Votre entreprise a connu au moins en partie les fluctuations en matière de recrutement engendrées par la pandémie, mais depuis peu, les choses ont changé. Tout à coup, vous avez l'impression d'avoir des difficultés à retenir les talents, qu'il s'agisse des employés actuels ou des nouveaux employés. 

Le roulement du personnel est une réalité, surtout dans le paysage actuel centré sur le chercheur d'emploi et le contexte d'après pandémie. Pendant cette période de « Grande prise de conscience », 4 travailleurs canadiens sur 10 ont déclaré qu'ils étaient susceptibles de rechercher un nouvel emploi en 2022, et leur manque d'intérêt entraîne une perte de productivité dans tous les secteurs. Les employeurs sont déjà désavantagés. Cependant, sans une marque employeur adaptée, les entreprises risquent de connaître un roulement encore plus important.

Au-delà du roulement inspiré par cette  « Grande prise de conscience », les problèmes de fidélisation peuvent être directement liés à une marque employeur mal adaptée ou inauthentique. En effet, si les employés ne se reconnaissent pas dans ce que vous promouvez, vous risquez de connaître une baisse importante du trafic d'offres d'emploi, des candidatures pertinentes et du taux de fidélisation.

Créer et maintenir une marque employeur positive 

Pour de nombreuses organisations confrontées à d'importants problèmes de fidélisation du personnel, l'examen des lacunes potentielles de la marque employeur est un bon point de départ. 

La marque employeur est centrée sur l'expérience des employés. Les commentaires et les avis des employés sont la représentation la plus précise de la marque employeur. Ces éléments tendent donc à orienter le processus de recherche : une étude menée aux États-Unis a révélé que 86 %* des chercheurs d'emploi déclarent rechercher des avis et des évaluations avant de postuler à une offre d'emploi, et que la moitié* d'entre eux déclarent qu'ils ne travailleraient pas pour une entreprise ayant une mauvaise réputation, même si on leur proposait une augmentation de salaire. Si l'on compare ces chiffres aux 92 %* de personnes qui déclarent qu'elles quitteraient leur emploi actuel pour rejoindre une entreprise ayant une « excellente » réputation, il est évident que la marque employeur est un élément important, surtout aujourd'hui. 

Pour parvenir à cette « excellente » marque employeur si importante, les entreprises doivent agir et s'engager de manière délibérée, décisive et cohérente, en faisant ce qui suit :

1. ÉCOUTER

Il s'agit de prêter une oreille attentive aux opinions actuelles pour non seulement les entendre, mais pour comprendre réellement ce que les employés ont à dire et pourquoi. À partir de là, vous aurez une meilleure idée de votre marque employeur et de ce qui vous sépare d'une réputation « excellente ». Une fois que vous aurez cerné le ressenti interne global, vous serez également mieux équipé pour repérer les écarts perçus entre votre promesse d'employeur et l'expérience des employés. 

2. ATTIRER

Avec un récit employeur mieux adapté, l'étape suivante consiste à promouvoir votre marque auprès des chercheurs d'emploi. En encourageant les talents à en savoir plus sur votre culture et vos valeurs, vous renforcerez votre réputation et susciterez davantage l'intérêt des candidats. 

3. INFLUENCER

De la même manière, en comblant le fossé entre votre récit employeur et l'expérience des employés, vous créerez un environnement plus positif, proactif et attrayant pour tous. Cela améliorera probablement les commentaires et les avis publics des employés, la première chose vers laquelle de nombreux chercheurs d'emploi se tournent* lorsqu'ils envisagent les prochaines étapes de leur carrière. 

Il est vrai que la marque employeur a tendance à être quelque peu fluctuante. Les conditions du marché peuvent changer, les dirigeants évoluent, les entreprises fusionnent et d'autres forces majeures peuvent perturber même les messages les plus cohérents destinés aux employés. 

Les entreprises ont continué d'écouter les besoins immédiats des employés en modifiant les avantages, les bénéfices et même la rémunération. Il en a résulté une meilleure communication interne et externe concernant ces avantages supplémentaires conçus pour assurer la sécurité des employés et de leur famille. 

Étape suivante : Transformer les idées en actions 

Vous pouvez constater que les employés estiment qu'on leur a promis une culture bien précise*, comme une culture de l'innovation, ou de la flexibilité, de la créativité, une communauté ou du développement de carrière. Toutefois, cela ne correspond pas à leur expérience. En comprenant cela, vous pouvez vous efforcer d'améliorer l'expérience de vos employés pour qu'elle corresponde mieux à leurs attentes, et ainsi, réduire le roulement des nouveaux employés* et augmenter la fidélisation. Cela peut avoir des effets considérables sur les résultats de votre entreprise : le remplacement d'un employé coûte généralement de six à neuf mois de salaire pour ce poste*.

L'effet d'entraînement du roulement 

Il ne s'agit là que d'un élément à prendre en compte. Le départ d'un employé peut avoir une incidence considérable sur le moral de l'équipe, sur les écarts de formation et sur les relations avec les clients. Il peut en résulter une augmentation du taux d'insatisfaction, des avis négatifs des employés et du roulement futur.

Les récents employés ne sont pas les seuls à décider de partir. Si une entreprise ne parvient pas à adapter et à faire évoluer sa marque employeur, il est probable que le nombre d'employés de plus longue date qui démissionnent se multiplie. Pour ces employés, l'environnement actuel ne reflète plus ce qui les a attirés dans l'entreprise au départ. Dans certains cas, il s'agit d'une évolution naturelle. Dans d'autres cas, le changement est si important et tellement contraire aux souhaits, aux besoins et aux objectifs de l'employé qu'il choisit de partir.  

Et bien évidemment, cela peut aussi entraîner des commentaires et des avis négatifs sur vos pages de marque employeur, ce qui nuit à vos efforts pour attirer de nouveaux talents.

Repérer et combler les lacunes en matière de marque employeur 

Prenez le temps de discuter avec les nouveaux employés et ceux de longue date. Encouragez une communication et une rétroaction ouvertes et honnêtes. Préparez-vous également à rester à l'écoute. S'il existe des écarts entre ces promesses extérieures et l'environnement existant, cherchez à les combler ou, au moins, à adapter votre message d'employeur pour qu'il corresponde mieux à l'expérience authentique des employés.

Les entreprises qui tiennent leurs promesses en matière de marque employeur sont bien placées pour réduire le roulement et créer une valeur à long terme pour les employés et l'entreprise dans son ensemble. En effet, les entreprises qui investissent dans leur marque employeur peuvent réduire le taux de roulement jusqu'à 28 %*.

À partir de là, recherchez des occasions d'améliorer la relation entre les employés et votre entreprise. Lorsqu'il s'agit de la satisfaction au travail, les employés canadiens affirment que la culture d'entreprise  et la direction générale sont plus importantes que le salaire*. En trouvant des moyens de susciter ce sentiment de fierté, vous pourrez contribuer grandement à la fidélisation et à la satisfaction des employés. 

Donnez aux employés l'occasion de sentir qu'ils contribuent au bien commun tout en trouvant un but et un sens à leur vie professionnelle quotidienne. La fierté a une incidence directe sur la marque employeur : non seulement les employés sont fiers de raconter leurs expériences, mais lorsqu'elle est promue à travers les réseaux sociaux, les plateformes de l'entreprise et les initiatives de relations publiques, elle aide à projeter l'image d'une organisation positive et proactive que vous incarnez, une organisation que les meilleurs talents recherchent. 

Prochaine étape : évaluation de vos succès en matière de marque employeur et de vos obstacles en temps réel

Dans un marché de plus en plus concurrentiel, où les chercheurs d'emploi sont au premier plan, la réputation compte. Aujourd'hui, il est essentiel que les entreprises se concentrent sur leur marque employeur et, plus précisément, sur la promotion d'un récit dynamique et authentique qui trouve un écho auprès des employés actuels et potentiels. Il est alors essentiel pour les entreprises de susciter l'intérêt des chercheurs d'emploi par le biais d'aperçus sur les réseaux sociaux, des avis des employés et de messages continus sur leurs promesses d'employeur. 


L'importance de la réputation

71 % des chercheurs d'emploi au Canada (et 66 % au Québec) sont d'accord pour dire que la réputation d'une entreprise a une incidence importante sur leur décision d'accepter ou non une offre d'emploi.

Source : Étude Indeed, données Decipher/Focus Vision Canada (2019), L'aspect humain de l'embauche

Avec une marque employeur convaincante et authentique, en phase avec l'expérience de vos employés, vous constaterez une diminution des coûts de recrutement et du temps nécessaire à l'embauche ainsi qu'une augmentation de l'engagement et de la fidélisation des talents et des employés. De même, vous développerez une communauté non seulement d'employés performants, mais aussi de défenseurs internes influents, de personnes plus susceptibles de recommander des candidats, de publier des avis positifs et de s'engager à long terme dans leur poste et dans l'entreprise. Il s'agit là d'un résultat idéal qui stimule le recrutement, la fidélité et la rétention du personnel.