Combien gagne un ingénieur chimiste au Canada?

Mis à jour le 17 octobre 2023

Vous êtes passionné de technique et de sciences de pointe, la chimie et ses applications pratiques vous attirent et vous voulez savoir combien gagne un ingénieur chimiste au Canada? Cet article explore la question.Nous explorons plus bas la rémunération des ingénieurs chimistes au Canada, les exigences et les différentes facettes du métier, ainsi que les perspectives d'emploi. Si vous songez à travailler en tant qu'ingénieur ou ingénieure chimiste, ces renseignements peuvent vous permettre de mieux cerner la profession et d'évaluer si cette carrière peut répondre à vos attentes.
Offres d'emploi associées sur le site Indeed
Postes à temps partiel
Afficher plus d'offres sur Indeed

Que font les ingénieurs chimistes?

Les ingénieurs et ingénieures chimistes recherchent, conçoivent et mettent au point du matériel et des procédés de transformation chimique. Ils supervisent l'exploitation et l'entretien d'usines dans les industries de la chimie, des plastiques, des produits pharmaceutiques, des ressources, des pâtes et papiers et de la transformation des aliments. Ils peuvent exécuter des tâches liées au contrôle de la qualité, à la protection de l'environnement et au génie biochimique et biotechnique. On les retrouve dans une vaste gamme d'industries de fabrication et de traitement, les firmes de services-conseils, la fonction publique, les instituts de recherche et les établissements d'enseignement.

Combien gagnent les ingénieurs chimistes au Canada?

Au Québec, le salaire moyen des ingénieurs chimistes est de 84 000 $ CA par an selon les données recueillies par le site Métiers et professions du Québec.Selon les données publiées par Indeed Salaires, les ingénieurs toutes catégories confondues gagnent en moyenne près de 79 000 $ CA par an au Canada.Plus précisément pour les ingénieurs chimistes, le site Glassdoor Canada affiche un salaire moyen annuel de plus de 43 000 $ CA pour l'ensemble du Canada, avec un indice de confiance très élevé fondé sur 3114 salaires rapportés. Toutefois, ces données semblent clairement plus basses que celles citées par d'autres sources et permettent de croire qu'il s'agit principalement d'ingénieurs juniors ou stagiaires en début de carrière.En effet, une enquête ciblée menée en 2021 et parrainée par Génie-inc auprès de 5054 répondants révèle que les ingénieurs québécois gagnent en moyenne 101 726 $ CA par an, quoiqu'il n'y ait pas de données précisées pour les ingénieurs chimistes. De plus, cette étude indique que les ingénieurs d'expérience gagnent nettement plus que les débutants, ce qui peut expliquer les divergences notées plus haut.

Les différentes facettes de la profession

Le génie chimique est présent partout et joue un rôle prépondérant dans la société. Selon l'emploi et la spécialité, les ingénieurs chimistes travaillent dans de nombreuses industries et participent au développement et à la fabrication d'un éventail de produits tels que : les papiers et cartons, les produits ménagers, les fertilisants et engrais chimiques, la peinture, les enduits, solvants et vernis, les adhésifs et les colles, les produits pharmaceutiques, les cosmétiques et les produits sanitaires, les agents de conservation et les additifs alimentaires, les produits en plastique et les résines plastiques, les produits en caoutchouc, les produits en fibre de verre ou les résines composites, les produits chimiques pour laboratoires d'analyse, les explosifs et les munitions, les gaz médicaux ou industriels et les produits chimiques à usage industriel.Les alumineries et les aciéries recrutent également des ingénieurs chimistes pour la transformation de métaux liquides ou de résidus de métaux. Ils sont aussi employés par les raffineries de pétrole, le secteur de la transformation du bois et les entreprises qui mettent au point et qui fabriquent des boissons et des produits alimentaires.Finalement, les secteurs suivants emploient aussi des ingénieurs chimistes : la gestion et la transformation de déchets industriels, miniers, agricoles ou municipaux, le développement durable pour le secteur industriel, le traitement des eaux usées, le développement biotechnologique, la recherche et le développement, et l'enseignement supérieur.Voici une liste des principales spécialités de la profession recensées au Canada :
  • Adhésifs
  • Biochimie
  • Chimie de l'environnement
  • Procédés chimiques
  • Hygiène industrielle
  • Pâtes et papiers
  • Mines et minerais
  • Traitement des déchets ou des déchets industriels
  • Combustibles liquides
  • Pétrochimie
  • Plastiques et polymères
  • Contrôle des procédés et projets
  • Raffinerie
  • Cosmétiques et produits de soin
  • Agroalimentaire
  • Biotechnique

Les exigences pour devenir ingénieur chimiste au Canada

Les ingénieurs chimistes doivent compléter un baccalauréat en génie chimique, en chimie ou en biochimie, ou une discipline connexe. Une maîtrise ou un doctorat est habituellement exigé pour obtenir un emploi de chercheur.Au Québec, le métier d'ingénieur est encadré par l'Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ). L'Ordre fournit à ses membres des ressources et un régime d'assurance collectif. Il leur impose un Code de déontologie et des règles de pratique et de conformité dans le respect de la Loi sur les ingénieurs. Pour y être inscrits et pouvoir utiliser la mention « ing. » dans le titre professionnel, les ingénieurs doivent réussir les examens d'admission de l'Ordre. De plus, la connaissance du français est obligatoire pour adhérer à l'Ordre. Finalement, les ingénieurs inscrits à l'OIQ détiennent un sceau qui leur permet de signer et d'approuver leurs travaux, études, plans et documents.Les professionnels qui choisissent de ne pas s'inscrire au tableau de l'Ordre ne peuvent pas utiliser les titres « ingénieur », « ingénieur junior », « ingénieur stagiaire » ou les abréviations « ing. », « ing. jr », « ing. stag. », ni même tout nom, titre ou désignation pouvant faire comprendre qu'ils sont ingénieurs ou membres de l'Ordre. De même, ils ne peuvent pas exercer la profession d'ingénieur au Québec sous peine de sanctions prévues par la loi.Par ailleurs, les chimistes au Québec doivent également être membres de l'Ordre des chimistes du Québec (OCQ) et détenir le permis d'exercice.Remarque : À compter du 1er avril 2022, le programme de juniorat sera aboli par l'OIQ et les titres d'ingénieur junior et d'ingénieur stagiaire ne seront plus reconnus. Il ne sera plus possible de s'inscrire au tableau de l'Ordre en tant que membre junior ou stagiaire. Les mentions « ing. jr » et « ing. stag. » cesseront d'être utilisées et seront remplacées par la désignation « candidat(e) à la profession d'ingénieur (CPI) ».Dans les autres provinces et territoires canadiens, les ingénieurs peuvent demander à être inscrits à l'ordre provincial qui régit leur profession, ce qui leur permet de signer et d'approuver des plans, des rapports techniques et des études. Par exemple, en Ontario, il s'agit de Professional Engineers Ontario (PEO).Parallèlement, les chimistes ont le choix d'adhérer à l'association provinciale et de demander le permis, mais ce n'est toutefois pas obligatoire.En terminant, la maîtrise de l'anglais est essentielle pour ce métier et le bilinguisme est requis pour exercer au Québec, ainsi que chez bon nombre d'employeurs.

Les perspectives de carrière au Québec

Le génie chimique est la quatrième spécialisation de génie la plus populaire, après le génie mécanique, le génie civil et le génie électrique. Néanmoins, les ingénieurs chimistes ne représentent que 7 % de tous les ingénieurs québécois!Selon l'École polytechnique à Montréal :Le génie chimique offre des perspectives d'emploi prometteuses. Le taux de placement des diplômés et diplômées en génie chimique après un an sur le marché de l'emploi était de 100 % (1) en 2016-2017. Le salaire de base moyen d'un ingénieur chimiste ou d'une ingénieure chimiste s'élevait à 104 009 $ CA (2).(1) Selon un sondage avec un taux de réponse de 87,9 % du Service stages et emplois de Polytechnique Montréal (2017).
(2) Enquête sur la rémunération des professionnels en génie salariés du Québec 2018 de Génium 360.
De plus, le génie chimique figure en deuxième place sur la liste des dix diplômes au baccalauréat qui rapportent le plus au Canada, selon la RBC.Vu l'étendue des applications et le petit nombre de diplômés en génie chimique, il apparaît donc que les perspectives d'emploi sont excellentes pour ceux qui choisissent ce métier.À lire également : Comment écrire un CV pour un poste de chimiste?

Ressources complémentaires

Le site Métiers du Québec fournit de nombreux renseignements sur la carrière d'ingénieur chimiste, les différents volets des métiers, l'échelle salariale et les perspectives d'emploi par secteur d'activité.Le génie chimique est un domaine spécialisé qui exige une formation poussée, une grande curiosité scientifique et une rigueur professionnelle impeccable. Les possibilités d'emploi et de spécialisation sont nombreuses et très diversifiées, car cette profession a un profond impact sur la société et la vie quotidienne. La rémunération peut atteindre des niveaux élevés pour les ingénieurs qui accumulent des années d'expérience et qui ont de multiples projets réussis à leur actif.À lire également : Les salaires énoncés reflètent les informations sur la rémunération au moment de la rédaction. Ces informations peuvent varier en fonction de l'organisation qui recrute ainsi que de l'expérience, de la formation et du lieu de résidence du candidat.Veuillez noter qu'aucune des sociétés, institutions ou organisations mentionnées dans cet article n'est affiliée à Indeed.
Partager :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Adresse courriel
Cet article vous a-t-il été utile?

Découvrir d'autres articles