Compétences interpersonnelles | Conseils et exemples

Mis à jour le 25 septembre 2023

Les compétences interpersonnelles sont fréquemment mentionnées en contexte d’emploi et de recrutement. Elles désignent toutes les compétences auxquelles on peut avoir recours lors de nos interactions avec les autres. Elles sont donc complémentaires des compétences professionnelles.De plus en plus d’employeurs sont à la recherche d’employés et de candidats ayant de bonnes compétences interpersonnelles. En effet, elles facilitent la communication, améliorent la transmission d’informations et augmentent les chances de réussite d’un projet.Selon votre situation, il peut être indiqué de mentionner vos compétences interpersonnelles sur votre CV. Sinon, bien connaître ses propres compétences interpersonnelles est un véritable atout en entrevue d’embauche. Dans cet article, nous vous présenterons les définitions des compétences interpersonnelles les plus recherchées par les employeurs.
Offres d'emploi associées sur le site Indeed
Postes à temps partiel
Afficher plus d'offres sur Indeed

L’importance des compétences interpersonnelles

Sur le marché du travail actuel, la demande en connaissances spécialisées évolue constamment, mais le besoin de compétences interpersonnelles demeure.Pour certains employeurs, elles sont un facteur déterminant à l’embauche d’un candidat. Un candidat présentant de bonnes compétences interpersonnelles aura en effet de meilleures chances de bien s’intégrer l’équipe en place.De plus, elles sont tout à fait indispensables pour ceux qui occupent un emploi en étroite relation avec le public.

Définitions des compétences interpersonnelles

Les compétences interpersonnelles permettent de développer, de tisser et de maintenir des relations humaines. Elles sont parfois tout aussi importantes que les compétences techniques. Surtout dans les emplois où il faut interagir avec des clients ou des collègues. Voici quelques-unes des compétences interpersonnelles les plus recherchées par les employeurs et qui peuvent vous inspirer en entrevue pour parler de qualités.

Le travail en équipe

Le travail en équipe est une compétence interpersonnelle très importante. Elle permet d’effectuer un travail de groupe dans un climat d’entraide et de collaboration harmonieuse. Le travail en équipe implique la patience, la compréhension, la responsabilité, et la disponibilité.Le travail d’équipe est également lié aux compétences en matière de résolution de conflit, de critique constructive ainsi qu’à l’empathie envers les autres membres de l’équipe.Savoir travailler en équipe est une qualité inestimable en milieu de travail. La collaboration permet de tirer le maximum des compétences et des points forts de chacun des membres d’une équipe tout en minimisant les points faibles individuels.

La communication

Les compétences en matière de communication sont la clé dans de nombreuses situations. La communication comprend tant la communication interpersonnelle que la communication à un plus large groupe. La capacité à communiquer efficacement, tant à l’oral qu’à l’écrit, peut vous aider à mieux transmettre vos idées. Elle permet également d’éviter les malentendus et les mauvaises interprétations qui peuvent mener à des erreurs ou des conflits.

L’empathie

L’empathie se définit par la capacité à reconnaître et à comprendre les sentiments et les émotions d’un autre individu. On parle souvent de « savoir se mettre à la place de l’autre ». L’empathie permet entre autres d’améliorer la communication.En effet, en faisant preuve d’empathie, on est en mesure de comprendre plus ou moins ce que les autres ont parfois de la difficulté à exprimer. Ainsi, en tenant compte de la situation de l’autre, on peut intervenir ou ajuster son comportement pour améliorer ses relations ou une situation particulière.

Le sens de l’humour

Une personne capable de transformer un moment de tension en un moment de légèreté grâce à son esprit, son intelligence émotionnelle et son sens de l’humour est toujours la bienvenue. Un excellent sens de l’humour peut vous aider à vous faire des amis et à gérer avec tact les problèmes professionnels.

Le leadership

La compétence de leadership demande une capacité à pouvoir gérer un groupe d’individus et de les influencer positivement pour un travail d’équipe efficace et satisfaisant. Une personne présentant des aptitudes de meneur sait faire preuve de patience, d’empathie, d’écoute et possède des compétences en matière de prise de décision. Il doit savoir mener les troupes et les motiver.Article connexe : Styles de leadership : Définitions, cas pratiques et exemples

L’écoute active

L’écoute joue aussi un grand rôle dans la communication. L’écoute active vous permet d’être pleinement conscient et présent lorsque l’autre personne s’adresse à vous. En plus d’un langage corporel qui démontre votre ouverture, il existe quelques stratégies pour renforcer l’écoute active. Bien entendu, il s’agit de ne pas interrompre l’interlocuteur. Lorsque celui-ci a terminé d’exprimer son idée, vous pouvez reformuler ses propos pour démontrer que vous avez bien compris. Cela permet à votre interlocuteur de sentir que vous l’écoutez sincèrement et il sera plus disposé à vous écouter à votre tour.

La fiabilité

Dans n’importe quelle situation, on a toujours besoin de quelqu’un sur qui l’on peut compter. La fiabilité se caractérise par plusieurs petits gestes et attentions qui renforcent l’impression qu’on peut compter sur vous.Par exemple, le fait d’être ponctuel, de toujours respecter les délais, de fournir une qualité de travail constante fait partie des comportements qui contribuent à l’image de fiabilité. En d’autres mots, la fiabilité, c’est de tenir sa parole et de respecter les ententes que vous prenez.

Conseils pour développer ses compétences interpersonnelles

Nous ne sommes pas tous égaux quant à nos compétences interpersonnelles. Le plus souvent, une personne aura quelques bonnes compétences interpersonnelles et en aura certaines autres à améliorer. Toutefois, les compétences interpersonnelles peuvent se cultiver au fil du temps.La première étape est de connaître les compétences interpersonnelles. Ensuite, vous pouvez identifier celles avec lesquelles vous avez le plus de facilité et celles qui vous donnent plus de fil à retordre. Une fois que c’est fait, il ne vous reste plus qu’à tenter d’améliorer les points faibles que vous avez identifiés en prenant des mesures concrètes. Nous vous proposons donc quelques conseils pour développer vos compétences interpersonnelles.

Développez les compétences d’écoute active

En résumé, l’écoute active, c’est porter votre attention sur le contenu et la forme du message de votre interlocuteur. À la différence de l’écoute passive, lorsque vous êtes en écoute active, vous posez des gestes concrets pour faire en sorte que votre interlocuteur se sente écouté et soit encouragé à poursuivre la communication avec vous.Lorsque celui-ci parle, vous pouvez hocher de la tête pour lui démontrer qu’il a toute votre attention. Surtout, vous ne devez pas l’interrompre. Cependant, lorsqu’il fait des pauses dans son discours, vous pouvez reprendre la fin de sa phrase pour mettre l’accent sur le fait que vous l’écoutez avec une véritable attention. Lorsqu’il a terminé son idée, vous pouvez reformuler ses propos en lui posant une question pour vérifier si vous avez bel et bien compris ce qu’il vous a dit.En mettant ces petits gestes en action, votre interlocuteur sentira qu’il peut parler avec assurance et aura tendance à plus facilement aller au fonds des choses. De plus en utilisant l’écoute active régulièrement, les gens seront portés à venir vers vous lorsqu’ils ont une information à communiquer.

Mettre l’empathie en action

Pour développer son empathie, il faut apprendre à se mettre à la place de l’autre. Si ce n’est pas un réflexe au départ, il est possible de développer peu à peu ce trait de caractère.Pour cela, vous pouvez vous poser des questions sur la situation de l’autre et tenter d’y répondre. Ainsi, vous apprendrez à connaître les motivations de cette personne. Ainsi vous serez plus en mesure de comprendre en quoi sa situation personnelle influence ses paroles, son comportement et ses choix.L’empathie exige donc une attitude ouverte plutôt que critique. Il ne s’agit pas de vous demander comme vous réagirez dans une situation, mais simplement de comprendre pourquoi l’autre personne agit ou parle de la sorte. Il faut tenter de ne pas porter de jugement.Si vous avez tendance à juger rapidement les autres, tentez de prendre conscience de ces jugements que vous portez et des moments où vous les portés. C’est un bon point de départ pour développer votre empathie. Peu à peu, au lieu de porter des jugements rapides, vous vous mettrez à la place d’autrui et aurez une attitude plus compréhensive.

La politesse

Parfois, en milieu de travail, tout se déroule si rapidement qu’on néglige les petits gestes qui peuvent faire une grande différence. Ces petits gestes qui peuvent passer inaperçus permettent en fait de favoriser de bonnes relations interpersonnelles.Par exemple, vous pouvez prendre l’initiative de saluer les gens avant qu’ils viennent vers vous. Si vous avez une demande à formuler, essayez de le faire sous forme de question et d’ajouter « s’il vous plaît » plutôt que d’utiliser l’impératif. N’oubliez pas de remercier les autres lorsqu’ils vous rendent un service.En résumé, tentez de faire preuve de courtoisie dès que vous en avez l’occasion. Même si ce sont des gestes qui ne se remarquent que très peu, ils permettent d’établir des bases solides pour toutes vos relations interpersonnelles.
Partager :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Adresse courriel
Cet article vous a-t-il été utile?

Découvrir d'autres articles