Comment devenir libraire?

Mis à jour le 4 mars 2023

Vous êtes un lecteur inassouvi à la recherche d'une nouvelle profession? Avez-vous pensé à devenir libraire? Imaginez que vous êtes en permanence entouré de livres. Des centaines de livres, des milliers de livres. Vous êtes à l'affût des nouveautés et vous devez même en prendre connaissance pour bien répondre à la clientèle. N'est-ce pas fantastique?Bon, ce n'est pas tout de lire. Il faut aussi gérer les ouvrages, les ranger, les enregistrer, valider leur disponibilité, les retourner, du moins pour certains. Et puis, le service à la clientèle doit être assuré. Alors, souhaitez-vous en savoir davantage sur ce métier peu connu?
Découvrir les offres d'emploi sur le site Indeed
Postes à temps partiel
Afficher plus d'offres sur Indeed

Que fait le libraire?

Le libraire a une double mission commerciale et promotionnelle. Sa mission première est bien évidemment commerciale, puisque, par définition, le libraire est une personne qui vend des livres. Pour subsister, la librairie dans laquelle il travaille doit donc faire suffisamment de ventes. Sa seconde mission est, selon le site d'Emploi Québec, de « rendre accessible et promouvoir les livres en tant que support de la culture et de la connaissance » . Dans ce sens, il est amené à jouer un rôle-conseil de première ligne.Le libraire a un emploi du temps chargé et, de façon plus technique, il doit exécuter les tâches suivantes :
  • Gérer le stock : commander les ouvrages et retourner les invendus
  • Réceptionner les livres, les informatiser, les étiqueter et effectuer leur mise en rayon
  • Passer des commandes individuelles
  • Assurer le service à la clientèle : accueil, conseil, aide à la recherche
  • Effectuer les transactions à la caisse : achats et remboursements
  • Sélectionner et mettre en avant les livres phares
De plus, le libraire indépendant (qui a sa propre librairie), contrairement aux chaînes ou aux grandes librairies, ou encore à celles en milieu scolaire, doit effectuer des activités de gestion, soit celles des ressources humaines et de la comptabilité. Parfois, il doit planifier et organiser les évènements de la librairie (ex. : cercles de lecture, séances de dédicaces avec des auteurs, expositions des illustrateurs) ou prendre part à des évènements externes (ex. : salon du livre). Certains libraires vont s'occuper d'alimenter un blogue pour leur clientèle; soit, des activités qui lui permettront d'augmenter sa visibilité.D'un milieu à l'autre, les conditions de travail varient également. Dans une librairie indépendante, le libraire se retrouve souvent seul ou avec une toute petite équipe. Il doit faire face à des heures de travail parfois astronomiques compte tenu de son volume de responsabilités. Au contraire, dans les grandes chaînes, le travail d'équipe est bien implanté; les tâches de chacun sont bien réparties et les heures de travail sont donc régulières.Finalement, le libraire s'informe en permanence. Il ne s'agit pas de lire seulement les plus récents livres, mais cela inclut aussi la lecture de la presse et des revues professionnelles et l'écoute des émissions littéraires. Il doit, par ailleurs, être à l'affût des évolutions du marché (ex. : essor du numérique) pour pouvoir agir en conséquence.

Comment devient-on libraire?

La profession de libraire a eu quelque peu de difficulté à se faire reconnaître. Pour preuve, les établissements n'offrent pas de formation pour ce métier. Pour devenir libraire, il faut avant toute chose se bâtir quelques années d'expérience sur le terrain.Enfin, au Québec, une année est suffisante pour acquérir les compétences obligatoires relatives à la norme professionnelle du métier de libraire. En effet, le futur libraire devra suivre une formation en situation réelle de travail, soit le Programme d'apprentissage en milieu de travail (PAMT). Pour cela, il doit d'abord répondre aux exigences d'embauche dans une librairie (indépendante, en milieu scolaire ou d'une chaîne), et notamment, être âgé de 16 ans et plus. Une fois embauché, il est jumelé à un « compagnon d'apprentissage », un libraire expérimenté, qui lui transmettra toutes ses connaissances. Après cette année de formation, la personne pourra obtenir un certificat de qualification professionnelle et sera en mesure de travailler à titre de libraire.Par ailleurs, puisque le métier est reconnu, il est tout à l'honneur des libraires expérimentés et non certifiés de faire reconnaître leurs compétences par le Programme d'évaluation et de reconnaissance des compétences de la main-d'œuvre (PERCEPE).Différents parcours professionnels s'offrent aux libraires certifiés. Ils peuvent décider de rester dans la librairie où ils ont été formés ou bien changer de librairie. Selon leurs besoins, leurs objectifs et les offres de travail sur le marché, les libraires peuvent intégrer une chaîne (comme Renaud-Bray), une librairie en milieu scolaire (Coopsco) ou une librairie indépendante. Ils peuvent être affectés à quelques tâches spécifiques ou à des tâches variées selon les situations. Certains peuvent décider d'ouvrir leur propre librairie. Dans ce cas, il faut commencer par faire une demande d'autorisation au ministère de la Culture et des Communications.Les libraires ont également l'opportunité de s'affilier à l'ALQ ou encore aux Librairies indépendantes du Québec (LIQ). Ils pourront alors recevoir du soutien pour leurs divers projets, des conseils, des formations et des informations sur le marché du livre.Le salaire du libraire dépend de deux facteurs : le nombre d'années d'expérience et le chiffre d'affaires de la librairie. Au Canada, le salaire annuel moyen est de 54 368 $ CA.

Quelles sont les compétences et les qualités du libraire?

Les compétences du libraire sont axées sur deux volets. Le service à la clientèle d'une part et le service à la réception et au retour des livres d'autre part. Selon Emploi-Québec, ce sont les compétences liées au service-conseil qui sont essentielles à l'obtention du certificat de qualification professionnelle. Ces compétences sont au nombre de quatre :
  • Capacité d'accueillir, de servir et de conseiller la clientèle
  • Capacité d'utiliser toutes les ressources de la librairie
  • Capacité d'utiliser le système de classement des livres dans la librairie
  • Capacité d'aménager une aire de vente
Ce n'est pas tout! Sur le plan personnel, on attend du libraire qu'il fasse preuve d'authenticité, d'empathie et d'une bonne capacité d'écoute, puisque ce sont ces qualités qui lui permettront, en fin de compte, de servir au mieux sa clientèle. Grâce à ces qualités, le libraire est à même de développer de véritables relations avec sa clientèle et de la fidéliser. En plus, le fait de bien connaître ses clients (leurs goûts, leurs besoins et même leurs projets) est un atout considérable pour la sélection des ouvrages à commander.Les compétences liées au service à la réception et au retour des livres sont au nombre de trois :
  • Capacité de vérifier l'état et la nature de la marchandise lors de la réception, du déballage ou de l'expédition
  • Capacité de traiter les renseignements inscrits sur les formulaires liés aux transactions sur les livres à leur réception ou expédition
  • Capacité de traiter les renseignements nécessaires à la gestion des livres et de les saisir dans la base de données utilisée pour la gestion du stock de livres
Ces compétences ne sont pas nécessaires pour l'obtention du certificat, mais plutôt complémentaires. Évidemment, plus le libraire aura de compétences, plus il sera polyvalent et plus il lui sera facile de travailler à plusieurs niveaux dans la librairie.Le libraire est donc une personne essentielle dans le milieu culturel. D'un côté, il rend le savoir et la culture accessibles à tous, et de l'autre, il contribue à la survie des oeuvres littéraires, de leurs auteurs et des autres acteurs du milieu de la littérature.Son travail, très technique, n'est pas toujours de tout repos, surtout s'il se consacre à une librairie indépendante. Et le salaire qu'il récolte n'est pas toujours à la hauteur, surtout au début de sa carrière ou à la création de la librairie. Mais, pour le libraire, le volume de travail et le salaire ne sont pas ce qui importe le plus. Non, ce qui le motive avant tout, c'est la passion. La passion des livres, de la culture, la passion pour conseiller les autres, faire connaître ses coups de cœur et ceux des autres. Bref, le métier de libraire est une réelle vocation. Si vous vous questionnez quant à votre choix de carrière, consultez notre article Orienter son choix de carrière en 3 étapes.Lire aussi : Tout savoir pour créer un CV de bibliothécaire percutantL'emploi du genre masculin a pour but d'alléger le texte et d'en faciliter la lecture.Les salaires énoncés reflètent les informations sur la rémunération au moment de la rédaction. Ces informations peuvent varier en fonction de l'organisation qui recrute ainsi que de l'expérience, de la formation et du lieu de résidence du candidat.
Partager

Découvrir d'autres articles

  • Qu'est-ce qu'une promesse d'embauche?
  • Qu'est-ce que la rupture conventionnelle?
  • Guide de rédaction d’une lettre de démission Canada
  • Comment réussir sa réorientation de carrière
  • Les obligations de l'employeur dans le contrat de travail
  • Comment se présenter lors de son premier jour de travail?
  • Guide pour la génération Z : débuter votre carrière virtuellement
  • Que faire si mon nouveau travail ne me convient pas? Nos 14 conseils.
  • Qu'est-ce que le travail flexible?
  • Comment travailler pour le gouvernement du Québec?
  • Conseils pour réussir son retour au travail et faciliter la transition
  • Départ et mot d'adieu : que dire à ses collègues?