Développement de carrière

Éviter la procrastination au travail

December 15, 2020

La procrastination est bien connue pour être l'habitude de remettre ses tâches à plus tard. Celle-ci a également des effets néfastes, tels l'épuisement professionnel, des troubles anxieux et la dépression.

Certains croient que la procrastination est un cercle vicieux difficile à briser. Cependant, sachez qu'il existe des moyens efficaces de se défaire de cette habitude. Vous trouverez dans cet article des façons utiles de lutter contre la procrastination.

Les causes de la procrastination

La procrastination est une habitude facile, mais négative. Lorsqu'elle est chronique, elle devient rapidement une nouvelle source de stress, sans compter qu'elle empiète également sur votre temps libre. En repoussant des tâches importantes trop longtemps, elles doivent souvent être terminées en dehors des heures de travail.

Les procrastinateurs chroniques peuvent passer toute leur vie dans ce cycle qui les empêche de progresser dans leur vie professionnelle et personnelle. Pour sortir de ce cycle, il est important d'en comprendre les causes et de prendre des mesures le plus tôt que possible.

Déterminer les causes de la procrastination

Les origines et les causes de la procrastination peuvent être diverses et peuvent différer d'une personne à l'autre. Le premier pas dans la bonne direction pour vous défaire de cette habitude est de prendre un pas de recul pour réfléchir à votre situation.

Tout d'abord, prenez le temps d'analyser la nature des tâches à accomplir et votre façon de les percevoir. En général, plus une activité nous semble désagréable ou peu inspirante, plus les chances de procrastination sont élevées.

Ensuite, réfléchissez à vos pensées et vos émotions reliées à cette tâche. L'épuisement physique ou mental peut également être un facteur de procrastination. Les longues heures de travail sans interruption et l'absence de sens dans son travail rendent plus difficile la motivation personnelle.

Il existe d'autres causes de la procrastination :

  • Le désintérêt : Le désintérêt prend plusieurs formes, dont l'absence d'intérêt pour son travail ou l'impression de faire fausse route. Il peut également être l'absence de possibilité d'avancement ou l'impertinence de ses engagements.
  • La peur de l'échec : Certaines personnes ont tendance à reporter indéfiniment les choses qu'elles voudraient faire, car elles ont peur d'échouer. Une croyance dominante, négative et déprimante s'installe et ces personnes sont convaincues que le projet sera un échec. Pour cette raison, elles n'essaient même pas.
  • La peur du succès : D'autres personnes vont plutôt prendre du retard dans leur travail, car elles craignent le succès. Certains pensent qu'ils ne le méritent pas, tandis que d'autres ont peur des attentes des autres. Elles ne veulent pas ressentir la pression de la performance.

Peur et procrastination

La peur et la procrastination vont souvent de pair. Qu'il s'agisse de chercher un nouvel emploi ou de commencer des activités importantes, si la peur nous tient, il est facile de trouver des dizaines d'excuses plausibles pour remettre ses tâches à plus tard.

La procrastination dictée par la peur peut conduire à la stagnation et à l'absence de prise d'initiative. Lorsque des gens prétendent ne pas pouvoir choisir ou qu'ils ont besoin de plus de temps, ils le font sous l'effet de leurs émotions, réelles ou fictives, afin de reporter la décision.

Les conséquences de la procrastination

De façon générale, l'habitude de procrastiner influence graduellement tous les domaines dans la vie d'une personne. Le procrastinateur se retrouve à constamment reporter le début, la poursuite ou l'achèvement de nombreuses activités. Cette attitude peut causer des problèmes avec ses collègues et affecter leur confiance en ses capacités. Elle interfère ainsi avec la productivité personnelle, particulièrement sur le marché du travail.

La procrastination est également à la source d'un cercle vicieux. Peu à peu, les projets et les tâches s'accumulent et plus le temps passe, plus la charge de travail semble insurmontable. Pour le procrastinateur, cette accumulation ne devient qu'une raison de plus de reporter son travail.

De plus, la procrastination occasionne du stress. Généralement, une personne qui procrastine sait qu'elle a des choses à faire, mais ne parvient pas à s'atteler à la tâche. Dans le pire des cas, le stresse entraîné par tous les projets et toutes les tâches reportés à plus tard deviennent un fardeau peut investir graduellement toutes les facettes de la vie d'une personne qui procrastine trop.

Conseils pour éviter de procrastiner au travail

Maintenant que les causes de la procrastination sont bien définies, voici quelques astuces simples pour vous aider à arrêter de procrastiner et augmenter votre productivité au travail.

Être organisé

Cet élément peut sembler relever du simple bon sens, mais il est important de bien s'organiser. La technique choisie doit prendre en considération vos habitudes. Si vous préférez les aides visuelles, envisagez d'investir dans un tableau ou un agenda détaillé. Si vous aimez moins la version papier, pensez à vous procurer un agenda électronique ou télécharger une application à cet effet. Il n'y a pas de meilleures techniques pour s'organiser; il faut choisir selon ses préférences.

Après avoir choisi le support approprié, vous devez répartir votre travail en petites tâches et aborder chacune d'entre elles individuellement. Prévoyez des pauses pour manger et vous détendre dans la journée. De plus, lorsqu'une tâche sera terminée, vous aurez l'impression de progresser dans votre travail. L'utilisation d'un logiciel de gestion des tâches peut vous aider à hiérarchiser vos tâches et améliorer votre efficacité.

Être réaliste

Peu importe la situation, il est important de se fixer des objectifs simples et réalisables. Évitez d'écrire de longues listes de tâches, car l'ampleur du travail pourrait vous décourager. Faites plutôt des listes courtes chaque jour et séparez les différentes étapes d'un projet.

Par exemple, si vous devez rédiger un rapport pour un client, planifiez d'abord les différentes étapes avant de plonger dans la rédaction. Divisez le projet en petites tâches et fixez-vous des délais raisonnables. Il vous sera alors plus facile de vous concentrer et d'avancer dans votre travail.

Organiser sa journée de travail

Lors de la planification de votre journée, vous pouvez déterminer les tâches à accomplir en avant-midi et celles à compléter après le dîner. Il est important de trier ses tâches en fonction de ses heures de productivité.

Par exemple, si vous êtes plus créatif le matin, vous pouvez prévoir toutes vos tempêtes d'idées pendant cette période. Si vous vous concentrez mieux l'après-midi, vous pouvez traiter toutes les activités axées sur la recherche ou les appels de clients vers la fin de la journée.

Éliminer toutes les distractions

Pour arrêter de procrastiner, il est important de retirer toutes les sources de distraction de son espace de travail. Par exemple, si vous avez tendance à utiliser votre téléphone toute la journée, vous pouvez le placer loin de votre bureau avant de commencer à travailler.

Ensuite, il est important d'informer les personnes qui vivent avec vous que vous avez besoin de vous concentrer durant certaines heures de la journée. Il est possible d'établir des règles simples, comme l'absence de télévision ou de musique, lorsque vous travaillez.

Il est essentiel de supprimer toutes les perturbations potentielles de votre espace de travail avant de commencer une tâche. Cette habitude permet de réduire le risque d'être distrait à mi-chemin d'un travail important. Si vous êtes souvent distrait par des sources extérieures, comme des collègues de travail ou des colocataires, pensez à travailler dans un endroit plus isolé dans la demeure.

Aménager son poste de travail

Analysez l'aménagement de votre environnement de travail et l'effet qu'il a sur votre productivité. Demandez-vous si cet espace vous inspire ou vous désole. La lumière est un élément très important de l'espace de travail, tout comme le mobilier de bureau. Le poste de travail devrait être confortable et favoriser la créativité et la productivité.

Prendre des pauses

Pour être plus productif, prenez des pauses au cours de votre journée de travail. Il suffit de passer 15 à 20 minutes pour quitter son poste et se changer les idées. Certaines personnes préfèrent sortir pour aller marcher, tandis que d'autres vont plutôt boire un café en regardant leurs médias sociaux. Peu importe l'activité, celle-ci doit vous permettre de mieux vous concentrer lorsque vous vous remettez au travail.

Se récompenser

Être récompensé pour un travail bien fait est toujours stimulant. Après avoir rayé une tâche de votre liste, pensez à vous offrir un récompense. Les récompenses peuvent prendre plusieurs formes. Certains voudront regarder un épisode de leur émission de télévision préférée et d'autres tricoteront quelques minutes. L'objectif consiste à choisir une récompense assez motivante pour arrêter de procrastiner.

Dans le même ordre d'idées, les primes offertes par les employeurs peuvent également déjouer la procrastination. Par exemple, si la réussite d'un projet entraîne une augmentation de salaire ou une promotion, vous serez plus susceptible de le terminer dans les délais.

En lien avec ce sujet

Afficher plus 

Comment devenir travailleur autonome

S’investir dans une carrière de travailleur autonome peut représenter un grand changement dans votre vie. Lisez cet article pour en savoir davantage.

Comment tirer le meilleur parti de vos traits de personnalité au travail?

Lisez cet article pour tout savoir sur le modèle des cinq grands traits de personnalité et connaître les traits les plus recherchés par les employeurs.