Question d'entrevue : « quelles sont vos attentes salariales? »

Mis à jour le 1 mars 2023

C'est inévitable, la question de la rémunération revient toujours lors d'un entretien d'embauche. Pourquoi? Parce que même si vous êtes la personne idéale pour un poste, l'interviewer doit s'assurer d'avoir les moyens de vous rémunérer à la hauteur de votre talent et de votre expérience. Dans cet article, découvrez comment répondre à la question : « Quelles sont vos attentes salariales? ».Veuillez noter qu'aucune des sociétés, institutions ou organisations mentionnées dans cet article n'est affiliée à Indeed.
Offres d'emploi associées sur le site Indeed
Postes à temps partiel
Afficher plus d'offres sur Indeed

Les stratégies pour discuter de salaire en entretien d'embauche

Vous êtes avec l'équipe de recrutement et de gestionnaires, et l'entretien tire à sa fin : tout s'est déroulé comme prévu. Vous possédez les compétences recherchées, vous avez eu de la facilité à répondre aux questions et vous vous sentiez à l'aise. Vous avez une réelle chance d'obtenir le poste que vous convoitez.Puis on vous pose la question : « Quelles sont vos attentes salariales? ».Plusieurs personnes redoutent cette question. En effet, lancer un chiffre trop bas pourrait se retourner contre vous et surestimer votre valeur pourrait vous faire perdre l'emploi. Découvrez des stratégies qui vous permettront d'établir un montant qui vous paraît juste et qui reste dans les limites du budget de l'employeur. Effectuer des recherches et faire preuve de tact sont des éléments clés qui vous aideront à discuter ouvertement d'argent avec un employeur éventuel.

Effectuez vos recherches

Comme vous savez que la question de la rémunération sera posée, préparez-vous à y répondre en effectuant des recherches sur le marché et les tendances salariales qui vous concernent. Pour ce faire, consultez des sources fiables comme Guichet-Emplois du gouvernement du Canada pour obtenir des données fédérales sur les salaires dans votre secteur d'activité. Puis, faites appel à des moteurs de recherche d'emploi comme Indeed pour recenser le salaire de base moyen dans votre région pour un poste similaire à celui que vous convoitez. Comptabilisez le plus de données possible.Pensez également au nombre d'années d'expérience dans un poste similaire, à votre niveau d'éducation, aux formations spécialisées que vous avez suivies et aux projets d'envergure que vous avez réalisés. Ces facteurs exerceront une influence sur le montant que vous choisissez.

Proposez un échelon salarial et non un montant précis

Afin de démontrer que votre intérêt va au-delà du chèque de paie et que vous êtes flexible, proposez une fourchette salariale au lieu d'un montant précis. Utilisez une formule polie comme la suivante : « D'après mes recherches et en fonction de mon expérience, une rémunération qui se situe entre XX à XX dollars me conviendrait parfaitement. »Ce genre de formulation démontre une certaine souplesse que les employeurs apprécient, mais prouve aussi que vous connaissez votre valeur et les tendances salariales du marché. Cette approche laisse également la possibilité d'ajuster les chiffres une fois que vous en aurez appris davantage sur le poste et sur les attentes de l'employeur.

Faites preuve de diplomatie

Si vous n'en êtes pas à votre premier emploi, vous ne devriez pas hésiter lorsque vous communiquez un montant. Après tout, vous connaissez votre valeur et vous savez que votre expérience professionnelle pourrait grandement profiter à l'entreprise qui recrute.Restez calme et présentez vos arguments de manière diplomatique. Proposez un montant en expliquant pourquoi vous considérez que ce montant est juste. Vous pouvez évoquer le marché, le niveau de responsabilité, votre expérience, ce que l’emploi va exiger de vous en termes d'engagement, etc. La question du salaire est un dialogue et les négociations doivent demeurer courtoises.

Retournez poliment la question si possible

Si vous en êtes à votre premier entretien avec un employeur potentiel, sachez qu'il est encore tôt dans le processus d'embauche. Bien qu'il n'y ait rien de mal à répondre à la question « quelles sont vos attentes salariales? » en utilisant la méthode de la fourchette salariale, vous avez également la possibilité de renvoyer poliment la question. Par exemple, si la personne qui recrute vous parle de salaire lors d'un entretien téléphonique, vous pourriez utiliser la formulation suivante pour lui répondre : « Avant de vous préciser mes attentes salariales, j'aimerais en savoir davantage sur le poste, les fonctions et l'équipe. Entre-temps, puis-je vous demander l'échelle salariale que vous envisagez pour ce poste? »Cette réponse courtoise démontre que vous vous intéressez davantage au poste qu'à la rémunération. Si la fourchette salariale proposée par l'employeur correspond à vos attentes, remerciez-le d'avoir partagé cette information et confirmez que votre salaire souhaité se trouve dans la fourchette attendue. Dans le cas contraire, mentionnez que la rémunération est moins élevée que vous espériez, mais que vous aimeriez quand même parler du poste. Cette réponse vous donnera le temps de réfléchir sur ce que vous voulez faire.

Que faire si le salaire proposé ne vous convient pas?

Le poste vous motive, la mission et les valeurs de l'entreprise vous interpellent, mais le salaire proposé vous déçoit? Ne vous découragez pas tout de suite. Dans certains cas, il est possible de négocier votre salaire ainsi que certains avantages comme un stationnement privé, le nombre de semaines de vacances payées, le choix du bureau, etc. Demandez à l'employeur si le salaire pourrait être ajusté et montrez-lui que vous êtes apte à négocier.Bien sûr, si l'entreprise a une échelle salariale stricte, vous ne pourrez pas négocier. Dans ce cas, demandez à l'employeur de vous expliquer les possibilités d'avancement et le système d'augmentation des salaires. Peut-être que l'entreprise a des politiques salariales intéressantes qui pourraient vous faire oublier le salaire de départ en deçà de vos attentes.Si une négociation semble d'emblée difficile puisque l'employeur hésite entre deux personnes, proposez-lui les options suivantes :
  • Un ajustement salarial à la fin de la période de probation.
  • Une prime de performance annuelle ou trimestrielle si le poste s'y prête.
  • Une potentielle augmentation de salaire si votre évaluation du rendement est positive.
Enfin, si le salaire mentionné durant l'entretien d'embauche ne vous convient pas et que l'employeur potentiel ne semble pas vouloir négocier, ne perdez pas son temps ni le vôtre et déclinez l'offre d'emploi.À la lecture de cet article, vous constatez qu'il existe plusieurs approches pour répondre à la délicate question : « quelles sont vos attentes salariales? ». Dans tous les cas, évitez de ne pas répondre à la question, de demander un salaire trop élevé ou trop bas et de ne pas vous préparer pour votre entretien. Rappelez-vous également que le salaire répond à un besoin essentiel, mais que sur le plan de la satisfaction au travail, son impact est souvent secondaire à long terme.
Partager :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Adresse courriel
Cet article vous a-t-il été utile?

Découvrir d'autres articles