Quelles sont les études requises pour devenir enquêteur criminel?

Mis à jour le 19 avril 2023

Vous souhaitez jouer un rôle crucial dans le bon fonctionnement de la société? Des études pour devenir enquêteur criminel peuvent être le début d'un parcours enrichissant qui mettra à l'épreuve votre sang-froid, votre intuition et vos capacités de raisonnement.Cet article explique d'abord ce qu'est une enquête criminelle, qui est responsable de son bon déroulement et la place qu'occupe l'enquêteur grâce à ses compétences et à ses qualités. Vous verrez ensuite les différentes voies de formation menant à cette carrière. Enfin, vous découvrirez les perspectives d'emploi et d'évolution, accompagnées d'une estimation du salaire d'un enquêteur criminel pour vous permettre d'envisager le parcours sous tous ses angles.Veuillez noter qu'aucune des sociétés, institutions ou organisations mentionnées dans cet article n'est affiliée à Indeed.
Offres d'emploi associées sur le site Indeed
Postes à temps partiel
Afficher plus d'offres sur Indeed

En quoi consiste le métier d'enquêteur criminel?

L'enquêteur criminel est chargé de mener les enquêtes criminelles menant à l'arrestation des suspects et à leur parution devant les tribunaux. Grâce à sa connaissance des milieux criminels, il contribue aussi à prévenir des crimes.

Qu'est-ce qu'une enquête criminelle?

L'enquête criminelle est la recherche de témoins et d'éléments de preuves lorsqu'un crime a été commis.Le type et la gravité des crimes (par exemple, agression sexuelle, vol, homicide, fraude, etc.) sont déterminants pour l'enquêteur. Certains crimes sont prémédités et commis délibérément alors que d'autres sont plus spontanés. Quant à leurs auteurs, ils répondent à des profils psychologiques très diversifiés.Ainsi, si l'on prend tous ces éléments en compte, il n'y a pas de règles pour mener une enquête d'une façon particulière. Avec ses qualités et ses méthodes de travail personnelles, l'enquêteur doit s'adapter chaque fois aux circonstances et aux caractéristiques propres au crime commis.

Qui mène les enquêtes criminelles au Canada?

Tous les agents dans un service de police, même s'ils n'occupent pas le même rang, peuvent être amenés à conduire une enquête criminelle. Cependant, certains types de crime et leur niveau de gravité nécessitent des connaissances spécialisées que seuls les agents enquêteurs possèdent.Les agents d'enquête reçoivent une formation leur permettant d'enquêter sur trois catégories générales d'infractions : celles qui sont très graves (par exemple, l'homicide ou le viol), celles qui sont très compliquées (par exemple, le trafic international de drogues et les crimes économiques) et celles qui, de façon générale, exigent une enquête approfondie et prolongée.

En quoi consiste le métier d'enquêteur criminel?

Il existe une multitude de fonctions au sein des corps policiers, et celle d'enquêteur criminel en fait partie.En respectant le cadre général de sa fonction de policier, soit protéger la population et arrêter les auteurs d'infractions, l'enquêteur criminel doit également collecter les preuves nécessaires afin de trouver les coupables d'un crime en vue de leur présentation devant un tribunal.L'enquêteur criminel doit donc accomplir les tâches suivantes :
  • Protéger, examiner et analyser les scènes de crime.
  • Interroger les victimes, les témoins et les suspects.
  • Appliquer différentes techniques d'enquêtes selon le crime.
  • Rédiger des rapports et constituer des dossiers pour le tribunal.
L'enquêteur criminel se distingue par sa capacité à trouver des informations et à les analyser. Mais, il a aussi un rôle de prévention : il essaie d'anticiper les crimes grâce à sa connaissance du milieu criminel et, plus généralement, en tissant des liens avec les différentes collectivités de son territoire.

Quelles sont les qualités et compétences requises pour mener des enquêtes criminelles?

Une bonne forme physique et une solide formation professionnelle sont nécessaires pour ce métier, car il se joue autant sur le terrain que dans les bureaux.De plus, un éventail de compétences et de qualités non techniques sont aussi indispensables, notamment :Pour optimiser les taux de réussite, il faut aussi avoir le goût du travail en équipe et de la collaboration, car l'enquêteur n'œuvre pas seul pour la justice.

Quelle voie d'études suivre pour devenir enquêteur criminel?

Trois voies d'études peuvent mener à l'École nationale de police, l'étape incontournable pour devenir enquêteur criminel.

Le DEC en techniques policières

Le diplôme d'études collégiales en techniques policières (DEC) a une durée totale de 3 ans et se fait uniquement à temps complet. Il s'agit de l'exigence la plus courante des corps policiers municipaux québécois et de la Gendarmerie royale du Canada (GRC). Ce DEC est aussi reconnu par la police militaire canadienne et par la plupart des corps policiers municipaux des autres provinces canadiennes.Le programme comprend des cours variés visant à développer une connaissance parfaite du métier et un stage d'observation en milieu policier. Les noms des cours et leur contenu peuvent différer d'un collège à un autre, mais les objectifs du programme sont les mêmes et ils répondent tous aux exigences de l'École nationale de police.

Un parcours universitaire

On peut aussi devenir policier avec un diplôme universitaire dans un domaine d'études comme la criminologie ou l’informatique, puisqu’il permet d'acquérir des compétences transférables à des aspects de l'exercice du métier.Dans ce cas, le futur policier doit avoir une promesse d'embauche d'un service de police. Il doit ensuite réussir une attestation d'études collégiales (AEC) de 30 semaines, puis intégrer le programme de l'École nationale de police.

Une formation à la Gendarmerie royale du Canada

La GRC compte plus de 19 000 membres qui constituent la police nationale du Canada.Pour entrer à la GRC, il faut avoir un diplôme d'études secondaires, puis être sélectionné pour une formation intensive de 26 semaines (six mois) à l'École de la GRC, à Regina en Saskatchewan.À la sortie de l'école, les diplômés doivent accepter de travailler partout au Canada.Dans le contexte de cette formation, des perspectives d'emploi d'enquêteur criminel sont aussi offertes.

Le programme de l'École nationale de police

Les personnes se destinant au métier d'enquêteur criminel doivent suivre le programme de formation initiale en patrouille-gendarmerie à l'École nationale de police. Sa durée est de 480 heures réparties sur 15 semaines.Il s'agit d'un cursus à temps complet avec un processus soutenu d'évaluation formative et certificative. En effet, la formation collégiale du DEC permet principalement d'acquérir les notions théoriques nécessaires à la formation policière, plus certaines notions techniques. Avec une finalité pratique basée sur des mises en situation, des études de cas réels ou fictifs et des simulations, le programme de formation en patrouille-gendarmerie a pour objectif de préparer l'aspirant policier à intervenir de façon adéquate et efficace dans le contexte des opérations policières.Il est à noter que pendant toute la durée du programme, les candidats inscrits résident obligatoirement sur le campus. L'internat permet un meilleur encadrement éducatif et favorise le sens des responsabilités, le leadership et l'esprit d'équipe, valeurs essentielles en patrouille-gendarmerie.À la fin du programme de formation initiale en patrouille-gendarmerie, l'École atteste de la maîtrise des compétences attendues pour exercer la fonction de policier-patrouilleur par un diplôme. L'embauche peut alors se faire dans un corps policier.Après avoir acquis quelques années d'expérience comme policier patrouilleur au sein d'un corps policier (autochtone, municipal, intermunicipal ou provincial), il est possible de suivre une formation pour devenir enquêteur à l'École nationale de police du Québec.

Quelles sont les perspectives d'emploi et de carrière d'un enquêteur criminel?

Le métier d'enquêteur criminel offre des perspectives variées et des possibilités de formation pour répondre à une société en constante évolution.

Les perspectives d'emploi et d'évolution

Selon les données du site Guichet-Emploi du Gouvernement du Canada, les perspectives d'emploi sont généralement considérées comme bonnes pour les enquêteurs criminels au Québec et bonnes ou acceptables dans d'autres provinces ou territoires du Canada.Différents types de criminalité surgissent sans cesse. Depuis quelques années, avec le développement des nouvelles technologies, des postes d'enquêteur criminel en cybercriminalité se développent au Canada. Ces postes sont dédiés à des crimes bien spécifiques tels que le piratage, les attaques par virus informatiques, la pornographie, etc. La formation continue est donc un aspect important du métier pour évoluer en fonction des besoins.

La fourchette de salaire des enquêteurs criminels

Dans la province de Québec, le Gouvernement du Canada rapporte que le salaire médian d'un policier était de 46,47 $ de l'heure en 2022, avec de légères variations selon la région de travail.Le salaire d'un enquêteur criminel ayant au départ un diplôme de policier, puis une longue expérience professionnelle et des formations qualifiantes complémentaires se situe donc dans la partie élevée de la fourchette salariale.Des avantages non négligeables sont rattachés à ce type d'emploi : un régime de soins de santé privilégié, un nombre important de jours de congés, un généreux congé parental et la retraite à 60 ans.Le métier d'enquêteur criminel nécessite une formation professionnelle exigeante, mais la carrière peut s'avérer aussi variée que passionnante. Cette fonction enrichissante, tant sur le plan intellectuel que sur le plan humain, est un engagement au service des autres et de la société. Les personnes intéressées par ce parcours professionnel et ce type de métier pourraient également faire des recherches sur d'autres carrières dans le domaine du droit et de la sécurité afin de faire un choix avisé.Les salaires énoncés reflètent les informations sur la rémunération au moment de la rédaction. Ces informations peuvent varier en fonction de l'organisation qui recrute ainsi que de l'expérience, de la formation et du lieu de résidence du candidat.
Partager :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Adresse courriel
Cet article vous a-t-il été utile?

Découvrir d'autres articles