La génération Z vs les milléniaux au travail - Les différences

Mis à jour le 28 août 2023

Cet article explore les différences entre la génération Z et les milléniaux au travail, ainsi que la manière dont ces deux groupes de jeunes adultes intègrent et conçoivent l'emploi et la vie professionnelle.Ces deux générations ont grandi dans un contexte mondial et culturel différent, ce qui a contribué à former leur personnalité, leurs objectifs et leurs attentes en matière d'emploi.
Offres d'emploi associées sur le site Indeed
Postes à temps partiel
Afficher plus d'offres sur Indeed

Qu'est-ce qui définit la génération des milléniaux?

Selon le centre de recherche Pew Research Center, les jeunes adultes nés entre 1981 et 1996 font partie de la génération des milléniaux. Ceux nés entre 1997 et 2012 appartiennent désormais à la génération Z.Les milléniaux ont donc entre 26 et 41 ans en 2022, tandis que les membres de la génération Z sont âgés de 10 à 25 ans.Les premiers sont déjà sur le marché du travail, alors que les plus jeunes sont sur le point d'y faire leur entrée.Les milléniaux, aussi appelés membres de la génération Y, sont nés avec une souris dans la main et un ordinateur à la maison. Ils ont grandi avec les technologies numériques et l'Internet, qu'ils maîtrisent bien.Ces personnes sont également des adeptes de l'horaire flexible et du télétravail qui ne craignent pas d'être mobiles.Voici une liste des principales caractéristiques de la génération des milléniaux :
  • Les milléniaux ont vécu la généralisation de l'informatique pour tous. Ils ont l'habitude de voir les technologies défiler, évoluer et disparaître. On dit de cette génération qu'elle est la première à maîtriser intuitivement les technologies numériques.
  • Contrairement à leurs parents, ils n'ont pas connu les menaces liées à la guerre froide ou aux attaques nucléaires.
  • Ils ont été beaucoup influencés par les émissions télévisées, le cinéma à grand déploiement avec des effets spéciaux spectaculaires où tout est possible, ainsi que des films cultes comme Star Wars et The Matrix.
  • Ils ont assisté à l'avènement et à l'engouement croissant pour les réseaux sociaux.
  • Ils ont beaucoup joué aux jeux vidéo et continuent de le faire.
  • Ils ont grandi dans des environnements très collaboratifs à l'école ou dans leur milieu social et sont généralement à l'aise avec les projets en équipe.
  • Ils sont concernés par les causes environnementales et sociales. Ils n'hésitent pas à devenir activistes et à y consacrer une partie de leur temps libre.

Qu'est-ce qui définit la génération Z?

Les membres plus âgés de la génération Z frappent actuellement aux portes de l'emploi. Ils ont grandi avec un téléphone intelligent collé au crâne. Ils sont curieux et très informés, car ils savent tout trouver sur la toile. Ils sont ouverts au monde et la plupart ont déjà voyagé à l'étranger. Ils ont surtout l'habitude qu'on les écoute et s'attendent à ce que leur opinion compte.Voici les principales caractéristiques des membres de la génération Z :
  • Ils ont un fort esprit d'entrepreneuriat et ne se conforment pas toujours aux normes. Ils veulent comprendre pourquoi et comment, et surtout, connaître la valeur réelle de leurs tâches.
  • Ils ont grandi dans des familles restructurées ou décomposées et ont souvent appris à remettre en question l'autorité.
  • Ces jeunes adultes ne craignent pas l'erreur et pour eux, il est normal de se tromper. Contrairement aux générations précédentes, l'échec ne représente pas une fin et il fait partie de la vie. Ils n'ont pas peur d'essayer, quitte à recommencer si cela ne fonctionne pas comme prévu. Ils perçoivent d'ailleurs le milieu du travail comme une nouvelle école, un lieu d'apprentissage.
  • L'activisme et la conscience sociale font partie des intérêts et des activités de la génération Z. Ils sont utopistes et veulent faire une différence… tout en demeurant confortables.
  • Ils veulent affirmer leur individualité et accordent une grande valeur à l'expression de soi. Ils sont souvent partagés entre le désir de liberté et la quête d'un engagement social.
  • Ils chevauchent constamment entre le monde virtuel et le monde réel.
La génération Z représente actuellement environ 20 % de la main-d'œuvre totale.Selon la BDC, les milléniaux et les membres de la génération Z compteront pour la moitié de la main-d'œuvre en 2020, et pour près des trois quarts en 2030.En savoir plus sur les membres de la génération Z qui commencent un nouvel emploi.

7 différences entre la génération Z et les milléniaux au travail

Chaque génération apporte son lot de qualités et de considérations au travail. Elles peuvent très bien se compléter, à condition de garder un esprit ouvert et d'être à l'écoute de l'autre.La diversité générationnelle au travail constitue un avantage à condition de savoir l'exploiter.Pour les gestionnaires actuels, qui appartiennent majoritairement à la génération des baby-boomers et à la génération X, cette intégration requiert une bonne dose d'adaptation et de souplesse pour comprendre les besoins et les attentes de ces nouveaux venus, et éviter qu'ils quittent leur emploi. En effet, les milléniaux et la génération Z n'hésitent pas à bouger si les conditions de travail ne répondent pas à leurs attentes, car ils sont nés à l'ère de la mobilité et du changement perpétuel!Vous trouverez ci-dessous les sept principales différences entre les milléniaux et la génération Z en ce qui a trait au milieu de travail.1. Le travail d'équipeLes milléniaux ont un esprit de collaboration bien développé. Ils aiment tisser des liens étroits avec leurs collègues et travailler en groupe. Ils accordent une grande valeur à la rétroaction des autres. Ils combinent facilement la vie professionnelle et la vie privée.Les membres de la génération Z sont également motivés par le travail d'équipe, mais ils tendent à être plus indépendants et plus compétitifs. Ils souhaitent progresser rapidement et ils privilégient le succès de l'individu. Ils aiment socialiser avec leurs collègues et partager leur espace de travail, mais ils n'ont pas toujours besoin de l'avis des autres pour avancer. Ils ne veulent pas d'un métier, ils souhaitent accomplir des missions.2. Les facteurs de motivationLes milléniaux sont à la recherche d'un milieu de travail qui reflète leurs valeurs profondes et dont la marque s'accorde avec leur mode de vie. Ils accordent une grande importance à leur santé mentale et physique. Ils ont à cœur le perfectionnement professionnel et veulent connaître le but de leur travail. Ils préfèrent un horaire flexible et aiment pouvoir profiter du télétravail. Étant donné qu'ils sont très engagés avec leur équipe au travail, les milléniaux souhaitent travailler pour une organisation qui sert la collectivité et qui leur permet un bon équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée.Pour ces raisons, les milléniaux sont généralement difficiles à recruter et à fidéliser. Avec le départ à la retraite de baby-boomers et de membres de la génération X, ils formeront à court terme la majorité de la main-d'œuvre active.La génération Z accorde également une grande valeur aux lieux de travail qui démontrent un engagement social, et surtout, une bonne ambiance. Toutefois, elle est aussi très motivée par l'acquisition de compétences transférables et les possibilités d'avancement, au sein de l'entreprise ou ailleurs. Ses membres veulent pouvoir avoir un impact direct sur la collectivité et ne se fient pas à leur employeur pour le faire. Pour ce groupe, l'égalité, l'inclusion et la diversité au travail sont des incontournables.3. Les outils numériques et l'InternetLes milléniaux ont été les premiers à grandir avec la technologie et ils ont su s'adapter au fur et à mesure que les outils évoluaient. Ils ont appris à se servir des réseaux sociaux et des appareils intelligents lorsque ces derniers sont arrivés sur le marché, ainsi qu'à développer des réseaux de contacts et des amitiés par le biais de la toile. Ils sont très adeptes à comprendre et à adopter de nouveaux outils numériques, même si c'est parfois plus long que pour la génération suivante.Les membres de la génération Z ont été plongés dans le numérique dès l'enfance et cet écosystème est tout à fait naturel pour eux. Ils ont l'habitude d'utiliser et de manipuler l'Internet pour atteindre leurs buts et s'adaptent très rapidement aux changements technologiques. Pour cette génération, l'Internet est la porte d'entrée sur le monde et le portail vers l'information de tout acabit.4. La vie privéeLes milléniaux ont souvent tendance à mêler leur vie professionnelle et leur vie privée, et ils n'hésitent pas à parler de leur vie privée ou à la partager avec leurs collègues.La génération Z est plus réservée et a tendance à protéger sa vie privée. Elle trace une ligne plus nette entre le travail et la maison.5. Le champ d'attentionAyant grandi avec un flux constant de distractions et de notifications par le biais de la technologie, la génération Z tend à avoir un champ d'attention beaucoup plus court que celui des milléniaux. Ces derniers n'ont pas nécessairement connu jeune la multiplication des messages et des informations engendrée par l'arrivée des réseaux sociaux.La génération Z passe de nombreuses heures à défiler les fils des médias sociaux sur son téléphone et est constamment en train de filtrer les messages, les annonces, les vidéos et les résultats des moteurs de référencement. Elle passe donc rapidement d'un sujet à l'autre et s'attarde rarement sur un article ou une information. Habituée aux nouveautés, cette génération s'ennuie facilement et a besoin de défis et de changements pour rester motivée.6. L'individualité et l'apparenceLa plupart des milléniaux ont grandi avec la notion que pour décrocher un emploi et faire bonne impression, il valait mieux éviter les tatouages, les perçages ou les tenues trop voyantes ou décontractées.La génération Z est un moteur de changement à cet égard. Très individualiste et attaché à l'expression de soi, ce groupe favorise une culture d'entreprise ouverte et détendue qui fait passer les qualités humaines et les compétences avant l'habillement, et qui accepte que chacun se présente comme il lui plaît.7. L'éducation et la formationPour les milléniaux, la formation universitaire ou collégiale fait partie des prérequis pour l'emploi. Ils ont généralement suivi un parcours plus traditionnel en matière d'éducation et possèdent un diplôme ou une certification de spécialité.Les membres de la génération Z n'hésitent pas à suivre des formations en ligne pour acquérir des compétences et des habiletés qui ne leur sont pas données dans le système scolaire classique. Ils aiment regarder des vidéos, assister à des cours virtuels et acquérir de l'expérience sur le terrain en vue de se développer et d'atteindre leurs objectifs de carrière. Leur apprentissage passe souvent par l'expérimentation, les essais et les erreurs.Le journal Le Devoir a publié un aperçu des différences entre les quatre générations retrouvées sur le marché du travail et des défis à relever.Pour en savoir plus, lire comment gérer la diversité générationnelle au travail.En résumé, il faut éviter de confondre les besoins et les attentes des milléniaux et de la génération Z au travail, qui comportent des différences majeures. En comprenant comment leurs qualités respectives peuvent contribuer au succès de l'entreprise, et en adoptant des méthodes de recrutement et un style de direction ouverts à ces différences, les organisations peuvent faciliter l'intégration de ces deux générations de travailleurs afin d'optimiser la productivité et la rétention.Veuillez noter qu'aucune des sociétés mentionnées dans cet article n'est affiliée à Indeed.
Partager :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Adresse courriel
Cet article vous a-t-il été utile?

Articles associés

Se préparer à l’avenir du monde du travail

Découvrir d'autres articles