Combien gagne un agent immobilier

Mis à jour le 26 janvier 2023

Au Canada, l'immobilier est un secteur dynamique à la croissance rapide, où les agents immobiliers sont de plus en plus convoités. Que vous soyez un jeune diplômé souhaitant vous lancer dans ce métier ou un professionnel en reconversion, il est important de savoir comment un agent immobilier gagne sa vie afin de déterminer s'il s'agit d'un choix de carrière idéal pour vous.Dans cet article, nous présenterons les différentes sources de revenus d'un agent immobilier. Puis, nous relèverons sept facteurs susceptibles d'influencer ce revenu. Pour terminer, nous vous offrirons des conseils pour rentabiliser plus d'argent dans ce métier.
Offres d'emploi associées sur le site Indeed
Agent Immobilier H F offres
Afficher plus d'offres sur Indeed

Combien gagne un agent immobilier?

L'agent immobilier peut soit travailler pour une agence de courtage ou à son propre compte. Selon le cas, il possède deux principales sources de revenus : les commissions et le salaire mensuel. Voici en quoi elles consistent :

Commission

La commission est un montant que l'agent immobilier reçoit du client ou de son employeur sur chaque transaction finalisée. Cette rétribution est un taux généralement établi en fonction de la valeur de la vente. Au Canada, un agent immobilier peut percevoir entre 2 % à 6 % du prix de vente d'un bien immobilier. Ainsi, pour une propriété de 200 000 $, il peut toucher entre 4 000 $ à 18 000 $ de commission.

Salaire mensuel

L'agent immobilier peut aussi gagner sa vie en touchant un salaire de base mensuel dans une agence de courtage. En contrepartie de ce salaire, il peut effectuer des tâches au sein de la firme comme la gestion de la paperasse administrative. Toutefois, le secteur immobilier est un marché fortement marqué par la rémunération à la commission. Par conséquent, même s'il est salarié, l'agent immobilier perçoit toujours des commissions sur chaque transaction qu'il réalise.

Quels sont les revenus d'un agent immobilier?

Selon les données d'Indeed, le salaire moyen d'un agent immobilier au Canada est de 69 507 $ par an. Ce montant varie en fonction de plusieurs facteurs. En voici quelques-uns qui peuvent influencer considérablement le revenu d'un agent immobilier.

Nombre de transactions finalisées

Dans un secteur où l'on vit de commissions, l'agent immobilier doit finaliser le plus grand nombre de transactions pour augmenter son chiffre d'affaires. D'autant plus que, dans la plupart des transactions, les commissions doivent être partagées entre vous et l'agence de courtage d'une part ou entre vous et l'agent de la partie adverse. Vous devez donc mener d'amples recherches sur votre marché afin de pouvoir dénicher les meilleures occasions.

Années d'expérience

Lorsque vous avez plusieurs années d'expérience dans le domaine, votre client ou votre employeur se sent rassuré quant à votre aptitude à pouvoir conclure une affaire en bonne et due forme. Vous pouvez ainsi négocier des commissions plus avantageuses auprès de ces clients. Toutefois, en tant que débutant, la plupart des agences exigent de vous une formation professionnelle avant l'embauche. D'autres, par contre, vous offrent une chance directement après l'obtention de votre diplôme. Dans tous les cas, il est toujours judicieux de travailler aux côtés d'une agence de courtage ou d'un professionnel plus expérimenté afin d'améliorer vos compétences.

Réseaux de partenaires

Au cours de votre carrière, vous êtes appelé à collaborer avec différentes personnes (vendeurs, acheteurs, intermédiaires, courtiers et investisseurs). Les conseils et les astuces de ceux-ci peuvent vous aider à évoluer plus rapidement dans votre carrière. De même, les références et les commentaires positifs d'un client vous permettront d'élargir votre clientèle. Vous devez donc orienter vos actions afin que votre réputation de bon prestataire de services vous précède et vous attire davantage de clients.

Marketing

En tant qu'agent immobilier, vous devrez réserver un montant assez représentatif pour votre budget publicitaire dans le but de gagner plus d'argent. L'une des questions qui taraudent souvent l'esprit de tout talent est de savoir comment obtenir son premier contrat. La réponse est simple : promouvoir vos services au sein de votre entourage. Vous devez investir sur l'impression des cartes de visite, les publicités dans les journaux et les radios et la participation à des événements pour toucher le plus grand nombre de personnes. En cette ère du numérique, les transactions se font désormais plus en ligne. Entretenir votre présence sur les réseaux sociaux permet donc d'augmenter votre portefeuille de clients.

Investissement scolaire et professionnel

Réussir une carrière d'agent immobilier demande une formation adéquate et des conditions d'exercice professionnel adaptées.
  • Formation. Le métier d'agent immobilier exige un permis qui s'obtient après avoir passé un examen. Au Québec, les candidats doivent obligatoirement s'inscrire dans un programme reconnu par l'autorité responsable de réguler le courtage immobilier, l'OACIQ, et passer un examen de certification. Bien que les frais varient, vous pouvez déduire les coûts de vos formations et examens à condition qu'ils soient utilisés pour améliorer vos compétences pour les besoins de votre emploi. Cette certification atteste de vos solides connaissances théoriques et vous démarque facilement sur le marché de l'emploi.
  • Affaires. Pour monter une affaire, vous devrez investir sur des frais de création d'entreprise, des équipements de bureau et les formalités administratives et juridiques. Néanmoins, en tant que travailleur autonome, vous aurez uniquement besoin d'une voiture, d'un téléphone et d'un ordinateur portable pour commencer. Soyez toutefois rassuré que cet investissement vous sera bénéfique dans l'exercice de votre activité.

Frais de courtage et frais administratifs

Que vous soyez travailleur autonome ou salarié, vous avez des obligations fiscales en tant qu'agent immobilier : taxes, impôts et retenues à la source. Les revenus que vous obtenez et les dépenses que vous réalisez tout au long de l'année dans le cadre de votre activité professionnelle doivent figurer dans vos déclarations personnelles. Il est donc important de garder les pièces justificatives de vos dépenses comme de vos revenus pour documenter votre activité financière.
  • Déclarer les frais de courtage. Les honoraires que vous payez à votre société de courtage, qu'il s'agisse d'un pourcentage ou d'un montant fixe, sont déductibles d'impôt. Si vous avez facturé certains services par l'intermédiaire de votre société, comme le marketing et la publicité, ils ne doivent pas être intégrés dans les frais de courtage. Il est important de placer chaque élément dans la catégorie appropriée.
  • Prendre en compte les frais administratifs. Les frais administratifs sont déductibles d'impôt. Les coûts de traitement de vos requêtes administratives ou encore les frais juridiques et comptables que vous avez payés à des entreprises externes pour des consultations ou des services doivent donc être déclarés dans votre déclaration de revenus.
  • Régions prometteuses. La rémunération dans le secteur immobilier dépend de la province dans laquelle vous exercez. Les données d'Indeed sur les salaires des agents immobiliers au Canada révèlent qu'un agent immobilier dans la ville de Longueuil gagne en moyenne 137 184 $ contre un salaire moyen de 47 324 $ à Montréal. De même, les commissions en zone rurale sont généralement basses au vu de la faible demande, mais vous pouvez facilement vous forger une réputation et devenir un incontournable sur le marché. Dans les grandes métropoles, la concurrence est rude et exige que vous sachiez tirer votre épingle du jeu. Néanmoins, la commission en vaut la peine. Vous pouvez donc vous démarquer de la concurrence par la qualité de vos services, vos tarifs, ou encore une spécialisation dans l'immobilier de luxe.

Comment se faire plus d'argent en tant qu'agent immobilier?

Il existe différentes manières d'augmenter son chiffre d'affaires dans ce métier. Nous vous présentons quelques astuces permettant de mieux gagner votre vie en tant qu'agent immobilier.

1. Courtier immobilier

Contrairement à un agent immobilier, le courtier immobilier doit être membre de l'association nationale de courtiers immobiliers et adhérer à un certain code éthique. Devenir courtier immobilier vous offre plus de liberté et de gain : gérer votre propre agence, superviser les agents immobiliers qui travaillent à votre compte, percevoir un taux sur leurs commissions et sur les dépenses liées à la publicité et à la gestion de l'entreprise.

2. Vente à découvert

Les propriétaires font généralement recours à ce type de vente lorsqu'ils sont désespérés et que la valeur de leur propriété devient inférieure à l'hypothèque due. Vous pouvez donc négocier une belle commission avec le propriétaire qui doit absolument trouver un prêteur ou un acheteur dans de brefs délais.

3. Évaluateur de biens immobiliers

Lorsqu'une propriété hypothéquée doit être vendue à découvert pour éviter la forclusion, le prêteur qui accepte de racheter à bas prix a besoin de se faire une idée de l'état de la maison. En tant qu'évaluateur de biens immobiliers, vous êtes donc responsable de faire une inspection des locaux pour déterminer la meilleure offre de vente sur le marché local. Vous pouvez exercer ce métier comme activité secondaire afin de diversifier vos entrées d'argent.

4. Gestionnaire de propriété

Le gestionnaire de propriété assure la gestion pour un propriétaire ou un investisseur. De la location à la réalisation de réparations, en passant par d'autres tâches générales, il touche un pourcentage sur les frais de location. Vous pouvez choisir de gérer plusieurs propriétés pour avoir un revenu constant.

5. L'immobilier commercial

Le choix d'une niche rentable dans laquelle vous souhaitez vous spécialiser permet de vous garantir des gains plus élevés. Certaines niches comme l'achat et la vente d'enceintes commerciales offrent des revenus nettement supérieurs par rapport à la vente des maisons.

6. Se former davantage pour devenir courtier hypothécaire

En tant que courtier hypothécaire, vous devez approfondir vos connaissances de l'immobilier, du droit, et du secteur bancaire avec lequel vous œuvrez. Votre rôle consiste à négocier les meilleures conditions d'emprunt immobilier auprès des banques pour le compte de vos clients. Vous pouvez généralement obtenir une double commission de la part de la banque avec laquelle vous traitez et du client qui a obtenu son prêt immobilier.
Partager :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Adresse courriel
Cet article vous a-t-il été utile?

Découvrir d'autres articles