Comment calculer une paie nette étape par étape?

Mis à jour le 5 janvier 2023

Initialement, l'information visant à faire comprendre comment calculer la paie nette est principalement destinée aux responsables de la paie. Cependant, toutes les personnes salariées ainsi que l'ensemble des employeurs ont avantage à savoir quelles sont les méthodes de calcul employées afin de déterminer le salaire net. Le Québec a mis sur pied des programmes de soutien financier et un système de perception d'impôt, lesquels sont financés par le salaire des contribuables. Dans cet article, nous verrons ce qui définit ces déductions et comment se détaille le calcul de la paie nette d'un salarié.
Offres d'emploi associées sur le site Indeed
Postes à temps partiel
Afficher plus d'offres sur Indeed

Voici comment calculer la paie nette, étape par étape

Selon les modalités déterminées par l'entreprise, le calcul de la paie peut se faire à des fréquences variées. Certaines entreprises choisissent de verser un salaire à leurs employés sur une base hebdomadaire, tandis que d'autres optent pour des dépôts toutes les deux semaines.Dans tous les cas, l'opération comptable reste la même.Pour bien comprendre ce qui définit chacune des étapes des calculs requis, dont celui de la paie nette, consultez les sections qui suivent.

Première étape : calculer le salaire brut

Pour être en mesure de calculer la paie nette, il vous faut d'abord calculer le salaire brut. Bien que relativement simple, cette opération reste tout de même délicate puisqu'elle requiert une grande concentration.En effet, des erreurs peuvent rapidement survenir à la suite de fautes de frappe ou d'une lecture trop rapide des déclarations des salariés concernant les heures travaillées.Pour calculer le salaire brut, il vous suffit d'employer l'opération de la multiplication. De prime abord, deux nombres sont multipliés ensemble :
  1. le nombre d'heures travaillées pour la période concernée;
  2. le taux horaire applicable.
Voici un exemple : Mireille travaille selon un horaire de 35 heures par semaine, à un taux horaire de 21,50 $ CA. L'entreprise dépose le salaire des employés toutes les deux semaines.La paie nette de Mireille se calcule donc comme suit :
  • 35 heures de travail hebdomadaire multipliées par les 2 semaines est égal à 70 heures de travail, pour la période de paie concernée.
  • 70 heures de travail multipliées par un taux horaire de 21,50 $  CA est égal à 1 505 $ CA.
  • La paie brute de Mireille s'élève à 1 505 $ CA.
Le salaire brut, soit celui qui correspond au revenu versé de la part de l'employeur à l'employé, constitue le salaire de base à partir duquel les déductions sont perçues.

La différence entre le salaire brut et le salaire net

La paie nette et la paie brute sont deux concepts qu'il est essentiel de savoir distinguer.Le salaire brut se traduit par le produit obtenu lors de la multiplication du taux horaire d'un travailleur avec le nombre d'heures de travail effectuées.Le salaire net, quant à lui, représente le montant d'argent qui est déposé dans le compte bancaire de la personne salariée.Autrement dit, la paie brute correspond au salaire octroyé par l'employeur, tandis que la paie nette est le montant officiel reçu, une fois les déductions effectuées.

Deuxième étape : soustraire les montants relatifs à l'impôt

L'impôt provincial et l'impôt fédéral sont les deux types d'impôts qui s'appliquent dans la province de Québec. L'impôt provincial, aussi appelé impôt au Québec, et l'impôt fédéral, ou impôt au Canada, se traduisent par des taux d'imposition appliqués à même la paie brute. Le taux d'imposition applicable est proportionnellement élevé au revenu annuel imposable recensé chez le salarié.Selon les données partagées par Revenu Québec, pour l'année 2022, les taux d'imposition applicables aux différentes tranches de revenu imposable sont les suivants :
  • Pour un revenu imposable de 46 295 $ CA ou moins, le taux d'imposition est de 15 %;
  • Pour un revenu imposable se situant entre 46 296 $ CA et 92 580 $ CA, le taux d'imposition est de 20 %;
  • Pour un revenu imposable se situant entre 92 581 $ CA et 112 655 $ CA, le taux d'imposition est de 24 %;
  • Pour un revenu imposable supérieur à 112 655 $ CA, le taux d'imposition est de 25,75 %.
De plus, en vous fiant aux taux d'imposition actuels affichés sur le site de l'Agence du revenu du Canada, il vous faut appliquer les taux correspondants aux tranches salariales suivantes :Pour les premiers 50 197 $ CA, le taux d'impôt fédéral est de 15 %;
  • Pour la portion salariale se situant entre 50 198 $ CA et 100 392 $ CA, le taux d'impôt fédéral est de 20,5 %;
  • Pour la portion salariale se situant entre 100 393 $ CA et 155 625 $ CA, le taux d'impôt fédéral est de 26 %;
  • Pour la portion salariale se situant entre 155 626 $ CA et 221 708 $ CA, le taux d'impôt fédéral est de 29 %;
  • Pour la portion d'un revenu supérieur à 221 708 $ CA, le taux d'impôt fédéral est de 33 %.
En additionnant les taux d'imposition applicables au provincial et au fédéral, vous obtenez alors les montants relatifs aux impôts qu'il vous faut déduire de la paie brute.

Troisième étape : déduire les montants qui correspondent au Régime de rentes du Québec

Les cotisations au Régime des rentes du Québec, au même titre que celles sous-jacentes aux impôts, sont retenues à même le salaire brut d'un travailleur.En 2022, le taux de cotisation pour le régime de base représente 10,8 %. Ce pourcentage est réparti à parts égales entre le salarié et l'employeur. Cela revient à dire que le taux de cotisation à déduire de la paie brut d'un travailleur est de 5,4 %.Le régime supplémentaire, pour sa part, équivaut à 1,5 % additionnels et répartis à parts égales entre le salarié et l'employeur.Les déductions relatives au RRQ sont donc à comptabiliser lors du calcul menant à la paie nette.

Quatrième étape : retirer les chiffres liés à l'assurance-emploi

La déduction suivante désigne les cotisations à l'assurance-emploi. Pour l'année 2022, le taux de cotisation à l'assurance-emploi est de 1,58 $ CA, pour chaque tranche de 100 $ CA.Le maximum de rémunération assurable est de 60 300 $ CA, ce qui totalise une cotisation annuelle maximale de 952,74 $ CA.Le montant relatif à la cotisation à l'assurance-emploi fait ainsi partie des montants à déduire de la paie brute, afin de calculer adéquatement la paie nette.

Cinquième étape : soustraire les chiffres rattachés au Régime québécois d'assurance parentale

La cotisation à ce régime de remplacement du revenu pour les nouveaux parents est de 0,494 % pour le salarié et de 0,692 % pour l'employeur. Comme pour l'année 2022, le maximum salarial assurable est de 88 000 $ CA, la participation annuelle maximale est donc de 434,72 $ CA.Au même titre que pour toutes les déductions présentées ci-dessus, celles qui se rapportent au RQAP doivent aussi être soustraites de la paie brute.En conclusion, pour obtenir le montant correspondant à la paie nette, il vous faut d'abord calculer la paie brute. Par la suite, vous soustrayez les différentes déductions qui s'appliquent dans la province de Québec, soit les montants relatifs à : l'impôt provincial, l'impôt fédéral, le Régime de rentes du Québec, l'assurance-emploi et le Régime québécois d'assurance parentale. Vous obtenez alors le montant qui correspond au revenu net. Les déductions effectuées s'affichent sur le talon de paie des salariés, de manière à ce qu'ils comprennent ce qui explique la différence entre leur salaire brut et leur salaire net.À partir des étapes ayant été détaillées dans cet article, vous êtes désormais à même de savoir comment calculer la paie nette.Veuillez noter qu'aucune des sociétés, institutions ou organisations mentionnées dans cet article n'est affiliée à Indeed.
Partager :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Adresse courriel
Cet article vous a-t-il été utile?

Découvrir d'autres articles