obtenir des informations sur les salaires relié à votre emploi dans votre région. Cela vous aidera à vous situer et à préparer votre demande.

Comparez les salaires offerts par les autres entreprises pour avoir une idée de ce que gagnent vos collègues et les gens ayant les mêmes qualifications que vous. Consultez des échelles de salaires et décidez d'une fourchette d'augmentation, c'est-à-dire le maximum et le minimum que vous allez accepter.

Prenez également le temps de calculer les revenus dont vous avez besoin chaque mois en tenant compte des impôts. Assurez-vous de connaître votre revenu net.

3. Tenez compte des conséquences de votre augmentation

L'augmentation de votre salaire aura des conséquences sur votre rôle dans l'entreprise. Gardez cela à l'esprit lorsque vous allez négocier votre salaire. Votre supérieur aura assurément des demandes et des conditions pour accepter votre augmentation.

Vous devez prouver à votre employeur qu'un salaire plus élevé va accroître votre performance dans l'entreprise, ou du moins la confirmer. Si vous le souhaitez, vous pouvez demander plus de responsabilités. Vous pouvez aussi demander un poste de gestionnaire. Assurez d'avoir en main des arguments béton qui démontrent vos accomplissements passés pour appuyer votre requête.

4. Préparez-vous à négocier

Les gestionnaires et autres supérieurs hiérarchiques ont l'habitude des négociations de salaire. Il est probable qu'ils ne vous facilitent pas la tâche. Sachez toutefois qu'il y a des négociateurs plus durs que d'autres.

Les négociateurs durs disent non de façon presque systématique, vous poussant à réellement prouver ce dont vous êtes capable pour les convaincre. Ne vous laissez pas impressionner ! Restez confiant et ferme sur vos positions tout en étant poli. Énoncez calmement les raisons qui vous ont mené ici.

Les négociateurs plus doux sont plus flexibles. Par contre, la négociation avec eux ne sera pas forcément plus facile. Si vous avez une relation d'amitié avec eux, par exemple, vous risquez de ne pas vouloir compromettre votre relation pour une augmentation de salaire. Restez concentré sur votre objectif et tâchez de trouver la balance entre négociation professionnelle et relation cordiale.

Lire aussi : Comment demander une augmentation de salaire

5. Choisir le moment idéal

Une négociation de salaire aura plus de chance d'être fructueuse si vous choisissez le moment idéal pour le faire.

Choisissez un jour au milieu de la semaine, comme le mardi ou le mercredi. À ce moment, l'employeur a eu le temps de gérer les priorités du lundi et n'est pas encore trop distrait par l'approche du week-end.

Visez le milieu de la matinée, vers 10 ou 11 heures. Comme il n'est pas trop tôt, vous vous assurez que votre supérieur a eu le temps de commencer sa journée tranquillement. Il ne sera pas non plus trop fatigué et sa concentration sera optimale.

De plus, veillez à faire votre demande durant à une période prospère de votre entreprise. Si elle éprouve des difficultés financières, il y a peu de chances que votre demande soit acceptée.

6. Savoir justifier sa demande

Quelle meilleure raison de vous donner une augmentation que vos bons et loyaux services pour l'entreprise ? Quand vous négociez votre salaire, vous devez impérativement justifier votre demande en utilisant les meilleurs arguments possibles. Démontrez à votre supérieur que votre travail est digne de recevoir une augmentation. Vantez vos derniers accomplissements.

Si vous négociez votre salaire au moment de l'embauche, vous pouvez évoquer des arguments concrets comme le besoin de fonds pour vous relocaliser sur le lieu de l'emploi.

7. Demander un montant précis

Même si vous allez arriver à la négociation avec votre propre échelle de salaires en tête, vous ne devez pas donner une fourchette, mais une somme concrète. Votre demande sera sans doute revue à la baisse. Il est donc important de demander d'abord le montant le plus élevé que vous pouvez demander réalistement en tenant compte de votre expérience et de votre parcours.

Vous pouvez également laisser votre supérieur vous faire une offre, s'il le souhaite. Ce sera la base des négociations. Cependant, arrivez à votre rendez-vous en ayant à l'esprit la somme minimale que vous pouvez accepter.

8. Penser aux autres avantages négociables

Une négociation de salaire ne passe pas forcément par la hausse de votre rémunération. Pensez aux autres avantages que vous pouvez demander ou améliorer : des congés payés, plus de flexibilité dans vos horaires de travail, le remboursement de frais de scolarité ou des opportunités de formation continue.

Ces avantages sont aussi négociables et peuvent être aussi intéressants qu'une augmentation de salaire.

9. Mettre en pratique ses compétences en négociation

Vous êtes face à votre supérieur, lors du rendez-vous tant attendu : c'est le moment de mettre en pratique vos compétences de négociateur.

  • Présentez un argumentaire construit et solide.
  • Soyez confiant et dynamique tout en demeurant flexible.
  • Respectez le temps de parole de votre interlocuteur. Ne le coupez surtout pas !
  • Faites une demande précise et chiffrée.
  • Sachez répondre, rebondir et poser des questions pour maintenir l'énergie dans la discussion.

Si votre gestionnaire refuse votre demande, vous pouvez lui faire une nouvelle offre.

10. Demeurer poli et reconnaissant

Même si la négociation de salaire peut être vue comme une compétition, ne perdez jamais votre courtoisie.

Vous pouvez être ferme et assuré tout en restant poli. Votre employeur sera plus prompt à vous donner ce que vous demandez à la suite d'une discussion fluide et positive, au cours de laquelle vous avez montré respect et écoute.

11. Faire preuve de confiance

Lors d'une négociation de salaire, vous devez montrer à votre employeur que vous savez ce que vous valez et ce que vous voulez. Souvenez-vous que vous méritez les choses que vous demandez.

Préparez-vous mentalement avant votre entrevue avec votre supérieur. Vous pouvez aussi vous entraîner en compagnie d'un ami ou devant votre miroir. Arrivez au rendez-vous prêt avec tous vos arguments en tête.

Si votre supérieur refuse votre offre, ne vous excusez pas ou ne montrez pas de remords. Vous êtes en droit de faire cette demande. Vous pourrez retenter de négocier votre salaire dans le futur.

12. Savoir abandonner quand c'est si nécessaire

Il arrive que la négociation de salaire n'aboutisse pas. Parfois, votre employeur ne peut vous offrir plus en raison de la situation de l'entreprise ou du budget pour le poste en question.

N'hésitez pas à demander un retour pour justifier ce refus : vous connaîtrez les raisons précises. Si elles sont en lien avec la satisfaction quant à votre travail ou vos compétences, vous pourrez les améliorer.

Si vous êtes encore dans le processus d'embauche, vous pouvez toujours vous rétracter si le salaire ne correspond vraiment pas à vos attentes. Si vous êtes employé, vous pouvez décider d'aller travailler dans une autre entreprise ou de refaire votre demande quand les conditions auront changé.

En lien avec ce sujet

Afficher plus 

Tout savoir sur le taux horaire

Que vous soyez employé salarié ou travailleur autonome, apprenez tout ce qu’il y a à savoir sur le taux horaire et comment estimer un taux horaire net.

Comment déchiffrer un talon de paie

Salaire brut, primes, déductions… Le talon de paie peut sembler mystérieux pour beaucoup. Lisez et article pour y voir plus clair dans votre talon de paie.