Quitter son travail après un congé de maternité

Mis à jour le 24 mars 2023

Prendre la décision de quitter son travail après un congé de maternité est une décision qui mérite d’être mûrement réfléchie. Au Québec, le congé de maternité et les droits des travailleurs sont régis par la Loi sur les normes du travail.Que vous souhaitiez arrêter de travailler pour devenir parent au foyer ou vous réorienter professionnellement, il est important de savoir comment quitter votre emploi dans les règles de l’art, mais aussi de vous informer sur les répercussions éventuelles d’une démission.Dans cet article, vous trouverez des renseignements sur le congé de maternité au Québec. Vous verrez si vous pouvez quitter votre emploi pendant un congé de maternité, les obligations des employeurs liées au retour au travail et à la démission, et comment démissionner.
Offres d'emploi associées sur le site Indeed
Postes à temps partiel
Afficher plus d'offres sur Indeed

En quoi consiste le congé de maternité au Québec?

Si on le compare aux régimes offerts dans d’autres provinces canadiennes et d’autres pays, le Régime québécois d’assurance parentale est assez généreux. Au Québec, les employeurs ont certains droits et devoirs envers les employées enceintes pendant leur grossesse, mais également durant leur congé de maternité.Contrairement au congé parental, le congé de maternité ne peut être pris que par les mères biologiques. Celui-ci peut débuter dès la 16e semaine de grossesse et doit se terminer au plus tard 20 semaines après l’accouchement.Vous avez le droit de prendre votre congé de maternité dès la 16e semaine de grossesse, mais si votre travail comporte des risques pour le bébé, c’est plutôt du programme Pour une maternité sans danger de la Commission des normes de l’équité de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) dont vous pourriez bénéficier.À la suite du congé de maternité réservé à la mère biologique, tout parent peut entamer un congé parental. Ce congé est complémentaire au congé de maternité. Selon le régime choisi, il dure jusqu’à 5 semaines pour le père et jusqu’à 32 semaines pour la mère. Toutefois, les semaines de la mère sont partageables; elle peut donc transférer le nombre de semaines souhaité à son conjoint.À lire également : Comment présenter une demande de congé à votre responsable?

Est-ce que vous pouvez quitter votre emploi pendant ou après votre congé de maternité?

La réponse est oui, à moins que vous ayez un contrat de travail qui limite votre possibilité de démissionner à une certaine période. Par contre, sachez que vous avez le droit de récupérer votre poste suite à un congé de maternité.Si vous faites le choix de quitter votre emploi, votre démission doit être traitée comme toutes les autres. De plus, vous n’êtes pas tenue de donner un préavis quelconque si vous n’avez pas l’intention de reprendre votre emploi après votre congé de maternité.Il y a bien sûr quelques éléments à prendre en considération si vous songez à quitter votre emploi après votre congé de maternité. Entre autres, vous ne serez pas admissible à l’assurance-emploi. En effet, seules les personnes qui perdent leur emploi sont admissibles aux prestations d’assurance-emploi. Si vous démissionnez volontairement, vous devenez automatiquement non-admissible à ce régime.Votre employeur vous versera vos heures de vacances accumulées, si tel est le cas, mais vous vous retrouverez sans salaire par la suite.

Les obligations de votre employeur suite à un congé de maternité

Si vous choisissez de quitter votre emploi pour des raisons personnelles, il n’y a pas de question à se poser quant aux obligations de votre employeur face à votre retour au travail.Par contre, si vous songez à démissionner par peur d’avoir perdu votre place dans l’entreprise ou pour toute autre raison professionnelle, vous devez savoir que tout employeur a des obligations à respecter lorsqu’une employée rentre de congé maternité.
  • À votre retour au travail, votre employeur doit vous permettre de réintégrer votre poste habituel au même salaire et avec les mêmes avantages sociaux que si vous n’aviez pas quitté vos fonctions pour un congé de maternité.
  • L’employeur doit vous permettre de retrouver votre emploi à la date prévue dans l’avis écrit que vous lui aurez adressé au moins trois semaines à l’avance.
  • Si votre poste a été aboli, vous conservez les mêmes conditions, droits et privilèges qu’avant votre congé de maternité.
  • Il est interdit pour un employeur d’offrir votre poste à la personne qui vous a remplacé pendant votre congé de maternité.
  • Si une augmentation de salaire a été accordée aux employés durant votre congé de maternité, vous avez droit à celle-ci de la même façon que si vous aviez été en poste à ce moment.
Notez bien que si vous ne revenez pas au travail à la date prévue dans l’avis écrit, votre employeur peut considérer cette absence comme une démission.

Comment faire pour quitter votre emploi pendant ou après un congé de maternité

Il est important de penser à certains éléments lorsque vous prenez la décision de remettre votre démission. Même si vous n’êtes habituellement pas tenue de donner un préavis précis, sachez que les employés annoncent généralement leur départ deux semaines au préalable pour que leur employeur puisse prévoir une solution de remplacement.Idéalement, essayez de quitter votre emploi sur une note positive. Vous gagnerez aussi à le faire dans le cas où vous avez besoin de références pour un nouvel emploi.Si c’est possible, essayez de remettre votre démission en personne. Vous témoignerez ainsi de votre professionnalisme et de votre considération. Vous pourriez aussi profiter de ce moment pour mettre l’accent sur les choses que vous avez appréciées durant votre passage dans cette entreprise.Si vous êtes dans l’impossibilité de remettre votre démission en personne, il est tout aussi valable de le faire par écrit.

En tant que nouveau parent, avez-vous droit à certaines mesures d’aménagement au retour au travail suite à votre congé de maternité?

Il n’y a pas de mesures officielles en place et les employeurs n’ont pas d’obligations légales à respecter en ce sens.Toutefois, les employeurs sont appelés à faire preuve de considération envers les employés revenant de congé parental ou de maternité. En effet, il s’agit d’une transition majeure qui implique une nouvelle routine, une adaptation à une situation qui a peut-être évolué au travail et un emploi du temps ponctué de rendez-vous médicaux et d’absences lorsque l’enfant a un virus.Sachez que votre employeur n’a pas le droit de vous congédier en raison de vos responsabilités parentales.En conclusion, vous avez tout à fait le droit de quitter votre emploi, tant pendant qu’après votre congé de maternité. Vous devez seulement savoir que vous perdrez certains droits comme les prestations d’assurance-emploi. Autrement, une démission durant ou après un congé de maternité est traitée comme toute autre démission.Veuillez noter qu’aucune des sociétés, institutions ou organisations mentionnées dans cet article n’est affiliée à Indeed.
Partager :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Adresse courriel
Cet article vous a-t-il été utile?

Découvrir d'autres articles