La formation pour devenir météorologue

Mis à jour le 18 septembre 2023

La première étape dans la découverte du métier de météorologue est de plonger dans le plan de formation de cette profession. Cela vous permet d'avoir une meilleure vue d'ensemble du chemin à parcourir pour travailler comme météorologue. En prenant connaissance des compétences requises par cette profession, vous pourrez ainsi vérifier si cette formation correspond à votre profil.Dans cet article, vous découvrirez les éléments clés qui caractérisent le parcours de formation pour devenir météorologue.Veuillez noter qu'aucune des sociétés, institutions ou organisations mentionnées dans cet article n'est affiliée à Indeed.Cet article a été rédigé à partir des renseignements disponibles au moment de sa rédaction. Puisque ces renseignements peuvent changer à tout moment, Indeed ne garantit pas leur exactitude. Veuillez contacter vos ressources locales pour obtenir les informations les plus récentes sur ce sujet.

Le plan de formation d'un ou une météorologue

Le plan de formation d'un futur ou une future météorologue comporte des études collégiales et universitaires. De manière plus précise, c'est le baccalauréat en météorologie qui vous ouvre les portes à une carrière de météorologue.

Le baccalauréat en météorologie

Le baccalauréat en météorologie traite de concepts propres aux sciences de l'atmosphère. Il s'agit d'un programme proposé par la Faculté des sciences.Au Québec, deux universités proposent le baccalauréat en météorologie. Le nom du programme varie selon l'établissement :Ces deux programmes d'études sont d'une durée de trois ans. Vos apprentissages sont orientés vers les sujets suivants :
  • la prévision des conditions météorologiques à court, moyen et long terme;
  • la compréhension et la justification des changements climatiques;
  • la compréhension et le mode d'application des énergies renouvelables : hydraulique, solaire et éolienne;
  • les facteurs qui influencent la qualité de l'air;
  • les cycles de condensation;
  • les cycles de réchauffement par le sol ou par le soleil;
  • les causes et les conséquences des phénomènes météorologiques;
  • les caractéristiques de la couche d'ozone, selon la localisation;
  • les points de contact entre l'océanographie et la chimie atmosphérique.
Avant de pouvoir traiter de réels enjeux propres au domaine de la météorologie, certaines notions doivent d'abord être abordées. Parmi celles-ci, nous retrouvons notamment :
  • Mécanique
  • Électromagnétique
  • Thermodynamique
  • Physique et dynamique de l'atmosphère
  • Système climatique
  • Mathématique appliquée
  • Instrumentation nécessaire aux expérimentations
  • Méthodes d'observation
  • Compilation et le traitement de données
Ces notions s'appuient sur les matières suivantes :
  • Mathématique appliquée
  • Chimie
  • Physique
  • Géographie
L'évolution de vos connaissances dans ces matières représente une étape préparatoire. Cela permet le développement optimal de vos compétences concernant des sujets d'étude plus concrets.

Les études supplémentaires et les programmes connexes

À la suite de l'obtention de votre baccalauréat en météorologie, vous pouvez poursuivre vos études dans ce même domaine. Il existe différentes possibilités de parcours à l'université :
  • Certificat en sciences de l'atmosphère
  • Diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS)
  • Maîtrise en sciences de l'atmosphère
  • Doctorat en sciences de la Terre et de l'atmosphère
Ces études supplémentaires peuvent vous ouvrir les portes à d'autres professions propres au domaine de la météorologie :
  • Météorologue spécialisé ou spécialisée en qualité de l'air
  • Expert-conseil ou experte-conseil en hydrologie, en énergie, en santé, en pollution, en foresterie, en agriculture ou en architecture
  • Conseiller ou conseillère en placements dans le domaine scientifique
  • Prévisionniste en météorologie
  • Agent ou agente en traitement des données climatologiques
D'autre part, il existe des programmes connexes à celui de la météorologie. Les sujets principaux abordés dans le cadre de ces formations présentent certaines similarités avec le baccalauréat en météorologie. En revanche, ils mènent à des emplois différents.Parmi ces programmes, vous pouvez retrouver d'abord le baccalauréat en sciences naturelles appliquées à l'environnement. Cette avenue vous donne la possibilité d'occuper des postes variés, par exemple :
  • Agent ou agente de sensibilisation
  • Coordonnateur ou coordonnatrice en gestion environnementale
  • Expert-conseil ou experte-conseil en projets d'aménagement
  • Inspecteur ou inspectrice en environnement
Le certificat en ressources énergétiques durables fait aussi partie des programmes connexes au baccalauréat en météorologie. Ce programme vous permet d'approfondir vos connaissances à propos de l'énergie, ses impacts sur l'environnement et sur la santé de l'être humain.Le certificat en sciences de l'atmosphère aborde des notions qui vous permettent de perfectionner des connaissances de base sur la météorologie et la climatologie.Finalement, le certificat en sciences de l'environnement représente une occasion d'acquérir des savoirs généraux au sujet de l'environnement.

Climatologiste : profession accessible à partir de la formation de météorologue

Le baccalauréat en météorologie ouvre les portes à deux métiers distincts : météorologue et climatologiste.Les climatologistes sont les personnes responsables de l'étude des données de météorologie. Ces dernières sont obtenues à partir d'observations météorologiques effectuées à des intervalles et sur des territoires précis.Votre travail de climatologiste consiste à analyser les données transmises afin d'approfondir la compréhension des différents phénomènes qui existent. Parmi ceux-ci, nous retrouvons notamment :
  • les conséquences de la pollution de l'air sur le climat;
  • les impacts de la diminution de la couche d'ozone sur les températures;
  • les zones concernées par la présence de pluies acides.
Les climatologistes travaillent généralement au sein d'instituts scientifiques, de centres de recherche universitaires et d'associations gouvernementales.

Résumé du métier de météorologue

Le plan de formation présenté précédemment vous amène à occuper un poste de météorologiste. Ce spécialiste oriente ses interventions sur l'étude de phénomènes atmosphériques :
  • les variations de température;
  • le taux d'humidité présent dans l'air;
  • le volume des précipitations recensé en des lieux précis;
  • la direction et la vitesse des vents;
  • Le niveau de la pression atmosphérique.
En plus du travail d'analyse des données, voici quelques-unes des autres fonctions du métier de météorologue :
  • la conception de modèles mathématiques permettant d'outiller des expérimentations variées;
  • la préparation de bulletins météorologiques;
  • la proposition de conseils aux entreprises dont les opérations sont influencées par les conditions météorologiques.
Les services d'un ou une météorologue répondent aux besoins d'organisations du secteur public et du secteur privé. Il peut s'agir notamment de :
  • Grand public, composé de citoyens et citoyennes
  • Entreprises de transport
  • Firmes de services-conseils
  • Organisations qui œuvrent dans le domaine de l'aviation
  • Compagnies du domaine de la construction
  • Travailleurs et travailleuses du secteur de l'agriculture
  • Institutions environnementales
  • Forces armées canadiennes
  • Agence spatiale canadienne
En conclusion, la formation de météorologue comporte des études universitaires qui s'échelonnent sur une période de trois ans. Vous acquerrez des savoirs et développerez vos compétences afin de pouvoir occuper efficacement les fonctions d'un ou d'une météorologue. Vous pourrez alors travailler dans des environnements de travail variés. Vos acquis vous permettront de bien vous adapter à ces diverses possibilités.À lire également : Les formations sur l'environnement : 3 métiers à découvrir
Partager :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Adresse courriel
Cet article vous a-t-il été utile?

Découvrir d'autres articles