Qu’est ce-que le raisonnement inductif ?

Mis à jour le 12 avril 2023

Lorsque vous prenez une décision, vous vous basez sur des observations et vos expériences précédentes. Par exemple, vous savez qu’à 18 heures, c’est l’heure de pointe sur la route. Vous vous êtes déjà retrouvé dans un embouteillage à cette heure. Vous quittez donc le bureau plus tôt, afin d’éviter le trafic.C’est ce mode de pensée que l’on nomme le raisonnement inductif. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur cette compétence dans cet article.
Offres d'emploi associées sur le site Indeed
Postes à temps partiel
Afficher plus d'offres sur Indeed

Qu’est-ce que le raisonnement inductif ?

Le raisonnement inductif est un raisonnement logique qui se fonde sur des observations pour en tirer des conclusions. Quand vous consultez des données, des observations du passé pour prendre une décision dans le présent ou dans le futur, vous utilisez le raisonnement inductif.Il est très utile dans un cadre professionnel, car il vous aide à prendre les meilleures décisions. Ce type de raisonnement démontre vos capacités d’analyse, d’observation et de logique. Il est donc très apprécié des recruteurs. Le raisonnement inductif coexiste avec deux autres types de raisonnement : le raisonnement déductif et le raisonnement abductif. Selon la situation, un type de raisonnement pour être plus pertinent.

Raisonnement inductif c. raisonnement déductif

Le raisonnement inductif se base sur des observations pour en tirer des conclusions. Le raisonnement déductif, lui, se base sur des théories et des croyances plus générales. Le raisonnement inductif cherche à identifier des conséquences potentielles, alors que le raisonnement déductif cherche à prouver un fait.Ces deux types de raisonnement vous seront d’une grande aide dans un contexte professionnel. Toutefois, les recruteurs apprécient particulièrement le raisonnement inductif, car il montre que vous êtes capable d’analyser une situation et de résoudre les problèmes.

Le fonctionnement du raisonnement inductif

Le raisonnement inductif fonctionne selon un schéma simple :
  • Observation : vous partez d’une donnée connue, que vous avez pu observer.
  • Théorie : de votre observation découle une théorie, une idée.
  • Induction (conclusion) : l’observation prouve votre théorie, vous en tirez donc une conclusion.

Exemple de raisonnement inductif

Voici un exemple pratique de raisonnement inductif :
  • Observation : arrivé la moitié du mois, je manque d’argent. Mes finances ne sont pas suffisantes pour la deuxième moitié du mois.
  • Théorie : Je dépense trop d’argent durant la première moitié du mois.
  • Induction (conclusion) : Je dois mieux gérer mes finances pour pouvoir faire mes achats tout au long du mois.

Le fonctionnement du raisonnement déductif

Le raisonnement déductif ne se base pas sur une observation, mais sur une idée ou une croyance générale. Il fonctionne selon ce schéma :
  • Idée, croyance ;
  • Observation ;
  • Déduction.

Exemple de raisonnement déductif

Cet exemple concret vous aidera à comprendre le raisonnement déductif :
  • Idée, croyance : Les poissons ont des branchies.
  • Observation : Les requins ont des branchies.
  • Déduction : Les requins sont des poissons.

Raisonnement inductif c. raisonnement abductif

Le raisonnement abductif est un autre mode de pensée qui laisse plus de place à l’incertitude. Il analyse des informations parfois incomplètes et en tire un résultat hypothétique.Il est notamment utilisé dans le domaine de la médecine, lorsqu’il est impossible d’interpréter des symptômes en l’absence de résultats concrets (radiographie, tests sanguins ou autres tests). Le raisonnement abductif laisse plus de flexibilité que le raisonnement inductif. La marge d’erreur est donc plus grande.

Le fonctionnement du raisonnement abductif

Le raisonnement abductif fonctionne comme suit :
  • Observation ;
  • Supposition ;
  • Résultat hypothétique.

Exemple de raisonnement abductif

Prenons un exemple dans le cadre professionnel :
  • Observation : L’entreprise a connu une récession cette année.
  • Supposition : La récession est liée à des changements dans la direction.
  • Résultat hypothétique : La nouvelle direction a provoqué la récession.

Les avantages du raisonnement inductif

L’avantage majeur du raisonnement inductif est qu’il offre un éventail de possibilités, tout en partant d’une observation concrète. Il permet donc de trouver plusieurs solutions à un problème, basées sur des théories empiriques (tirées de l’expérience).Il vous permet d’utiliser votre pensée critique pour trouver des solutions et choisir la plus adaptée à une situation donnée, ce qui est particulièrement utile en entreprise. Le raisonnement inductif vous aide à prendre des décisions réfléchies et logiques, ce qui vous permet d’être proactif.

Les limites du raisonnement inductif

Cependant, le raisonnement inductif a quelques limites. Son principal défaut est aussi ce qui fait sa force : il se base sur un nombre limité d’informations. Cela permet de réduire les possibilités, mais peut aussi s’avérer fallacieux. Gardez à l’esprit que le raisonnement inductif possède une marge d’erreur, mais que ces erreurs peuvent aussi vous aider à trouver la solution.Exemple :Vous observez, du lundi au vendredi, qu’il y a beaucoup de trafic sur la route à 18 heures. Vous allez en déduire qu’il y a, tous les jours, un fort trafic à 18 heures. Or, vous avez basé votre observation sur un échantillon limité, cinq jours de la semaine. Votre conclusion n’est donc pas forcément vraie, puisque vous n’avez pas observé la fin de semaine.

Comment utiliser le raisonnement inductif ?

Au sein du raisonnement inductif, on trouve différents sous-types de raisonnement. Ces derniers diffèrent selon la situation à laquelle vous faites face. Voici les trois les plus communément utilisés. Face à une situation problématique, ou lorsque vous devez proposer de nouvelles idées pour la croissance de l’entreprise, vous pouvez avoir recours à l’une de ces trois méthodes.

La généralisation inductive

La généralisation inductive est la méthode de base, décrite précédemment. Pour l’appliquer, prenez un carnet et faites trois colonnes : observation, théorie, induction. Cela vous aidera à y voir plus clair dans les actions à suivre ou les attentes à avoir pour votre entreprise.Exemple :Observation : depuis 5 ans, les vagues de recrutement sont suivies d’une période de croissance dans votre entreprise.Théorie : le recrutement crée une productivité accrue.Induction : cette année aussi, la période de recrutement sera suivie d’une croissance.

L’induction statistique

L’induction statistique se fonde sur un calcul de probabilité. Partez d’une observation, comme d’habitude, mais celle-ci sera chiffrée.Exemple :Observation : 90 % des employés les plus performants de l’entreprise possèdent une maîtrise.Théorie : le fait d’être titulaire d’une maîtrise rend les employés plus performants.Induction : l’entreprise doit recruter en priorité des talents titulaires d’une maîtrise.

L’induction par la confirmation

L’induction par la confirmation permet de tirer des conclusions possibles, mais elle doit inclure des suggestions précises. C’est la méthode souvent utilisée par les détectives lors des enquêtes. On développe une théorie, mais elle doit être appuyée par des preuves tangibles pour être confirmée.Pour appliquer l’induction par la confirmation, vous aurez également besoin de mettre sur papier tous les éléments que vous avez à disposition.Exemple :Les clés de la caisse ont disparu.X a été vu dans le bureau où sont gardées les clés peu avant leur disparition.X a déjà été réprimandé pour des vols.X est probablement celui qui a volé des clés.

Mettez en valeur vos capacités de raisonnement inductif

Les candidats dotés de bonnes capacités de raisonnement inductif sont des atouts de choix dans une entreprise, tout particulièrement pour des postes à responsabilités qui nécessitent de prendre des décisions. Voici comment mettre en valeur vos capacités de raisonnement inductif.

Le raisonnement inductif sur votre CV

Vous pouvez mentionner le raisonnement inductif dans la catégorie « soft skills » ou « compétences » de votre CV. D’autres termes peuvent aussi indiquer que vous avez un esprit logique :
  • Esprit critique ;
  • Sens de l’observation ;
  • Résolution des problèmes ;
  • Capacités d’analyse ;
  • Prise de décisions.
La meilleure façon de mettre en valeur vos compétences reste de le prouver ! Vous pouvez citer un exemple de situation dans laquelle vous avez fait fonctionner le raisonnement inductif. Ce peut être une courte phrase dans votre CV ou, encore mieux, faite en part dans votre lettre de candidature. C’est l’endroit idéal pour parler de vos accomplissements et de votre expérience.

Pendant une entrevue d’embauche

Lors d’une entrevue d’embauche, le recruteur vous questionnera sans doute sur vos compétences, ou bien directement sur votre habileté à prendre des décisions. Prenez le temps nécessaire pour réfléchir aux moments de votre parcours où vous avez dû faire fonctionner ces compétences. Racontez à votre interlocuteur une situation que vous avez gérée avec brio.Cela permettra à votre futur employeur d’avoir une idée précise de ce dont vous êtes capable, de votre capacité à faire face aux problèmes et à y trouver des solutions adéquates. Votre présence, votre langage corporel et votre éloquence ne feront que confirmer vos aptitudes.

La méthode STAR

Lors d’une entrevue d’embauche ou d’un bilan périodique, vous pouvez utiliser la méthode STAR pour illustrer vos accomplissements.L'acronyme STAR signifie : situation, tâche, action, résultat. En quatre étapes, vous réalisez un argumentaire efficace qui prouve votre capacité à appliquer le raisonnement inductif. Voici comment procéder :
  • Situation : décrivez la situation de base. Mentionnez les éléments qui entrent en jeu dans la prise de décisions, les informations connues et, inconnues, de même que le problème à résoudre.
  • Tâche : détaillez votre responsabilité. Parlez de votre rôle, des tâches que vous deviez accomplir, de vos observations sur la situation et des éléments qui posaient un problème dans la résolution.
  • Action : expliquez quelle action vous avez décidé de mettre en place, compte tenu des éléments cités précédemment. Parlez de votre conclusion et explicitez la façon dont vous l’avez transformée en action.
  • Résultat : racontez comment votre action a réglé le problème. Parlez de la manière dont votre équipe a reçu votre façon de gérer la situation. Si possible, donnez un résultat chiffré.
Découvrez d'autres compétences non techniques importantes dans le monde professionnel en lisant cet article : Six aptitudes professionnelles utiles transférablesVeuillez noter qu'aucune des sociétés, institutions ou organisations mentionnées dans cet article n'est affiliée à Indeed.
Partager :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Adresse courriel
Cet article vous a-t-il été utile?

Articles associés

Comment faire un diagramme de Pareto?

Découvrir d'autres articles