Les plateformes de visioconférence, les réseaux sociaux, les applications de messagerie instantanée et les courriels accessibles par téléphone intelligent : vous avez certainement utilisé au moins l'un, voire chacun de ces outils au cours des dernières 24 heures. La technologie est omniprésente dans notre environnement de travail. Si elle s'accompagne d'avantages indiscutables, elle constitue également une distraction permanente. Comment pouvons-nous nous adapter à l'incontournable technologie sur le lieu de travail, tout en continuant à favoriser de bonnes relations entre collègues et collaborateurs?

Pour tenter de trouver une solution, nous nous sommes entretenus avec Erica Keswin, auteure du livre « Bring Your Human to Work: Ten Sure-Fire Ways to Design a Workplace That's Good for People, Great for Business, and Just Might Change the World ».** En tant qu'experte du lieu de travail, consultante et ancienne recruteuse principale, Erica Keswin dévoile ses meilleures stratégies pour maintenir des relations humaines dans notre monde numérique en évolution rapide. 

« Être humain  » et créer des relations en présence de la technologie au travail 

Erica Keswin a toujours adoré rassembler les gens et se qualifie à ce titre d'« aimant social ». Elle souligne l'importance d'« être humain » au travail, c'est-à-dire de faire des relations humaines une priorité. 

« [Être humain signifie] honorer ces relations avec vos collègues et votre gestionnaire, avec les personnes qui travaillent pour vous, avec vos clients et aussi avec vous-même », explique Erica Keswin. « Il s'agit d'apporter la meilleure version de vous-même [au travail] ».

Erica Keswin explique que les travailleurs qui ne ressentent pas, par rapport aux autres, un lien, de la visibilité et de l'intérêt sont beaucoup plus susceptibles de démissionner. Aujourd'hui, les gens recherchent un sens à ce qu'ils font et un lien professionnel plus profond avec leur employeur. Le renforcement des interactions humaines au travail devient donc primordial, et permet aux employeurs d'éviter une rotation du personnel trop fréquente ainsi qu'une baisse de la productivité et du moral.

De plus, les relations ne peuvent s'épanouir que dans un lieu de travail psychologiquement sécuritaire, c'est-à-dire un environnement de travail communicatif et solidaire où chacun se sent à l'aise d'exprimer ses préoccupations. La capacité à donner et à recevoir des commentaires de rétroaction constructifs est la marque d'une relation solide, qu'elle soit personnelle ou professionnelle, et crée un climat plus heureux et plus productif.

Cependant, note-t-elle, la technologie au travail a fondamentalement perturbé ces relations, transformant la façon dont les gens interagissent entre eux et avec le monde. Étant donné que la dépendance à l'égard de cette technologie pour permettre le travail à distance ne cesse de croître, il est d'autant plus important d'avoir conscience de ces perturbations afin d'éviter d'abandonner complètement toute relation humaine. 

Utilisez la technologie au travail pour améliorer, et non remplacer, les interactions entre les personnes

Plutôt que de laisser la technologie au travail remplacer les relations interpersonnelles, elle devrait être utilisée pour les agrémenter ou les encourager, affirme Erica Keswin. L'astuce consiste à équilibrer de façon idéale les avantages de la technologie et le côté humain du travail. 

« Livrés à nos propres appareils, nous ne tissons pas de lien avec les autres », explique-t-elle. « Comment pouvons-nous tirer intentionnellement parti de tout ce que la technologie a d'étonnant pour renforcer nos relations, [tout en la gardant] "à sa place" pour approfondir nos liens par d'autres moyens? » 

Commencez par de petits changements, comme l'ajout d'un élément humain dans les réunions virtuelles. Les gestionnaires pourraient simplement demander à ce que tous les participants activent leur caméra « pour se rappeler qu'il y a une personne derrière chaque appareil », explique Erica Keswin. Non seulement le fait de voir le visage de chacun rend les équipes plus intéressées, mais cela permet aussi de reproduire autant que possible les conditions d'une réunion en personne.

Elle recommande également de désigner une personne différente à chaque réunion qui serait présente quelques minutes plus tôt pour accueillir les autres membres de l'équipe lorsque ceux-ci se connectent. Cela permet de faciliter les conversations informelles qui se produisent avant les réunions en personnes et qui manquent souvent aux réunions à distance. 

Donnez vie aux valeurs de votre entreprise 

Selon Erica Keswin, les gens construisent des relations beaucoup plus fortes au travail lorsqu'elles partagent des valeurs communes, comme la créativité, l'esprit d'équipe et la solidarité. Trouver des valeurs communes permet de renforcer les liens qui unissent les travailleurs dans l'ensemble de l'organisation, et de créer le sentiment d'une mission et d'un objectif partagés. Toutefois, les entreprises doivent faire plus que simplement communiquer leurs valeurs. Les dirigeants et les responsables doivent également les mettre en œuvre et expliquer leur signification pour les divers postes et différentes équipes de l'entreprise. 

C'est ce qu'elle appelle « décrocher les valeurs de leur présentoir et leur donner vie dans les couloirs ». Assurez-vous que les travailleurs comprennent comment mettre en œuvre les valeurs de l'entreprise et comment ils peuvent les utiliser pour orienter leurs décisions et leur comportement. Par exemple, dans une entreprise qui valorise la créativité, les dirigeants peuvent encourager les employés à suggérer des initiatives originales ou à collaborer avec des équipes avec lesquelles ils ne travaillent normalement pas. 

Bien que les valeurs soient un élément essentiel de l'être humain que la technologie ne peut pas reproduire, les entreprises peuvent utiliser la technologie pour aider à démontrer et à partager ces principes. Erica Keswin donne l'exemple d'une entreprise qui a créé un canal Slack où les employés avaient l'occasion de souligner chaque fois qu'ils voyaient un collègue appliquer l'une de leurs valeurs. 

Elle appelle ces anecdotes de valeurs en action « un répertoire en chair et en os d'une culture ». Il s'agit également d'un puissant outil d'intégration qui permet de présenter les codes et l'éthique de l'entreprise aux nouvelles recrues. 

Privilégiez la « durabilité humaine »

Une autre clé d'un lieu de travail sain est ce qu'Erica Keswin désigne par la « durabilité humaine » : la capacité des travailleurs à équilibrer leurs responsabilités personnelles et professionnelles. Il incombe aux employeurs de soutenir et d'encourager cela en proposant des options comme des horaires flexibles. Dans cette optique, la technologie au travail peut s'avérer une alliée. 

Les horaires flexibles permettent aux travailleurs de disposer du temps nécessaire pour s'atteler à des tâches personnelles, passer du temps avec leur famille ou simplement respecter leur biorythme, à condition qu'ils puissent toujours répondre aux exigences de leur poste. Ce modèle permet aux employeurs de montrer qu'ils assignent de l'honneur et font confiance aux capacités des travailleurs à gérer des responsabilités multiples, affirme Erica Keswin. 

Les technologies actuelles permettent aux employés de rester en lien avec leur travail bien après les horaires de bureau, notamment dans les entreprises qui proposent des options de télétravail à temps partiel ou complet. Si cette flexibilité accrue peut présenter un certain nombre d'avantages pour l'employeur comme pour l'employé, la frontière entre le travail et la vie en dehors du « bureau » peut devenir de plus en plus floue, devenant ainsi d'autant plus difficile pour les employés de décrocher. 

Pour que ces options conviennent à tous, il faut que les attentes et les directives soient claires : les employés doivent pouvoir accomplir leurs tâches où qu'ils soient, mais les employeurs ne doivent pas s'attendre à ce qu'ils soient joignables en permanence. Pour sensibiliser chacun à ses devoirs, les responsables peuvent établir des directives plus formelles concernant les heures de travail ou encourager les employés à indiquer leurs rendez-vous et leurs absences prévus sur le calendrier de l'équipe afin de normaliser la séparation entre le travail et le reste. 

Selon Erica Keswin, même si parvenir à la durabilité humaine constitue « un changement radical », elle recommande fortement aux employeurs de l'adopter pour éviter de perdre les meilleurs talents au profit d'autres employeurs qui franchissent le pas. 

Cultivez dès aujourd'hui un lieu de travail plus humain 

Quelle que soit la taille ou la localisation de votre équipe, vous pouvez dès à présent prendre des mesures pour établir des relations et favoriser les interactions humaines au travail, même virtuellement. Assurez-vous que les chefs d'équipe mettent en pratique les valeurs que vous prêchez et encouragent les travailleurs à équilibrer leur vie personnelle et professionnelle. 

Les technologies présentes au travail ont la capacité de soutenir les interactions humaines et de combler les lacunes lorsque les réunions en personne ne sont pas possibles, une réalité plus courante que jamais dans l'environnement de travail actuel. Mais comme le dit Erica Keswin, les humains doivent garder le contrôle de la technologie au travail, et non l'inverse.

** Article(s) en anglais