Guide du DEC pour devenir pompier au Québec

Mis à jour le 17 octobre 2023

Devenir pompier est un choix noble. L'accès à ce métier passe par l'obtention d'un DEC. Dans cet article nous vous présenterons le guide complet du parcours nécessaire pour devenir pompier.
Offres d'emploi associées sur le site Indeed
Postes à temps partiel
Afficher plus d'offres sur Indeed

Le rôle du pompier

Les techniciens en prévention d'incendies, aussi appelés préventionnistes ou plus communément pompiers, agissent comme premiers répondants et luttent contre les incendies dans des situations complexes : installations souterraines, zone à accès limité, parc industriel d'envergure pour ne citer que ceux-là. Ils opèrent, entre autres, des échelles, de l'équipement de sauvetage, des pompes et des lances d'incendie.Ils peuvent agir à titre d'éducateurs du public en prévention des incendies et préparer des plans d'intervention en sécurité incendie. Ce métier est essentiel et exige un grand sens du devoir, du courage et une grande résistance au stress. Un emploi de technicien en prévention d'incendies convient aux personnes qui aiment travailler en équipe et qui sont en excellente condition physique.

Formation exigée pour devenir pompier

Les exigences pour devenir pompier diffèrent selon la taille de la population desservie par le service de sécurité incendie.

Exigences de formation pour travailler dans une ville de moins de 200 000 habitants

Pour occuper un poste dans une ville de moins de 200 000 habitants, le Règlement sur la formation exige que le candidat possède une certification décernée par l'École nationale des pompiers du Québec (ENPQ).L'ENPQ relève du ministère de la Sécurité publique du Québec et a pour mission de veiller à la pertinence, à la qualité et à la cohérence de la formation professionnelle des pompiers.Les programmes de l'ENPQ permettent d'exercer le métier de pompier basé sur la population des régions du Québec :
  • moins de 5 000 à moins de 25 000 habitants (Pompier I);
  • 25 000 à 200 000 habitants (Pompier II).

Exigences de formation pour travailler dans une ville de plus de 200 000 personnes

Pour être en poste dans un emploi à temps plein dans une ville de plus de 200 000 habitants, le Règlement sur la formation exige que le candidat possède le diplôme d'études professionnelles (DEP) « Intervention en sécurité incendie » décerné par le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES).Le DEP cumule 1 185 heures de formation, soit environ une année d'études à temps plein. Certaines grandes villes du Québec requièrent également un diplôme d'études collégiales (DEC) en « Techniques de sécurité incendie », ce qui représente deux années de formation supplémentaires.Seulement trois institutions de formation peuvent décerner un diplôme d'études professionnelles reconnu par le MEES. Certaines de ces institutions se voient obligées de faire passer des tests d'endurance physique comme moyen de présélection, car le nombre de candidatures est élevé.Elles offrent toutes le même programme, mais l'une est publique et les deux autres sont des institutions privées :

Professions apparentées

Différentes professions s'offrent à vous en fonction de vos certifications.Avec une attestation de pompier, vous pouvez travailler en tant que :
  • agent de sécurité industrielle;
  • pompier à temps partiel;
  • pompier d'aéroport;
  • pompier à temps plein (dans certaines municipalités de taille moyenne);
  • pompier militaire (formation offerte par les Forces).
Avec le D.E.P., vous pouvez devenir :
  • agent de prévention des incendies;
  • agent de protection contre le feu;
  • agent de sécurité industrielle (l'obtention du permis d'agent de sécurité est nécessaire);
  • chef-pompier (après quelques années d'expérience);
  • conseiller en prévention des incendies;
  • enquêteur aux incendies (après quelques années d'expérience);
  • inspecteur en prévention des incendies;
  • inspecteur en prévention des sinistres;
  • inspecteur en sécurité incendie (après quelques années d'expérience);
  • officier d'un service de sécurité incendie d'une petite municipalité (après quelques années d'expérience);
  • pompier (sauf dans certaines villes comme Montréal et Québec);
  • pompier d'aéroport;
  • pompier d'industrie;
  • pompier préventionniste;
  • pompier militaire (formation offerte par les Forces).
Avec le D.E.C., vous pourrez porter les titres suivants :
  • agent de prévention des incendies;
  • conseiller en prévention des incendies;
  • enquêteur aux incendies (après quelques années d'expérience);
  • gestionnaire en sécurité incendie;
  • inspecteur en prévention des incendies;
  • inspecteur en prévention des sinistres;
  • instructeur en sécurité incendie (après quelques années d'expérience);
  • officier d'un service de sécurité incendie d'une petite municipalité (après quelques années d'expérience);
  • pompier;
  • pompier préventionniste;
  • représentant en sécurité incendie;
  • technicien en sécurité incendie.

Qualités et aptitudes

Le métier de pompier est exigeant. Voici une liste d'aptitudes et de compétences à avoir ou à développer afin d'être en mesure de bien occuper vos fonctions de pompier. Utilisez cette liste lorsque viendra le temps de rédiger votre CV et votre lettre de motivation de pompier.
  • excellente santé;
  • excellente condition physique en raison des efforts physiques considérables à réaliser (endurance);
  • très bonne vision pour la conduite d'un véhicule d'urgence;
  • très bonnes habiletés manuelles pour l'usage, l'utilisation et la manipulation des différents outils manuels ou hydrauliques (haches, outils de désincarcération, scies, etc.); des appareils (comme les appareils de protection respiratoire, coussins de levage), instruments spécialisés (caméras thermiques, caméras portables pour casques, détecteurs de gaz, etc.) et autres équipements (boyaux, lances, embarcations pneumatiques, etc.);
  • intérêts pour les problèmes sociaux afin de pouvoir intervenir dans toutes sortes de conflits et problèmes de la société;
  • sens développé de la coordination (yeux, mains, pieds) pour être en mesure d'exécuter efficacement et rapidement différentes manipulations;
  • capacité et facilité à travailler à l'intérieur de normes établies et selon des indications précises pour être capable d'avoir un discernement qui vous permettra d'assurer votre santé et sécurité, ainsi que celles de vos collègues et des victimes;
  • preuve d'équilibre émotif et d'empathie pour savoir gérer des situations difficiles (décès, blessés graves, sinistrés démunis);
  • bon contrôle et très bonne confiance en soi pour intervenir efficacement dans les situations d'urgences;
  • bonnes aptitudes et habiletés sensorielles;
  • capacité d'analyse et de synthèse pour analyser une situation avant de passer à l'action.

Perspectives d'emploi

Le domaine de la sécurité incendie offre des perspectives d'emplois limitées. On comptabilise un peu plus de 600 nouveaux diplômés chaque année contre une centaine d'emplois permanents dans les villes de plus de 200 000 habitants.Ainsi, chaque année, près de 500 nouveaux pompiers ne peuvent exercer leur métier, faute d'emplois disponibles.En ce qui concerne les emplois dans les villes de moins de 200 000 habitants, la plupart sont des postes à temps partiel. Selon les statistiques, ce sont toutefois près de 92 % des pompiers travaillent à temps plein.En définitive, la formation pour accéder au métier de pompier est très accessible. Cependant, les offres se font rares sur le marché du travail. Ainsi, si cette carrière vous intéresse, vous devrez faire preuve de prudence, car il y a de fortes chances que vous occupiez un poste à temps partiel.À lire également : Combien gagne un pompier?Veuillez noter qu'aucune des sociétés, institutions ou organisations mentionnées dans cet article n'est affiliée à Indeed.
Partager :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Adresse courriel
Cet article vous a-t-il été utile?

Découvrir d'autres articles