Combien gagne un rédacteur de texte?

Mis à jour le 17 octobre 2023

Vous désirez savoir combien gagne un rédacteur de texte ?L'article qui suit vous aidera à évaluer la valeur de vos prestations et le salaire que vous pourriez demander en tant que rédacteur débutant, intermédiaire ou chevronné, selon les mandats, vos compétences, vos réalisations et votre expérience.
Offres d'emploi associées sur le site Indeed
Postes à temps partiel
Afficher plus d'offres sur Indeed

Le métier de rédacteur de texte

Vous adorez écrire et vos compétences linguistiques à l'écrit sont irréprochables? Vous aimez rédiger des textes pour influencer ou motiver vos lecteurs ? Vous songez à vous intégrer dans le domaine de la rédaction de texte, vous vous préparez à une entrevue ou vous avez déjà fait vos premiers pas dans le domaine et vous êtes prêt à passer au prochain niveau?Le métier de rédacteur est en croissance fulgurante et il suit le rythme de la croissance de la commercialisation en ligne et de l'expansion du commerce électronique.Songez à la multitude de textes publicitaires, de pages web, de blogues, de publications sur les médias de tout genre… Ces textes sont le fruit du travail d'un rédacteur, qu'il soit amateur ou professionnel.En qualité de travail rémunéré, cette activité est réservée à une élite de professionnels et la demande ne cesse d'augmenter. Mais combien gagne un rédacteur de texte?Voir aussi : Guide de formation au métier de rédactrice ou rédacteur Web

L'emplacement n'est pas le facteur le plus important

Selon Indeed Canada, un rédacteur de texte gagne en moyenne 49 522 $ CA par an. Toutefois, selon l'emplacement, ce salaire peut varier entre un plafond moyen de 56 943 $ CA à Burnaby, C.-B., et un plancher moyen de 43 024 $ CA à Montréal, QC.En regardant ces données, il serait facile de conclure qu'un rédacteur est nécessairement mieux rémunéré en Colombie-Britannique qu'à Montréal. Toutefois, l'emplacement n'est qu'une petite partie de l'équation.Bon nombre de rédacteurs sont des travailleurs autonomes ou possèdent leur propre entreprise; ce qui leur permet de travailler n'importe où, sans égard à l'emplacement de leur client. Les communications et le transfert de documents étant aujourd'hui fondés sur les médias électroniques, le lieu physique du travail a perdu beaucoup d'importance, sauf dans le cas des salariés qui travaillent pour une agence ou une entreprise. Ces derniers sont donc plus étroitement assujettis aux salaires en vigueur à l'emplacement de leur employeur.Si on se fie maintenant au site de Glassdoor Canada, on constate que les salaires annuels moyens pour un rédacteur de texte s'échelonnent de 39 000 $ CA pour un débutant à plus de 84 000 $ CA pour un rédacteur sénior, avec une moyenne annuelle de 53 941 $ CA.C'est donc dire que l'écart est vaste. La rémunération pour ce métier dépend donc de nombreux facteurs autres que le simple lieu de résidence ou d'emploi. La langue utilisée, l'expérience, la polyvalence, l'industrie ou le type de texte, ainsi que l'employeur ou le statut d'employé à temps plein ou de pigiste, jouent un rôle tout aussi important.Consultez les sites suivants pour obtenir de plus amples renseignements :Indeed - Le salaire pour le poste de rédacteurGlassdoor - Le salaire des rédacteurs

Le niveau d'expérience et la polyvalence

Faire sa marque dans le domaine de la rédaction peut sembler ardu à première vue. Vous pouvez vous attendre à une rémunération plus basse au début, alors que vous devrez accepter des mandats moins intéressants qui vous seront utiles pour affiner vos compétences et construire votre portefeuille.Votre portefeuille vous servira d'outil, d'une carte de visite, pour démontrer à vos clients ou employeurs potentiels la qualité de votre travail et votre créativité. Les rédacteurs qui savent faire preuve de polyvalence représentent une grande valeur aux yeux des employeurs. Il est donc crucial de diversifier votre portefeuille et d'accepter des mandats de natures différentes pour développer votre capacité d'adaptation, et ultimement, votre expertise.Chaque texte deviendra une brique qui servira à édifier votre fondation et un élément de plus pour garnir votre boîte à outils.

Le type de texte et l'industrie

Selon le site de Glassdoor, un rédacteur de textes directement liés à la commercialisation d'un produit peut s'attendre à gagner moins qu'un rédacteur de contenu plus étoffé. En effet, certains types de texte requièrent plus de recherche, de connaissances et de créativité que d'autres.Il est relativement facile de rédiger une publication pour décrire un produit courant annoncé sur le web. Par contre, la rédaction d'un contenu plus spécialisé qui se veut éducatif ou informatif, ou qui ajoute de la valeur, exige une recherche plus poussée, des références crédibles, un style plus recherché et le respect de contraintes plus pointues, que ce soit en matière de référencement, de termes à privilégier ou à éviter, de ton et de voix, etc. Ce type de rédaction fait donc appel à des compétences plus poussées et exige plus de temps, ce qui justifie une rémunération plus élevée.Voir aussi : Lettre de motivation pour un rédacteur web

L'expérience et les compétences

La concurrence est forte dans le domaine de la rédaction et les clients ont fort à faire pour trouver la perle qui correspondra à leurs attentes et leur permettra d'atteindre les résultats attendus. La majorité des rédacteurs n'ont pas de formation universitaire en la matière, mais possèdent plutôt de solides bases linguistiques et un talent pour l'écriture, habiletés fondamentales qui sont affinées au fil du temps et de la pratique. L'article qui suit présente un survol des principales qualités recherchées chez un rédacteur de texte et peut vous aider à déterminer votre niveau, les lacunes à combler le cas échéant, et conséquemment, la valeur estimative de vos prestations : 7 qualités à rechercher chez un rédacteur professionnel.

La capacité d'écrire un texte persuasif et stimulant

Le rédacteur de texte est en fait le partenaire invisible qui aide son employeur ou son client à générer des revenus, à conclure une vente ou à attirer la clientèle vers son site ou sa page. Le rédacteur n'est pas un écrivain. Il contribue à faire connaître la marque de son client et à mettre en œuvre sa stratégie publicitaire et commerciale. Il est donc bien placé pour offrir une grande valeur ajoutée à l'organisation qui l'emploie. Son travail est ancré dans la réalité du monde des affaires. Sa mission consiste à persuader, à cajoler et à amener son auditoire à réagir d'une manière précise et ciblée.Son écriture doit donc être engageante, stimulante et intéressante, afin de capter et de conserver l'attention du lecteur jusqu'à la fin, ou du moins, jusqu'à ce qu'il agisse de la manière souhaitée. Les rédacteurs qui réussissent à atteindre régulièrement cet objectif en respectant les échéances et les contraintes sont très recherchés; ce qui a, bien entendu, pour effet de leur permettre de mieux gagner leur vie.

La maîtrise de la langue écrite

Cela peut sembler évident, mais avec le nombre croissant de pigistes et d'entreprises qui offrent des services sur le web, ainsi que la dégradation de l'enseignement de la langue écrite dans certaines écoles ou certaines régions, il n'est pas rare de constater que nombre de rédacteurs ne maîtrisent pas leur langue écrite.Fautes de grammaire et d'orthographe, syntaxe calquée de l'anglais, manque de recherche au niveau du vocabulaire, toutes ces lacunes ont une incidence sur la satisfaction des clients et la qualité des textes publiés. Si votre employeur ou votre client doit constamment corriger ou faire réviser vos textes, il est certain qu'il ne sera pas disposé à vous offrir la rémunération que vous attendez. Il est donc essentiel de pouvoir démontrer vos compétences écrites, souvent par le biais d'un test ou d'un échantillon qui vous sera demandé avant de conclure une entente officielle.Le métier de rédacteur de texte est donc une activité qui peut s'avérer très intéressante du point de vue salarial, à condition de se démarquer, d'atteindre les résultats attendus par le client ou l'employeur, de respecter les échéances, d'acquérir les compétences, les outils et l'expérience qui permettent d'accéder aux niveaux de rémunération supérieurs du domaine, et finalement, de répondre aux attentes souvent très diversifiées des clients ou des employeurs.À lire également : Quel est le salaire d'un traducteur?Les salaires énoncés reflètent les données répertoriées sur les sites de référence au moment de la rédaction. Les salaires peuvent varier en fonction de l'organisation qui recrute ainsi que de l'expérience, de la formation et du lieu de résidence du candidat.
Partager :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Adresse courriel
Cet article vous a-t-il été utile?

Découvrir d'autres articles