Fiche métier de l'avocat en droit international au Canada

Mis à jour le 31 mai 2023

Cette fiche métier de l'avocat en droit international vous informe sur le parcours et la carrière de ces professionnels hautement spécialisés. Nous abordons dans cet article le rôle et les responsabilités des avocats en droit international, la formation, les compétences et les qualités nécessaires pour exercer ce métier, les exigences de permis d'exercice, ainsi que les perspectives d'emploi.Grâce à ces renseignements, vous serez en mesure de décider si cette profession peut correspondre à vos aptitudes, à vos compétences et à votre personnalité.
Offres d'emploi associées sur le site Indeed
Postes à temps partiel
Afficher plus d'offres sur Indeed

Que font les avocats en droit international?

En règle générale, les avocats aident les personnes ou les entreprises à comprendre, à appliquer et à respecter les lois et les règlements, ainsi qu'à faire valoir leurs droits. Ils agissent à titre de mandataires pour défendre les intérêts d'une personne physique ou morale, ou d'un groupe.Les avocats offrent un vaste éventail de services et la profession offre de multiples débouchés. Le travail de ceux qui se spécialisent en droit international consiste d'abord à déterminer la juridiction compétente, puis la loi applicable, dans les cas où la situation implique plus d'un pays ou d'une nationalité. En fonction du résultat de ses recherches, l'avocat en droit international va élaborer une stratégie pour conseiller ou défendre son client.Le droit international entre en jeu dans les situations suivantes :
  • L'une des parties concernées est de nationalité étrangère.
  • L'une des parties réside en pays étranger.
  • Les dommages ont été subis en territoire étranger.
  • Un contrat de travail, commercial ou autre, est ou sera exécuté en pays étranger.

Le rôle et les responsabilités des avocats en droit international

Les avocats en droit international ont pour rôle de veiller à ce que les démarches de leurs clients soient conformes aux exigences légales du pays concerné, pour les protéger contre d'éventuelles représailles.L'avocat spécialisé en droit international intervient également dans le cadre des expatriations, pour faire valoir le droit spatial, le droit des sociétés ou les droits de l'homme. Ces professionnels agissent à titre de conseiller et de représentant. Ils sont souvent sollicités au début d'un projet, en vue d'éviter les litiges en cours de réalisation.Peu importe les circonstances, il incombe à l'avocat en droit international de sélectionner la loi la plus avantageuse pour son client. Il intercède donc en faveur d'une personne morale ou physique afin que les tribunaux s'accordent sur la juridiction favorable. Si la démarche échoue, l'avocat met à profit ses connaissances en matière de droit étranger pour aider son client.

La formation pour devenir avocat en droit international

Les avocats en droit international doivent avant tout réussir la formation universitaire pour devenir avocat avant de se spécialiser. Celle-ci varie selon la province où le candidat prévoit exercer, notamment au Québec, qui jouit d'un statut distinct en matière de lois et de jurisprudence. Le droit international requiert habituellement une maîtrise en droit international.

Le parcours de formation au Québec

Le Québec est un cas unique, car les avocats qui souhaitent y exercer doivent suivre une formation particulière qui tient compte de la dualité juridique qui existe dans cette province. En effet, le droit civil et le droit de propriété du Québec sont issus de l'ancien régime français et appartiennent à un Code civil distinct. Les autres domaines du droit sont régis par la Common Law d'origine britannique, qui est aussi appliquée dans le reste du pays. Les avocats québécois doivent donc apprendre à connaître deux principaux systèmes légaux avant d'être inscrits au Barreau du Québec.Pour être admis à l'université en droit, les étudiants doivent d'abord compléter un diplôme d'études collégiales, de préférence dans un domaine pertinent au droit.Les aspirants doivent ensuite suivre une formation universitaire d'une durée de trois ou quatre ans menant à un baccalauréat en droit. Ils pourront ensuite se spécialiser en poursuivant leurs études en suivant un programme de maîtrise.L'étape suivante consiste à suivre la formation professionnelle de l'École du Barreau, d'une durée de quatre à six mois selon le cas, puis à faire un stage pratique supervisé de six mois en milieu de travail.Étape finale du futur avocat une fois le stage professionnel terminé : la demande d'inscription et d'assermentation au Barreau du Québec, dont les procédures sont codifiées dans la Loi 45, Loi du barreau.Les avocats assermentés obtiennent alors le droit d'apposer le titre de « Maître » devant leur nom.Les avocats et juristes formés à l'étranger peuvent aussi faire une demande d'équivalence pour être inscrits au Barreau.À lire également : La Course aux stages en droit : ce qu'il faut savoir

Le parcours de formation ailleurs au Canada

Le parcours d'études et de stage des candidats ailleurs au Canada est sensiblement le même qu'au Québec, à l'exception du diplôme d'études collégiales qui n'est pas requis pour être admis à l'université.De plus, les conditions particulières et l'Ordre qui admet les avocats varient d'une province à l'autre selon les lois. Il est donc conseillé de s'informer auprès de l'organisme officiel qui encadre la profession dans la province où vous souhaitez exercer. Par exemple, en Ontario, il s'agit du Barreau de l'Ontario. Dans certaines provinces, il est appelé Law Society.Le perfectionnement professionnel fait partie des obligations des avocats qui doivent faire un nombre prescrit d'heures de formation continue chaque année pour conserver leur droit d'exercer.

Où travaillent les avocats en droit international?

Les avocats en droit international travaillent dans les secteurs public et privé. Leur mandat relève du droit international public lorsqu'ils proposent leurs services aux organisations internationales ou à des gouvernements. Dans le cas du secteur privé, les avocats œuvrent auprès de particuliers de nationalités différentes.La mondialisation est favorable à l'exercice des métiers du droit international. Bon nombre d'entreprises et d'organisations recherchent l'expertise de ces professionnels du domaine légal. En effet, les salariés ou les membres peuvent être de différentes nationalités ou résider dans différents pays. Les implantations à l'étranger ont un impact sur l'exploitation de ces sociétés.Selon leur expérience et leur champ d'intérêt, les avocats en droit international peuvent exercer au sein d'organisations gouvernementales, non gouvernementales ou parapubliques. De plus, les institutions nationales et internationales qui traitent avec des pays étrangers ont souvent besoin de conseils personnalisés et d'un accompagnement continu pour respecter les lois et les règlements internationaux.

Le cheminement de carrière

En début de carrière, les avocats et juristes en droit international rejoignent généralement un cabinet en adressant une lettre de motivation pour cabinet d'avocat spécialisé. Ce dernier peut se concentrer sur le droit international ou offrir des services juridiques aux spécialisations diverses. Les nouveaux avocats peuvent aussi envoyer leur CV d'avocat auprès des services juridiques d'entreprises possédant des filiales à l'étranger.Les avocats en droit international chevronnés ont la possibilité d'accéder au titre d'associé, ou encore d'ouvrir leur propre cabinet pour devenir des chefs d'entreprise.Cette profession offre donc de nombreuses possibilités de cheminement et d'avancement.

Les compétences et qualités des avocats en droit international

Au-delà de leurs connaissances pointues en matière de droit, les avocats sont avant tout des communicateurs et des négociateurs experts. De plus, ils possèdent habituellement les qualités suivantes :
  • d'excellentes compétences en matière de relations interpersonnelles;
  • des qualités oratoires;
  • la capacité à travailler sous pression;
  • un sens critique développé;
  • l'autonomie et le sens des responsabilités;
  • la capacité d'adaptation et souplesse;
  • une gestion du temps efficace;
  • la facilité pour le travail en équipe;
  • une grande rigueur et le souci du détail;
  • la discrétion et la réserve;
  • une excellente maîtrise de soi et des émotions;
  • l'esprit d'analyse et de synthèse.
Il est à noter que le bilinguisme est un atout important pour réussir dans ce métier. La connaissance de langues étrangères est également une nécessité selon la portée du travail et les pays impliqués.

Le permis d'exercice

Au Canada, les avocats doivent obligatoirement être inscrits au Barreau officiel de leur province ou de leur territoire pour pouvoir exercer. Ils doivent par ailleurs respecter le Code de déontologie des avocats. S'ils sont reconnus coupables d'infraction au Code de déontologie ou d'infractions criminelles, les avocats peuvent être rayés du Barreau et perdre leur droit d'exercer.

Les perspectives d'emploi au Canada

Dans un contexte où la mondialisation prend de l'ampleur, les organisations, associations et entreprises choisissent d'étendre leurs activités hors des frontières. Les particuliers qui optent pour une profession libérale sont également nombreux à choisir de s'établir en pays étranger.L'avocat en droit international possède les compétences pour aider sa clientèle à élargir ses horizons professionnels en respectant les différentes lois applicables. La mondialisation est un phénomène désormais omniprésent qui rend les relations commerciales complexes.Les gouvernements, les organismes publics, les entreprises et les particuliers doivent de plus en plus composer avec l'augmentation des échanges transfrontaliers de biens, de services, de capitaux, de personnes et d'idées.Les conflits et les crises humanitaires se multiplient, tout comme les interventions des organisations internationales. Il en résulte une croissance exponentielle des règles du droit international public dans de nombreux domaines.Parallèlement, des règles transnationales sont élaborées indépendamment des États et des organisations internationales sous leur contrôle, afin de répondre aux besoins croissants des acteurs du commerce international.Ces facteurs sont favorables à créer une demande importante pour les spécialistes en matière de droit international.

Ressources complémentaires

Le Système de projection des professions au Canada publie des perspectives d'emploi au Canada par catégorie de professions.Selon les données publiées par le site Métiers et professions du Québec, le placement des diplômés de deuxième cycle en droit au Québec est environ de 83 %.Vous êtes aussi invités à consulter la Revue du marché du travail du Québec en 2019 pour des détails sur le marché de l'emploi de cette province.Finalement, la reprise du marché de l'emploi canadien en 2021 est favorable aux chercheurs d'emploi.Les avocats en droit international sont des professionnels qui appartiennent à une catégorie à part. Ils doivent non seulement maîtriser les lois de différents pays, mais aussi parler plusieurs langues étrangères. Les études sont longues et exigeantes, mais elles ouvrent la porte vers des débouchés intéressants et de multiples possibilités pour faire avancer sa carrière.À lire également : Combien gagne un avocat?Veuillez noter qu'aucune des sociétés, institutions ou organisations mentionnées dans cet article n'est affiliée à Indeed.
Partager :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Adresse courriel
Cet article vous a-t-il été utile?

Articles associés

Huit métiers du droit (carrières, description et salaires)

Découvrir d'autres articles