Guide : savoir dire non et poser des limites constructives

Mis à jour le 30 août 2022

Vous connaissez ce sentiment. Vous êtes au travail, votre supérieur vous demande de vous atteler à une tâche qui va vous occuper plusieurs heures, et vous n'avez vraiment pas le temps.Vous êtes aussi peut-être à la maison. Votre partenaire veut que vous regardiez un film que vous n'avez pas le cœur à regarder. Que faire?Dans les deux cas, vous devez vous affirmer sans donner l'impression de ne pas coopérer ou d'être impoli. Opposer un refus peut être difficile, mais il est important de savoir dire non et de poser des limites constructives pour d’abord prendre soin de soi.Heureusement, si vous ne savez pas vous y prendre, vous pouvez avoir recours à des stratégies simples pour vous affirmer sans danger en toute situation.
Offres d'emploi associées sur le site Indeed
Postes à temps partiel
Afficher plus d'offres sur Indeed

Pourquoi tant de gens ont-ils du mal à dire non?

Bon nombre de raisons expliquent cette difficulté à dire non présente chez beaucoup de personnes. Certains ne veulent pas décevoir les autres ou les laisser tomber tandis que d'autres ont l'impression qu'ils doivent dire oui pour être aimés ou approuvés. Une troisième catégorie ne sait tout simplement pas dire non et poser des limites constructives.À ce sujet, savez-vous comment garder le moral au travail? Lisez nos 15 conseils pour être heureux au travail.

L'importance de poser des limites constructives

Quelle qu'en soit la raison, votre incapacité à dire non peut nuire à votre bien-être. Vous pouvez vous sentir dépassé, stressé et même plein de ressentiment. C'est pourquoi il est important d'apprendre à poser des limites constructives et à dire non quand il le faut.Nous avons tous des limites. Ce sont les lignes que nous traçons pour définir ce que nous ferons et ne ferons pas, ce que nous tolérerons et ne tolérerons pas. Elles protègent notre sécurité physique et émotionnelle, nous donnent un sentiment de contrôle sur notre vie et nous aident à garder la raison!Vous venez de commencer? Apprenez tout de suite à gérer le stress d'un nouveau travail.

L'importance de dire non

Il est important de dire non afin de protéger votre temps et votre énergie. Parce que vous ne pouvez pas verser d'eau à partir d'une tasse vide, vous devez être attentif à la façon dont vous utilisez vos ressources énergétiques. Il faut aussi dire non pour préserver sa santé mentale et son bien-être. Il n'y a rien de mal à faire passer ses besoins en premier. En fait, c'est nécessaire.Pour approfondir, découvrez nos 12 conseils pour renforcer la confiance en soi.

Exemples de moments où il est absolument nécessaire de dire non!

À d'innombrables moments de la vie, et du travail, vous devez poser des limites et dire non afin de vous protéger. Voici quelques exemples de ces situations :
  • Lorsque vous savez que vous n'avez pas le temps de faire ce qui vous est demandé, ou que cette tâche représenter une charge trop lourde pour vous.
  • Lorsque que vous ne vous sentez pas à l'aise de faire ce qui vous est demandé, ou que la requête va à l'encontre de vos principes.
  • Quand quelqu'un essaie de profiter de vous ou se montre manipulateur.
  • Lorsque quelqu'un vous manque de respect ou franchit vos limites personnelles d'une manière ou d'une autre.
  • Lorsque vous êtes tout simplement trop fatigué, débordé ou stressé pour dire oui à autre chose.

Comment poser des limites constructives?

Lorsqu'il s'agit de poser des limites saines et constructives, nous pensons souvent à ce que nous ne voulons pas. Nous ne voulons pas que l'on profite de nous. Nous ne voulons pas être contrôlés. Nous ne voulons pas être blessés.S'il est important de savoir ce que vous ne voulez pas, il est tout aussi important de savoir ce que vous voulez. Voici quelques questions à se poser :
  1. Quelles sont mes valeurs?
  2. De quoi ai-je besoin pour me sentir en sécurité et en bonne santé?
  3. Quels sont mes objectifs?
  4. Comment cette limite m'aidera-t-elle à atteindre mes objectifs?
  5. Cette limite est-elle réaliste et réalisable?
  6. Comment vais-je communiquer cette limite aux autres?
  7. Que faire si l'autre personne ne respecte pas ma limite?
  8. Comment vais-je agir si on outrepasse ma limite?

Comment dire non sans se sentir coupable?

Dire non n'est pas forcément une expérience négative, et il n'est pas nécessaire d'être méchant ou impoli. Vous pouvez toujours vous montrer respectueux et courtois. Dites simplement que vous n'êtes pas en mesure de faire ce que l'on vous demande. Pour dire non, vous devez commencer par reconnaître vos limites. Une fois que vous avez établi des limites saines qui vous conviennent, vous pouvez passer aux étapes suivantes :Si vous voulez faire un peu de lecture complémentaire, découvrez nos conseils essentiels pour bien communiquer au travail.

1. Commencez petit

Si vous avez du mal à dire non, dans un cadre professionnel ou personnel, commencez par refuser quelque chose qui n'est pas très important. Ce premier « non » vous aidera à vous habituer à ce mot et à vous sentir plus à l'aise lorsque vous l'utilisez.

2. Faites preuve d'assurance

Lorsque vous dites non, il est important de vous affirmer. Vous n'avez nul besoin d'être agressif; vous devez simplement exprimer votre position de manière claire et concise, en montrant que vous avez confiance en votre décision. Par exemple, si un collègue vous demande de vous occuper de son projet à sa place, vous pouvez dire quelque chose comme « je suis désolé. Je ne suis pas en mesure d'accepter un autre travail pour le moment. Vois peut-être auprès d'un autre service. »

3. Soyez direct

Il n'est pas nécessaire de tourner autour du pot lorsque vous dites non. Annoncez votre réponse de manière claire et concise, sans explications ni excuses inutiles. L'autre personne vous sera reconnaissant de votre honnêteté et votre franchise.

4. Utilisez des déclarations au « je »

Lorsque vous utilisez le « je », vous indiquez clairement que vous parlez pour vous-même et que vous n'imposez pas votre opinion aux autres. Par exemple, au lieu de dire « tu me donnes toujours ton travail », essayez « je suis à bout de forces avec mon propre travail en ce moment. J'ai peur de ne pas pouvoir t'aider ».Si vous voulez approfondir le sujet de la communication, ces quelques articles sont là pour vous aider :

5. Donnez une raison

Il peut être utile d'expliquer pourquoi vous dites non lorsque vous le faites. L'explication aide l'autre personne à comprendre votre position et peut la rendre plus susceptible de respecter votre décision. Par exemple, si un ami ou un collègue vous demande de sortir un soir de semaine alors que vous savez que vous avez une réunion tôt le lendemain, vous pouvez dire quelque chose comme « j'aimerais beaucoup, mais j'ai peur de ne pas pouvoir le faire pour le moment. Je dois me préparer pour ma réunion de demain matin ».

6. Faites une contre proposition

Si vous dites non à une demande, proposez une solution de rechange, si possible. Par exemple, si votre collègue vous demande de l'aide, mais que vous êtes trop occupé, vous pouvez lui dire : « désolé, mais je ne peux pas. Je suis au maximum de mes capacités dans mon propre travail en ce moment. Mais si tu as encore besoin d'aide d'ici la fin de la semaine, fais-moi signe. Je verrai ce que je peux faire à ce moment-là ». Vous montrez que vous voulez être utile tout en respectant vos propres limites.

7. Ne cédez pas

Une fois que vous refusé, maintenez votre décision. En restant ferme, vos amis, vos collègues ou votre employeur comprendront qu'ils ne peuvent pas vous persuader. Il est normal d'être ferme et de vouloir être maître de sa vie.

10 exemples pour dire poliment non au travail

Dire non de la bonne manière et pour de bonnes raisons au travail peut vous permettre d'exercer un meilleur contrôle sur votre carrière. Voici quelques exemples à retenir pour non poliment à vos collègues, votre supérieur ou votre employeur potentiel :
  1. « Ce n'est pas un bon moment de mon côté. Je t'aviserai si mon emploi du temps s'allège. »
  2. « Désolé, je n'ai pas assez de temps/d'énergie pour cela en ce moment... »
  3. « Non, je ne suis pas en mesure d'intégrer ta demande à mon emploi du temps cette semaine. »
  4. « Et si tu essayais d'abord tout seul? Si tu es toujours en difficulté après, j'essaierai de t'aider. »
  5. « Non, je suis désolé. Je dois vraiment donner la priorité à ma famille en ce moment. »
  6. « Je suis honoré que vous me fassiez cette requête, mais je dois quand même refuser cette fois-ci. »
  7. « Je ne suis pas la personne idéale pour cette tâche. Je peux essayer de trouver quelqu'un d'autre pour s'en occuper, mais je ne promets rien. »
  8. « Je vous rappellerai, mais je ne suis pas sûr que cela puisse marcher. »
  9. « Je sais que c'est un défi pour vous, mais je n'ai pas le temps nécessaire pour vous aider en ce moment. »
  10. « Je ne suis pas sûr que cette offre me convienne. Je suis certain que quelqu'un d'autre serait ravi de cette occasion. »
Si vous vous trouvez dans une situation où vous devez dire non, mais que vous vous sentez obligé de dire oui, prenez un moment pour réfléchir à votre réponse. Vous pouvez dire quelque chose qui ressemble à : « puis-je avoir quelques minutes pour y réfléchir? » ou « puis-je vous rappeler à ce sujet? ». Vous aurez ainsi le temps d'évaluer la situation, puis de vous assurer que vous êtes à l'aise avec la décision que vous prenez et que vous n'obtempérez pas sous la pression.

Réflexions finales

Tout au long de notre vie, nous sommes constamment confrontés à des situations où nous devons dire non. Même si c'est difficile, il est important d'apprendre à fixer des limites constructives.Vous éviterez ainsi d'être débordé et stressé. Nous espérons que ces conseils vous aideront à refuser ce qui ne vous convient pas de manière respectueuse et assurée. N'oubliez pas que vous avez toujours le droit de dire « non », quelle que soit votre raison, alors n'ayez pas peur d'employer ce mot!
Partager :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Adresse courriel
Cet article vous a-t-il été utile?

Découvrir d'autres articles