Commencer un nouvel emploi

Comment réussir sa réorientation de carrière

June 30, 2021

Envie de changer de vie, d'avoir plus de temps pour soi, d'exercer un travail qui a plus de sens, d'être son propre patron : il existe une multitude de raisons pour réorienter sa carrière et elles sont personnelles à chacun.

Notre monde en perpétuel mouvement a facilité les réorientations de carrière, car il y a de plus en plus de nouveaux métiers et de formations. Nos études et notre quotidien nous ont rendus plus adaptables. Réorienter sa carrière demande un certain investissement, mais vous en êtes capable! Suivez le guide pour réussir votre réorientation de carrière.

Quelles sont les conditions d'une réorientation de carrière?

Aujourd'hui, vous avez des possibilités infinies pour réorienter votre carrière. Bien souvent, la seule condition, c'est d'en avoir envie! Mais pour guider votre choix, vous allez devoir faire un bilan de vos désirs et de votre situation actuelle. Ces éléments vous aideront à opter pour la voie la plus adaptée.

Pourquoi se réorienter?

Faites le point sur les raisons qui vous poussent à vouloir effectuer un virage dans votre carrière. Cela peut être :

  • une lassitude dans votre travail ou de la souffrance;
  • le besoin d'exercer un métier plus proche de vos valeurs;
  • le désir d'accorder plus de temps à vos loisirs et à vos proches;
  • l'envie de changer de vie.

Parfois, vous avez seulement besoin d'assouplissement dans votre vie professionnelle comme prendre des vacances, changer d'employeur ou diminuer le stress au travail. Soyez sûr de la validité de vos raisons et de votre choix avant de réorienter votre carrière, car le processus va vous demander d'investir de l'énergie, du temps, voire de l'argent.

Quand se réorienter?

La réorientation est accessible aux personnes de tous les âges, peu importe le stade où ils se trouvent dans leur votre carrière. Vous pouvez changer de carrière de 3 façons différentes :

  • Changer de statut : par exemple, vous passez de salarié à travailleur indépendant ou l'inverse.
  • Changer de secteur : si votre métier s'adapte à plusieurs secteurs, vous pouvez changer d'environnement.
  • Changer de métier : vous avez peut-être envie de changer complètement de carrière. À ce moment, de nombreuses portes s'ouvrent à vous.

Entamer sa réorientation

Vous avez finalement pris votre décision? Félicitations! Un nouveau chapitre s'ouvre à vous et il est temps d'entamer votre réorientation.

Le gouvernement québécois offre divers outils pour vous aider dans votre démarche : questionnaires, guides, fiches emplois d'avenir. De source sûre et régulièrement mis à jour, ces documents sont un bon point de départ pour commencer vos recherches.

Gardez à l'esprit que cette démarche peut prendre du temps. Vous allez devoir vous y dédier totalement pour obtenir des résultats. Attention à ne pas vous précipiter : ne quittez pas votre travail actuel sans avoir une sécurité, vous risquez de vous retrouver démuni. La première étape de la réorientation est d'établir une stratégie.

Établir une stratégie de réorientation

Il est indispensable d'avoir une stratégie d'action avant de commencer à vous former et à chercher un nouvel emploi. Cette phase préliminaire peut être divisée en 3 moments : le moment de réflexion sur soi, le bilan de vos compétences et la recherche concrète.

Réfléchir sur soi

Vous ne pouvez pas vous jeter à corps perdu dans la réorientation avant d'avoir réfléchi à ce que vous voulez. Munissez-vous d'un carnet dédié à votre réorientation et utilisez-le pour consigner :

  • les activités qui vous plaisent, y compris dans vos loisirs;
  • les secteurs qui vous intéressent;
  • des idées de métiers qui vous attirent;
  • les formations nécessaires, s'il y a lieu;
  • une liste concise de vos compétences (vous le ferez plus précisément dans la prochaine étape) : savoirs, savoir-faire, savoir-être;
  • une journée type idéale dans votre nouveau travail;
  • les changements qui auront un impact sur votre vie personnelle (modification de votre salaire, plus ou moins de temps à accorder à vos proches, trajet plus ou moins long).

Vous pouvez avoir recours à des tests d'orientation gratuits sur Internet. Ces tests n'auront pas la précision d'un entretien avec un conseiller, mais ils peuvent vous donner des idées et clarifier votre projet.

Faire un bilan de compétences

Le bilan de compétences est une étape centrale de votre projet de réorientation : c'est un rapport réalisé par un conseiller spécialisé qui recense non seulement vos aptitudes personnelles et professionnelles, mais qui permet aussi de faire un compte rendu de vos envies, de vos motivations et de vos valeurs. Il a pour but de valoriser votre parcours et de vous situer sur le marché du travail.

Vous pouvez également solliciter une RAC (reconnaissance des acquis et des compétences) : il s'agit de faire évaluer vos compétences acquises par l'expérience et d'obtenir leur reconnaissance officielle sous forme de diplôme ou d'attestation qui vous ouvre la porte à des formations ou des métiers. Vous pouvez vous procurer une RAC en passant par certains centres de services scolaires du Québec : consultez le site du CERAC pour connaître les établissements concernés ou pour recueillir des informations supplémentaires sur cette démarche.

S'informer sur le marché de l'emploi

Maintenant que vous connaissez vos envies et vos compétences, il est temps de vérifier l'état du marché du travail. Certains métiers offrent plus de possibilités que d'autres : informez-vous sur l'employabilité, le taux de chômage, les perspectives de carrières et le salaire de l'emploi que vous visez.

Sachez rester ouvert. Vous risquez de devoir faire des concessions, mais faire preuve de positivité et de volontarisme vous aidera à trouver les solutions adéquates.

Ensuite, recherchez des renseignements sur les formations qui vous intéressent : combien en existe-t-il, où sont-elles dispensées, quelles sont les conditions d'entrée, quels sont leurs prix, quelles sont leurs durées? Listez celles qui remplissent vos critères et prenez en considération les contraintes d'argent, de lieu et de durée.

Mener à bien sa réorientation

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour réussir votre réorientation de carrière. Réunissez les éléments que vous avez collectés pendant votre phase de recherche (envies, compétences, formations et marché du travail) pour passer à l'étape suivante : la réorientation en pratique.

Vous allez pouvoir entamer une formation et commencer votre nouvelle carrière. Pensez à vous entourer de personnes positives qui vous soutiendront dans votre démarche. Si votre projet n'aboutit pas, ne perdez pas espoir et continuez à avancer.

La formation

Souvent, une formation est nécessaire dans le cadre d'une réorientation de carrière. Lorsque vous en choisissez une, vérifiez les débouchés et sa reconnaissance par l'État. Cela est d'autant plus important si le cursus que vous avez retenu est payant : vous devez être sûr que votre investissement financier sera rentable.

Il existe des formations pratiques, théoriques ou les deux. Favorisez les formations qui incluent un stage en entreprise : le meilleur moyen d'apprendre, c'est la pratique.

Organiser la transition

La tentation de quitter rapidement votre poste en espérant en trouver un autre sous peu est parfois forte. Néanmoins, il est souvent préférable d'attendre d'avoir une offre d'emploi en poche avant de faire le grand saut.

Le moment venu, n'oubliez pas de rédiger votre lettre de démission de façon courtoise afin de rester en bons termes avec votre employeur, même si vous changez de carrière. Autant éviter les complications dans une période déjà bien agitée!

Entrer dans sa nouvelle carrière

Si vous recherchez un emploi dans une entreprise, mettez à jour vos CV et lettre de motivation selon le titre et le secteur que vous convoitez. Mettez en valeur vos compétences fraîchement acquises et tâchez de donner du sens à votre parcours à travers votre lettre de motivation. Vous allez devoir prouver à votre futur employeur que vous êtes sincère dans ce nouveau chapitre de votre vie professionnelle.

Si vous vous lancez comme travailleur indépendant, vous allez devoir vous créer une clientèle. Celle-ci s'obtient grâce à la distribution de prospectus, à une bonne communication en ligne (site Internet, réseaux sociaux) et au bouche-à-oreille. Faites appel à votre réseau, notamment celui que vous avez pu construire au cours de votre démarche (connaissances de votre formation, accompagnateur de réorientation).

Avoir du soutien

La réorientation est une démarche qui est parfois source de stress et d'angoisses. C'est pourquoi vous devez vous sentir soutenu, que ce soit par vos proches ou par des professionnels.

Entourez-vous de personnes positives et bienveillantes qui seront promptes à vous appuyer durant ce processus. Le lien social est indispensable pour rester motivé et dynamique. Quand vous vous sentez dépassé ou découragé par le chemin qui vous attend, prenez le temps de vous accorder des pauses et des moments pour vous aérer l'esprit.

Vous pouvez aussi faire appel à différents professionnels pour vous accompagner dans votre projet de réorientation. Ces spécialistes sauront s'adapter à votre profil et vous aider à trouver des solutions :

  • un accompagnateur spécialisé dans la réorientation professionnelle;
  • un conseiller en emploi;
  • un conseiller d'orientation;
  • un psychologue.

En lien avec ce sujet

Afficher plus 

Comment gérer la réorientation de carrière à 50 ans?

Volontaire ou forcée, la réorientation de carrière à 50 ans peut être perçue comme une très bonne opportunité de rebond pour accomplir un désir professionnel

Tout savoir sur le plan 30-60-90 jours

Le plan 30-60-90 se base sur des objectifs à atteindre sur différentes périodes, et vous accompagnera dans votre nouvel emploi. Découvrez comment l’utiliser.