Suivre une formation de podologue : lisez le guide!

Mis à jour le 30 septembre 2022

Le ou la podologue est une personne qui se concentre sur les pieds, en particulier la prévention, le contrôle et le soulagement des inconforts aux pieds. Si vous souhaitez exercer ce métier du secteur paramédical, ce guide de formation pour podologue est fait pour vous.Dans cet article, nous explorons le rôle et les tâches du métier de podologue, la formation à suivre et les compétences et qualités requises.
Offres d'emploi associées sur le site Indeed
Postes à temps partiel
Afficher plus d'offres sur Indeed

Podologue et podiatre : deux types de spécialistes des pieds

D'après les résultats de recherches sur Internet, le podologue est bien moins connu que le podiatre à l'échelle du Canada. En effet, on obtient le plus souvent des adresses de médecins podiatres, pour les différentes provinces. Les deux métiers sont souvent confondus ou associés, sauf au Québec.

Une réglementation variable

Au Canada, les métiers de podologue et de podiatre n'ont pas le même statut au regard de la réglementation, selon les provinces :
  • En Alberta, au Nouveau-Brunswick et en Saskatchewan, le terme de « podologue » est officiellement associé à celui de « podiatre ». La profession est réglementée par un ordre professionnel. Cela signifie qu'il faut être podiatre pour être podologue.
  • En Colombie-Britannique, au Manitoba et en Ontario, seul le métier de podiatre est officiellement réglementé. Et il serait alors possible d'être uniquement podologue. Cependant, quand on parle de podologue, on parle en même temps de podiatre, comme si les deux activités étaient associées. Ainsi, en Ontario, le gouvernement cite un Ordre des podologues régissant l'exercice de la podiatrie et de la podologie.
  • Au Québec, l'utilisation du terme « podologue » n'est pas encadrée par la loi et l'activité, qui a une existence propre, n'est pas régie par un ordre professionnel. Cela signifie qu'on peut être podologue uniquement.

Une réelle distinction au Québec

Au Québec, on fait une réelle différence entre les métiers de podologue et de podiatre. Pour preuve, des associations de podologues se sont créées :Elles visent à promouvoir la distinction, dans le public, entre « podologue » et « podiatre » et à donner une dimension réellement professionnelle au métier. L'établissement d'un code de déontologie ou de bonnes pratiques permet d'assurer des garanties professionnelles aux clients.Précisons que des infirmiers ou auxiliaires infirmiers se spécialisent dans les soins podologiques. Ils appartiennent alors à l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) ou à l'Ordre des infirmières et infirmiers auxiliaires du Québec (OIIAQ). Cette spécialité infirmière est d'ailleurs suffisamment importante pour avoir donné lieu à l'Association des infirmières et infirmiers en soins podologiques du Québec.

Les grandes différences entre podologue et podiatre au Québec

Voici ce qui distingue principalement les métiers de podologue et de podiatre au Québec.
  • Le podologue n'a pas suivi la longue formation en médecine du podiatre.
  • L'activité du podologue n'est pas réglementée, contrairement à celle du podiatre. Elle n'est donc pas régie par un ordre professionnel.
  • Le podologue effectue des actes techniques et non médicaux, au contraire du podiatre, qui prodigue des soins complets et médicaux.
  • Le podologue n'a pas d'actes réservés, que lui seul pourrait effectuer officiellement.

En quoi consiste le métier de podologue?

Le ou la podologue prodigue des soins de confort et d'hygiène des pieds. Son travail peut ou non consister à exécuter des ordonnances émises par un podiatre. Il comporte également la prévention et le conseil. Certains parlent de « pédicure médicale », car cela se situe entre les soins esthétiques des pieds et les soins médicaux.Voici les principaux soins offerts par ce professionnel :
  • Débridement chirurgical des callosités et des cors
  • Réduction des cors, des crevasses et des durillons
  • Hydratation et prévention
  • Application de crèmes et d'onguents d'ordonnance
  • Coupe médicale des ongles douloureux ou difformes
  • Taille et amincissement des ongles
  • Ablation de verrues plantaires
  • Installation d'un bandage thérapeutique
Le métier s'effectue en clinique privée, en centre d'accueil ou au domicile des clients. Ces derniers peuvent être tout type de personne, mais en particulier les aînés et les personnes diabétiques, souffrant souvent de problèmes de pieds.Lorsqu'une problématique dépasse son champ de compétences, le podologue adresse son client à un ou une médecin, à un ou une podiatre ou à un infirmier ou une infirmière.

Les formations de podologue

Comme le métier de podologue n'est pas réglementé au Québec, la formation est majoritairement offerte par des établissements privés.

Les formations offertes

On trouve des formations destinées aux infirmiers et des formations destinées à toute personne de 18 ans.Voici des formations destinées aux membres de l'OIIQ et de l'AIIPQ :Voici des formations destinées à toute personne de 18 ans et plus, ayant un diplôme de secondaire 5 :Notons qu'il peut exister d'autres formations privées. Nous ne les indiquons pas ici parce qu'elles ne sont pas reconnues par les associations en podologie.

Le contenu des formations

Conformément aux exigences des associations et des assurances, les formations offertes citées durent entre 140 et 180 heures. Elles peuvent être suivies en formation permanente, puisqu'elles ont souvent lieu le soir et les fins de semaine.Voici les sujets étudiés :
  • Aspects légaux et responsabilité professionnelle
  • Instruments et produits pour les soins des pieds
  • Anatomie et physiologie du pied
  • Pathologies et affections du pied
  • Massage du pied
  • Technique de pansement
  • Prévention des infections (asepsie, désinfection et stérilisation)
  • Dossier client

Comment choisir une formation de podologue?

Votre choix d'une formation de podologue dépend de votre parcours antérieur et des critères des associations de podologues du Québec.

1. Partir de votre parcours professionnel antérieur

Si vous êtes déjà infirmier ou infirmière, ou auxiliaire, vous choisirez certainement une formation qui vous est spécifiquement destinée.Si vous venez d'un autre domaine que les soins infirmiers, vous vous orienterez vers une formation qui n'est pas destinée au personnel infirmier. Voyez comment devenir infirmier auxiliaire ou quelles sont les perspectives d'une infirmière.Si vous êtes en début d'études :
  • Vous pouvez décider de commencer par des études d'infirmier ou d'infirmière ; vous vous spécialiserez ensuite en soins podologiques.
  • Vous pouvez aussi trouver une formation sans prérequis.

2. Vérifier les caractéristiques des formations

Il est alors important que vous vérifiiez bien les caractéristiques des formations offertes.
  • Durée. Toute formation sérieuse a une certaine durée. Des enseignements trop courts ne vous offriront pas une formation suffisante.
  • Reconnaissance. Il est recommandé de choisir une formation reconnue par les associations de podologues. Ce facteur garantit qu'elle est adaptée. De plus, vous pourrez ensuite adhérer à l'une de ces associations. Enfin, vos soins seront reconnus par les podiatres et les assurances.
  • Pratique. Vérifiez que plusieurs heures de pratique sont prévues. Elles sont indispensables.

3. Interroger les organismes et podologues

Nous vous recommandons également de communiquer avec les associations de podologues, par téléphone ou par courriel, pour avoir des renseignements ou des conseils sur les formations qu'elles recommandent.Interrogez également des podologues en exercice.Enfin, appelez les centres de formation pour obtenir toutes les informations et vous faire une impression de la façon dont les responsables voient le métier et la formation.

Quelles sont les qualités et compétences requises?

Les podologues travaillent continuellement avec le public. Ils doivent donc aimer ce contact. Pour bien exercer leur métier, ils ont le souci du bien-être de leurs clients, la volonté d'aider les personnes ayant des maux ou des inconforts aux pieds.Les podologues doivent posséder à la fois des compétences interpersonnelles et des compétences techniques.
  • Aimer le contact avec un public de toutes origines.
  • Aimer et savoir travailler en équipe, avec des professionnels de la santé.
  • Savoir écouter et communiquer clairement avec les clients.
  • Avoir une grande rigueur pour utiliser les instruments spécialisés et respecter les normes d'hygiène.
  • Avoir le souci du détail.
  • Avoir des connaissances théoriques sur l'anatomie et les affections des pieds.
  • Être responsable, autonome et organisé.

Quelles sont les conditions de travail?

Les podologues travaillent dans des cliniques, des centres d'accueil ou à domicile. Ils peuvent être à leur compte, comme travailleurs autonomes. Si ce statut vous intéresse, voyez comment devenir travailleur autonome.Ce métier s'exerce dans des conditions d'hygiène aseptisées. Les horaires sont stables et prévisibles. Le travail se fait souvent en collaboration avec d'autres professionnels des soins de santé.L'activité professionnelle de podologue présente une réglementation et des pratiques différentes dans les diverses provinces du Canada. Au Québec, il faut bien le distinguer du métier de médecin podiatre. Plus technique, il est spécialisé et peut s'exercer comme activité seule ou comme spécialisation de soins infirmiers. Grâce à cet article, vous avez tous les éléments en main pour bien choisir la formation qui vous convient. Nous vous souhaitons de trouver votre voie et de réussir.Veuillez noter qu'aucune des sociétés, institutions ou organisations mentionnées dans cet article n'est affiliée à Indeed.
Partager :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Adresse courriel
Cet article vous a-t-il été utile?

Découvrir d'autres articles