Les travailleurs canadiens sont confrontés depuis longtemps au problème crucial des écarts salariaux. En 2021, Statistique Canada a constaté que l'écart salarial entre les femmes et les hommes au Canada se situe toujours autour de 0,83 $ pour 1 $.

L'une des raisons pour lesquelles les écarts salariaux persistent est que ceux-ci ne sont pas souvent divulgués. Cela dit, une façon de remédier à ce problème est de faire de la transparence salariale une pratique courante dans les lieux de travail. Elle permet non seulement aux employés de négocier leur salaire, mais aussi aux employeurs d'examiner l'ampleur des écarts salariaux au sein de leur organisation. Selon une étude récente d'Indeed, 70 % des employeurs qui ont indiqué que leur entreprise divulgue le salaire dans leurs offres d'emploi reconnaissent que cette pratique a permis de réduire les écarts de rémunération.

À l'approche de la Journée de l'égalité salariale le 12 avril prochain, Indeed a interrogé 1 000 Canadiens, employés et chômeurs, afin de mieux comprendre leurs perceptions relatives à la rémunération. Voici quelques-unes des principales conclusions :

Les Canadiens pensent que la rémunération équitable est le plus grand défi de 2022

Indeed a constaté que la majorité des Canadiens (65 %) pensent que l'écart de rémunération entre les sexes est un véritable problème. Dans le contexte de cette enquête, l'écart salarial entre les sexes a été défini comme le fait que les hommes blancs sont payés plus, en moyenne, que les femmes et les autres minorités sous-représentées (y compris les hommes et les femmes qui s'identifient comme Afro-Américains/Noirs, Hispaniques/Latins, Natifs d'Hawaï, Polynésiens, et/ou Autochtones) pour effectuer un travail similaire, même après ajustement en fonction de l'expérience, de l'âge, de l'éducation, de la profession, de l'industrie, du lieu, de l'entreprise et du titre du poste.

Cette préoccupation doit être prise en compte, car plus de la moitié (51 %) des Canadiens pensent que le plus grand défi auquel le monde du travail sera confronté en 2022 est la rémunération juste et équitable.

Plus de la moitié des Canadiens ne pensent pas être payés équitablement

Indeed a également demandé aux employés canadiens ce qu'ils pensaient de leur rémunération. Les résultats sont surprenants, puisque seulement 52 % d'entre eux estimaient être payés équitablement. Dans un marché où la plupart des industries tentent activement d'embaucher de nouveaux employés, les entreprises devraient offrir des salaires compétitifs afin d'attirer et de retenir des candidats.

83 % des Canadiens estiment qu'un salaire équitable est l'un des facteurs les plus importants lorsqu'ils acceptent un nouvel emploi et 81 % des Canadiens sont plus susceptibles de postuler auprès d'une entreprise qui a la réputation de payer ses employés de manière compétitive. La transparence des salaires est également à privilégier puisque 75 % des Canadiens sont plus susceptibles de postuler si l'échelle salariale est indiquée dans l'offre d'emploi. De plus, 70 % des Canadiens sont plus susceptibles de postuler si l'entreprise publie ses échelles salariales de manière transparente pour tous les postes.

Malgré le fait que près de la moitié des Canadiens n'ont pas l’impression d'être payés équitablement, seul un tiers d'entre eux se sentent à l'aise avec l'idée de négocier leur salaire, tandis que 35 % d'entre eux ne savent pas comment le faire. Une transparence salariale plus répandue permettrait sans doute aux Canadiens de se sentir plus à l'aise lorsqu'ils tentent de négocier leur salaire.

Parler de son salaire est encore tabou, ce qui nuit à la transparence salariale

Parler de son salaire est encore un tabou très répandu au Canada, ce qui nuit à la transparence salariale. La moitié des Canadiens n'ont jamais partagé leur salaire avec un ami, tandis que 64 % d'entre eux n'ont jamais partagé cette information avec un collègue de travail du même sexe. De plus, 68 % n'ont jamais divulgué leur salaire à un collègue du sexe opposé. Une proportion similaire de Canadiens (67 %) n'a jamais demandé à leurs collègues de travail combien ils étaient payés.

Si vous souhaitez faire partie de la solution, encouragez la transparence salariale au sein de votre organisation et envisagez d'ajouter des échelles salariales à vos offres d'emploi sur Indeed.


Méthodologie

Cette enquête a été menée par l’entremise d’un tiers pour le compte d’Indeed via un panel en ligne de 1 000 Canadiens à l’emploi ou au chômage. Le sondage a été réalisé en mars 2022. L'intervalle de confiance est de +/-3,1 %, avec un niveau de confiance de 95 %.