Des milliers de chercheurs d'emploi ont consulté votre annonce récemment publiée, et nombre d'entre eux ont postulé. Vous croulez sous les CV et profils qui s'amassent indéfiniment : les candidats ont répondu présents. Le problème? Ils ne répondent pas au profil recherché.

Que les candidats manquent de formation, d'années d'expérience ou qu'ils ne soient tout simplement pas qualifiés, de nombreuses entreprises ont du mal à capter l'attention des candidats qui correspondent à leurs exigences professionnelles précises. Cela surprend de nombreux responsables des ressources humaines et du recrutement. En 2020, le taux de chômage au Canada a atteint des sommets, culminant à près de 14 % en mai et d'innombrables chercheurs d'emploi ont inondé le marché. Aujourd'hui, c'est le contraire qui se produit : le nombre d'offres d'emploi dépasse largement le nombre de candidats* et il est de plus en plus difficile de trouver et d'embaucher les meilleurs talents.  

Si les offres d'emploi de votre entreprise enregistrent un important trafic et que de nombreux candidats postulent, mais qu'aucun d'entre eux ne semble être le bon, il est temps de s'arrêter un moment et de bien cerner les défis qui se présentent. Bien souvent, ce déséquilibre entre le nombre de CV reçus et la difficulté à trouver des talents adéquats peut être facilement résolu en faisant ce qui suit :

  1. Définir les critères essentiels et s'assurer de les limiter à ce qui est strictement nécessaire pour le poste;
  2. Vérifier que les avantages offerts correspondent aux normes actuelles du secteur;
  3. Promouvoir les offres d'emploi auprès du public adéquat. 

En prenant en compte ces éventuels pièges, votre équipe pourra déterminer ce qui retient les talents idéaux d'interagir avec vos annonces et s'assurer que vous trouviez des candidats à haut rendement pour chaque poste. Pour bien démarrer, posez-vous les questions suivantes : 

1. Quels sont les critères requis et ceux qui sont préférables?

De nombreux secteurs et postes exigent des études, une formation et une expérience professionnelle importantes et précises. En voici un bon exemple : les infirmières et infirmiers autorisés et les infirmières et infirmiers auxiliaires autorisés

L'immatriculation et la délivrance de permis aux infirmières et infirmiers autorisés et aux infirmières et infirmiers auxiliaires autorisés sont réglementées par les provinces et les territoires, de sorte que les exigences de chaque province ou territoire peuvent varier. Les infirmières et infirmiers du Québec, par exemple, peuvent détenir un diplôme universitaire ou un diplôme d'études collégiales en sciences infirmières de trois ans. Les infirmières et infirmiers de l'Ontario, quant à eux, doivent passer un examen d'inscription et un examen de jurisprudence distinct dans le collège où ils obtiennent leur diplôme, en plus du diplôme lui-même.

Le fait d'exiger ce type de formation et de diplôme restreint déjà le bassin de candidats. Dans le cas des soins infirmiers, si l'on ajoute à cela une pénurie d'infirmières et d'infirmiers*, il ne fait plus de doute que trouver ce type de candidats peut relever de l'exploit. Et si les responsables de recrutement incluent des critères préférables tels que des formations facultatives, des compétences supplémentaires et des exigences spécifiques liées aux horaires, le nombre de candidats potentiels s'en trouve d'autant plus limité. 

Les gestionnaires du recrutement du secteur médical ne sont cependant pas les seuls à connaître une pénurie de candidats qualifiés. Les secteurs de l'ingénierie, de la haute technologie, de l'éducation, du marketing et d'autres secteurs clés peuvent exiger plusieurs compétences, même pour les postes de niveau intermédiaire ou débutant.

S'il est important de souligner l'expérience, les antécédents, les diplômes et la formation nécessaires pour exercer une fonction avec succès, un trop grand nombre d'exigences peut dissuader même les candidats qualifiés de postuler. Pour remédier à ce problème, envisagez de répertorier uniquement les compétences, les études, les diplômes et les expériences qui sont non négociables. Les préférences supplémentaires, comme une maîtrise en administration, par exemple, ou une formation sur des logiciels et des plateformes plus intuitifs, peuvent être mentionnées en tant que critères « souhaitables ».

De nombreuses entreprises suivent cette approche. Tesla, Apple, Google et Netflix n'exigent pas de diplôme de quatre ans*, et citent à titre d'exemple les responsables et entrepreneurs à succès n'en possédant pas. D'autres ont indiqué que les compétences essentielles dont leur organisation a besoin sont celles que les collèges et les universités n'enseignent généralement pas*, comme la programmation, par exemple, ainsi que les technologies émergentes comme l'IA et l'apprentissage automatique.

2. Les talents à fort potentiel peuvent-ils être formés à certains aspects du poste?

Si des compétences idéales ne sont pas absolument essentielles dès le premier jour, envisagez des avantages comme une formation en cours d'emploi ou une formation continue rémunérée, selon les besoins. Étant donné que 30 % des travailleurs sont prêts à chercher un nouvel emploi offrant de meilleurs avantages, l'ajout de tels extras peut attirer davantage l'attention sur vos offres d'emploi.


Quels sont les incitatifs d'embauche les plus fréquemment utilisés par les employeurs au Canada pour capter l'attention des talents?

  • Possibilité de télétravail : 47 %
  • Salaires de départ plus élevés : 46 %
  • Primes à la signature : 30 %
  • Congés payés plus fréquents : 29 %  

Source : Rapport Robert Half, « La demande de personnel qualifié » 2022


3. Proposez-vous ce que les candidats recherchent à l'heure actuelle?

Les « nouvelles normes » de votre secteur d'activité et parmi des postes ou des bassins de talents précis sont également un élément dont vous devez tenir compte. Par exemple, tout en exigeant que le personnel de la restauration retourne à son lieu de travail principal, les concepteurs, les spécialistes du marketing, les développeurs et les équipes chargées des opérations peuvent être en mesure de travailler à domicile ou d'adopter des horaires de travail flexibles à l'avenir.

En examinant les postes que vous avez du mal à pourvoir, considérez offrir des avantages comme la flexibilité ou même un horaire entièrement à distance, si cela est approprié. Aujourd'hui plus que jamais, la flexibilité est une priorité absolue. Plus de la moitié des employés actuels déclarent que le travail flexible ou hybride est plus important pour eux que le développement de leur carrière, et 33 % affirment que c'est la chose la plus importante qu'un employeur peut faire pour soutenir leur santé mentale*. Si vous avez un poste vacant qui n'exige pas nécessairement que l'employé soit au bureau, ou du moins au bureau à plein temps, le fait de l'imposer réduira probablement votre bassin de candidats. 

« Plus de la moitié des employés actuels déclarent que le travail flexible ou hybride est plus important pour eux que le développement de leur carrière, et 33 % affirment que c'est la chose la plus importante qu'un employeur peut faire pour soutenir leur santé mentale. »

La flexibilité n'est toutefois qu'un exemple parmi d'autres. Divers secteurs et types de postes présentent différentes normes ou priorités répandues que les responsables du recrutement doivent prendre en compte afin d'intéresser les candidats les plus pertinents. Les congés sabbatiques payés, les allocations pour la garde d'enfants et même l'aide pour s'occuper de parents âgés sont autant de manières d'attirer les meilleurs candidats.    

4. D'autres avantages pourraient-ils avoir un effet similaire?

Il est vrai que les avantages liés à la formation ne sont pas les seuls avantages prisés actuellement. Toutefois, les avantages, de façon générale, sont un élément clé pour amener les talents à envisager de postuler. 

Pour être concurrentiel sur le marché actuel, il faut de plus en plus sortir des sentiers battus en matière d'avantages. Parmi les responsables des ressources humaines, 79 % affirment que leur entreprise propose de nouveaux avantages en raison de la pandémie. L'assurance pour animaux de compagnie devient un avantage de plus en plus populaire auprès des employés au Canada. Les congés payés, l'assurance maladie, les régimes d'épargne-retraite et l'assurance dentaire sont les avantages qui ont gagné en popularité. La flexibilité, encore une fois, reste l'un des avantages les plus recherchés* par les employés au Canada. 


Avantages plus attrayants à envisager

Les entreprises proposent de plus en plus d'avantages originaux à leurs employés actuels et futurs. Voici quelques avantages plus attrayants à envisager et à promouvoir afin d'attirer et de retenir les meilleurs talents :

  • Abonnement à un centre d'entraînement physique
  • Congé parental prolongé 
  • Espaces de travail autorisant les animaux de compagnie 
  • Éducation et formation payées

Malgré tout cela, il n'est pas suffisant de proposer des avantages élargis ou plus originaux : il faut aussi les promouvoir. Alors que les employeurs enrichissent leurs offres avec des avantages, seuls 4,1 % des offres d'emploi publiées sur Indeed aux États-Unis répertorient ces avantages supplémentaires*. Même si vous n'êtes pas en mesure d'augmenter vos avantages dans l'immédiat, assurez-vous que ce que vous proposez est mis en valeur dans chacune de vos offres d'emploi.

5. Optimisez-vous vos offres d'emploi?

Si vous adoptez une approche « publiée, oubliée » avec vos annonces, les bons candidats pourraient passer à côté de votre publication. En utilisant une technologie d'optimisation comme les campagnes basées sur les objectifs d'Indeed, vous pouvez vérifier que vos annonces sont conformes à vos objectifs, notamment en ce qui concerne les candidats qui les voient.

Grâce aux campagnes basées sur les objectifs, les employeurs peuvent cibler des chercheurs d'emploi précis et pertinents, en publiant leurs annonces sur Indeed et ailleurs. Cela permet de s'assurer que les offres d'emploi atteignent les candidats idéaux ayant les bonnes compétences, même si ces candidats n'interagissent initialement pas sur Indeed. 

Repensez vos offres d'emploi et éliminez tous les critères qui ne sont pas absolument essentiels dès le premier jour. Envisagez une formation en cours d'emploi pour combler les lacunes. De plus, passez en revue les avantages que vous proposez pour vous assurer que vous êtes en phase avec les autres entreprises de votre secteur, voire que vous êtes concurrentiel. Ensuite, envisagez de mettre en œuvre une courte présélection des candidats et d'optimiser vos offres d'emploi pour atteindre vos candidats idéaux, plus rapidement. 

Une fois ces points clés attentivement analysés, vous serez sûrement en mesure de cerner ce qui peut être optimisé et amélioré afin de mieux vous positionner et attirer les talents pertinents systématiquement. 

* Article(s) en anglais