Comment utiliser le raisonnement déductif ?

Mis à jour le 31 décembre 2022

Le raisonnement déductif est un raisonnement basé sur des affirmations générales. Il s'établit sur la base de prémisses, des conclusions que l'on considère comme étant vraies. On opposera donc ce concept à l'induction, ou raisonnement inductif, qui consiste au contraire à remonter du singulier au général. Ces raisonnements peuvent tous deux être utilisés dans le milieu professionnel pour prendre certaines décisions plus ou moins importantes en partant du postulat donné. C'est donc un outil mental comme un autre qui peut servir. Dans cet article, nous définirons ce qu'est le raisonnement déductif et nous vous expliquerons comment vous pouvez l'utiliser dans votre carrière.
Offres d'emploi associées sur le site Indeed
Postes à temps partiel
Afficher plus d'offres sur Indeed

Qu'est-ce que le raisonnement déductif ?

Le raisonnement déductif est basé sur des prémisses qui incluent une déduction logique. On parle aussi de concept de syllogisme bien connu dans la Grèce antique. En voici d'ailleurs un exemple souvent usité pour illustrer ce mode de déduction :« Tous les hommes sont mortels.
Or tous les Athéniens sont des hommes.
Donc tous les Athéniens sont mortels ».
Pour résumer, si quelque chose que nous déduisons s'avère exact, la seconde chose liée à la première affirmation devrait donc également être vérifiée. Comme les hommes sont mortels, et que l'on sait que les Athéniens sont des hommes, il est donc évident que les Athéniens sont mortels. Bien entendu, on se rend vite compte que ce concept de syllogisme a des limites. Dans sa pièce La Cantatrice Chauve, Ionesco s'amusait par exemple à démonter ce raisonnement par l'absurde :« Tous les chats sont mortels.
Socrate est mortel.
Donc Socrate est un chat ».

À quoi sert le raisonnement déductif ?

Autant vous dire que ce n'est pas une mince affaire que d'utiliser le raisonnement déductif à tout-va. Toutefois, cette méthode peut s'avérer fructueuse en tant qu'outil pour développer son esprit de déduction et faciliter la prise de décisions.Le raisonnement déductif peut souvent être utilisé par les recruteurs comme formes de tests. Cela dit, comme on l'a précédemment démontré, certaines affirmations mènent à une fausse conclusion. Globalement, cela se produit dès lors que la première affirmation est douteuse. En fait, le raisonnement de déduction sert de prime abord à soutenir une première idée par analogie. Voici quelques exemples de scénarios qui justifient l'usage de ce raisonnement dans la vie courante selon le domaine d'expertise.Dans la communication, ces raisonnements peuvent permettre de déterminer la meilleure manière de communiquer avec un client. Concernant la force de vente, ce mode de déduction peut permettre de définir l'espace de vente qui contribuera à maximiser les ventes. Cela peut, dans ce cas, passer par la mise en place de têtes de gondoles ou de vitrines par exemple.

Comment fonctionne cette méthode de raisonnement ?

Pour bien comprendre comment le raisonnement déductif fonctionne, il est primordial de décomposer celui-ci. Un raisonnement déductif fonctionne ainsi :Une phrase initiale, qui sera le postulat de base, ou première assomption. Gare à ne pas partir sur une idée reçue ou bien un sophisme fallacieux qui viendraient fausser toute la démarche, comme on a pu le voir avec l'exemple « Socrate est un chat ».Viendra ensuite la seconde affirmation, qui entre en corrélation avec la première idée. Celle-ci doit vérifier l'idée de départ. Par exemple, on sait que les Athéniens sont des hommes, si l'on considère qu'ils sont tous humains. Puis, viendra la phase de vérification, où l'on soumettra l'hypothèse à un ou plusieurs scénarios. Compte tenu du résultat obtenu, l'on saura si l'information de base est valide ou non.

Exemples de raisonnements déductifs

Voici quelques exemples concrets pour mieux comprendre comment fonctionne le raisonnement déductif :
  • Il me faut la moyenne aux examens de mi-semestre pour avoir mon année. Si je n'ai que 9 de moyenne aux prochains examens, je ne validerai donc pas mon année.
  • Au Canada, les avocats doivent passer le barreau pour exercer leur profession. Si je ne passe pas le barreau, je ne pourrai pas défendre un client en tant qu'avocat.
  • Les statistiques indiquent que le cœur de cible de notre média est les femmes de 30 à 50 ans. Je dois donc réfléchir à la rédaction d'articles engageants qui plaisent aux femmes de 30 à 50 ans pour augmenter mon taux d'engagement.
  • L'un de nos lecteurs nous suit depuis longtemps sur les réseaux sociaux. Or, il nous reproche que nous ne répondons jamais à ses commentaires. Notre gérant de communauté devrait donc lui répondre rapidement.
Comme on le voit avec ces exemples, ils incluent à chaque fois deux informations et une supposition qui s'appuie sur la première information. La seconde affirmation semble confirmer la première idée, ce qui nous prouve que cette méthode de déduction porte ses fruits, dans la mesure où la première information n'est pas basée sur une idée reçue, mais bien sur une réalité.

Dans quel cas utiliser le raisonnement par déduction ?

Le raisonnement déductif s'applique ainsi dans plusieurs champs d'action dans le domaine professionnel. Cela peut grandement vous aider dans votre prise de fonctions. D'autant plus si vous vous apprêtez à occuper un poste de gérant par exemple. C'est aussi un mode de déduction qui permet de résoudre des problèmes, apporter une meilleure expérience clientèle ou encore améliorer les relations de travail avec vos collaborateurs. Voici quelques exemples de cas où l'on peut utiliser cette méthode :
  • Déceler les problèmes de communication dans un groupe.
  • Apporter une solution en termes de service client.
  • Résoudre des problèmes.

Déceler les problèmes de communication dans un groupe

Lorsqu'on travaille en équipe, l'on doit penser esprit d'équipe et non pas individu. Dans certains cas, il peut s'avérer que des problèmes viennent nuire au bon déroulement des opérations. Cela peut être des problèmes de communication au sein du groupe, comme un membre de votre équipe qui s'isolerait de ses collègues. Par esprit de déduction, vous pourriez donc identifier d'où vient le problème et ainsi essayer de le résoudre.

Apporter une solution en termes de service client

Autre exemple dans lequel cela s'applique : le service client. Un téléconseiller peut éventuellement identifier les problèmes de sa clientèle et anticiper la réponse qu'il aura à lui fournir par exemple. Si un client n'est pas satisfait par un produit et qu'il se plaint du fait qu'il n'arrive pas à obtenir une réponse rapidement, la réponse évidente par esprit de déduction sera de presser le pas pour lui fournir une réponse au plus vite, afin qu'il ressorte satisfait d'avoir résolu son problème.Une aide dans la résolution de problèmes.

Résoudre des problèmes

La logique déductive est très efficace dans la résolution de problèmes en tout genre. Notamment lorsqu'il s'agit de domaines logistiques ou de manutention par exemple.
Obtenez votre flux d'offres d'emploi personnalisé sur Indeed
Découvrez avant tout le monde les nouvelles offres d'emploi dans votre région.

Pour aller plus loin : d'autres méthodes de raisonnement

Bien entendu, se limiter à cette logique ne suffit pas à elle seule pour arriver à une conclusion. Pour éviter ce genre de conclusions hâtives et hasardeuses, il vaut mieux multiplier les méthodes de raisonnement avec d'autres méthodes comme celles-ci :

Le raisonnement inductif

À l'inverse de la méthode déductive, il existe le raisonnement inductif. En opposition à la précédente, elle implique non pas une présomption, mais bien une hypothèse. Cela permet notamment d'éviter les syllogismes et présomptions bancales comme on l'a vu avec l'exemple d'Ionesco, « Socrate est un chat ». En voici quelques exemples :
  • Mon patron n'a pas l'air de tenir rigueur de mon retard. J'arrive en retard au bureau tous les jours. Je suppose donc qu'il ne me blâmera jamais pour mon retard.
  • Tous mes collègues sont issus d'une grande école de commerce. J'ai aussi fait une grande école de commerce. Je suppose donc que mon poste nécessite d'avoir fait une grande école de commerce.
  • La plupart de mes collaborateurs sont pigistes. J'ai également été embauché en tant que pigiste. Je suppose que mon entreprise embauche surtout des pigistes.
  • Mon patron a évoqué mon nom pour que j'aille en déplacement professionnel. J'ai vu un billet d'avion à mon nom sur son bureau. Je vais sûrement partir en déplacement professionnel.

L'abduction

Le raisonnement par abduction permet de confronter toutes les options de manière à trouver la conclusion la plus vraisemblable. Confronter une logique déductive à un raisonnement inductif pourra servir à développer l'abduction. Cette règle fonctionne de manière très mathématique. En voici un exemple qui s'applique aisément en médecine par exemple :Un patient a plusieurs symptômes, le médecin peut donc diagnostiquer telle maladie qui provoque tous ces symptômes. Par esprit d'abduction, on ne parvient pas à une conclusion finale, mais à l'hypothèse la plus vraisemblable, qui mènera à une batterie de tests pour le confirmer.
Partager :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Adresse courriel
Cet article vous a-t-il été utile?

Découvrir d'autres articles